Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Conseil-municipal-15-04-13--2-.JPGUn conseil municipal se tenait ce lundi soir, dans les salons d'honneur de l'hôtel de ville d'Hénin-Beaumont. Initialement, le conseil municipal devait avoir lieu la semaine dernière et a dû être reporté pour procéder à d'ultimes arbitrages, un report de dernière minute dénoncé par Laurent Brice, du Front national, se plaignant qu'il n'y ait pas de calendrier des conseils municipaux, une promesse faite en 2009 par Daniel Duquenne, Eugène Binaisse et leur équipe. Ce n'est pas la première fois que le FN fait cette remarque et on ne peut que se désoler de voir la majorité donner les verges pour se faire battre.

En fait, si d'ultimes arbitrages devaient être rendus, c'est que ce conseil municipal était consacré au vote du budget primitif 2013 et sur les blogs, on a pu voir que le groupe "Citoyenneté et Envrionnement", qui regroupe les 12 élus MRC et apparentés, contestait les choix budgétaires de la majorité PS de la majorité.

Dans l'assistance, le public, nombreux, s'attendait à des passes d'armes entre le maire et son premier adjoint et ça n'a pas manqué. Le budget primitif 2013 a finalement été adopté avec les 15 voix de la majorité PS, mais 12 abstentions du groupe MRC.

Le budget présenté par l'adjoint aux finances, Orfeo Cogo et adopté lundi se caractérise par une baisse limitée à 10 % du taux de la taxe d'habitation et de la taxe sur le foncier non bâti, la municipalité souhaitant conserver des marges de main d'oeuvre pour les investissements. Ce choix a été dénoncé par le FN et contesté par le groupe "Citoyenneté et Environnement".

Du côté des investissements, justement, l'année 2013 verra le début de la restructuration de l'école Michelet et ont été budgétées des sommes pour l'informatisation ou encore l'achat de nouveaux gradins pour l'Escapade. Le gros des investissements sur la réhabilitation de l'Espace Lumière et la poursuite de la réfection de l'église Saint Martin sont prévus pour 2014. On ne peut que se désoler du retard pris dans le dossier du cinéma, dont le maire a annoncé la réouverture prochaine lors de toutes ses cérémonies des voeux depuis 2009...

Il faut enfin relever l'augmentation des charges financières, avec, indique le document distribué au public, une progression de 8 % des frais financiers. Entre 2011 et 2012, du fait de la renégociation d'emprunts, la dette est passée de 34,8 à 35,8 millions d'euros, entraînant une augmentation des frais financiers. La diminution de la dette en valeur absolue devrait s'accompagner de la diminution de ces frais financiers l'année prochaine.

Au final, on sort de ce conseil municipal pas forcément rassuré pour l'avenir. Les divisions de la majorité brouillent le message et ouvrent un boulevard dans lequel s'engouffrent le Front national et Gérard Dalongeville, présent hier soir devant l'hôtel de ville en campagne de promotion pour son dernier ouvrage à quelques jours de l'ouverture de son procès. Les vautours rôdent...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article