Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Conseil-municipal-28-09-11--2--reduit.JPGLight, le conseil municipal de mercredi soir, à Hénin-Beaumont. Commencé à 18h, le conseil municipal a duré 1h30 et a été scruté par l'Express et une équipe de Dimanche + qui préparent des sujets autour du FN à Hénin-Beaumont. Christophe Le Couteux, le journaliste de La Voix du Nord chargé mercredi soir de suivre les débats, n'était donc pas seul, mais c'est devenu une habitude. C'est toujours avec beaucoup d'intérêt qu'on découvre le regard des observateurs extérieurs sur une situation politique que nous vivons de l'intérieur.

Ce conseil municipal rapide comportait deux points importants : on a d'abord évoqué la "sécurisation" d'un emprunt "toxique" auprès de la Caisse d'Epargne dont les taux ont apparemment été renégociés sur la base de 6,5 % pour les deux prochaines échéances, la ville souscrivant en contrepartie un nouvel emprunt de 5 millions d'euros à un taux d'intérêt de 5,75 % afin de pouvoir mettre en oeuvre les investissements votés au budget primitif et retoqués par la préfecture, la CRC ayant contraint la ville à budgétiser des intérêts d'emprunts supérieurs à ce qui était prévu pour rembourser les différents emprunts toxiques.
Une passe d'armes a opposé le maire, Eugène Binaisse et Steeve Briois pour le Front national, le premier se félicitant d'avoir sécurisé un emprunt à risque et permis à la ville de mener sa politique d'investissement tandis que le second a dénoncé un accroissement de la charge de la dette qui va atteindre selon lui 43 millions d'euros, un chiffre contesté par Eugène Binaisse qui parle d'une réduction de la dette, qui passerait de 38 millions d'euros en 2009 à 35 millions en 2012.

Sans surprise, le FN a voté contre cette délibération et a reproché à la municipalité son manque de combativité contre la banque Dexia : "Si vous aviez attaqué Dexia en justice comme nous vous le proposions en juillet 2009, vous auriez été la première commune à le faire" a ainsi attaqué Steeve Briois. "Eh, bien, comme pour l'instant, il n'y a qu'une seule commune à l'avoir fait, si nous le faisions maintenant, nous serions la seconde. Il n'y a pas à en rougir" a rétorqué Eugène Binaisse.

L'autre point à l'ordre du jour du conseil municipal concernait la rénovation urbaine du quartier Macé-Darcy, un projet initié en 2002, et sur lequel Jean-Marc Bureau avait travaillé, à l'époque, avec Jean-Marc Legrand, a rappelé le conseiller municipal écologiste de l'AR. Relancé en 2004 dans le cadre des projets ANRU, ce projet de rénovation urbaine du quartier Macé-Darcy n'a finalement pas vu le jour et est repris aujourd'hui par la municipalité Binaisse. Le projet prévoit entre autres la réhabilitation de 16 logements, la construction de 39 logements neufs et la réhabilitation et l'extension de l'école Michelet.
Steeve Briois a fait se gondoler de rire toute l'assistance lorsqu'il a avancé que ce projet n'aurait jamais vu le jour sans... Marine Le Pen, au prétexte que René Vandierendonck, maire de Roubaix et conseiller régional, a dit dans une interview que la région devait aider Hénin-Beaumont et qu'elle ferait alors reculer le FN. Le FN prospère sur la misère, le manque d'espoir, l'absence de changement. C'est quand tout va mal que le FN se porte bien, alors, c'est sûr, tout ce qui peut contribuer à transformer la ville peut faire reculer le FN.
René Delesalle, l'adjoint en charge des travaux, a ironisé sur la tentative frontiste de s'attribuer la paternité du projet, meilleure preuve selon lui que c'est un bon projet.
Dans une de ses rares interventions non dénuée de bon sens, le leader du FN a réclamé la constitution d'une commission extra-municipale consultative pour la réalisation de ce projet de rénovation urbaine, une demande acceptée par la municipalité qui a indiqué que c'était prévu. Si cette commission n'est pas une commission "bidon", il serait normal que le pluralisme politique soit de mise. Nous attendons donc d'être contactés par la municipalité.  

Dans l'ensemble, le FN n'a pas été bon, mercredi soir, même si on peut toujours regretter quelques approximations de la municipalité. Ainsi, on ne peut pas dire que la demande du FN Laurent Brice de voir figurer une équivalence en euros en face de l'indice sur une délibération pour le recrutement d'un directeur contractuel de l'aménagement du territoire et de l'environnement soit une demande stupide. Ce type d'information serait le bienvenu, ne serait-ce que pour la meilleure compréhension du public. Par contre, que dire de la réponse du maire : "vous n'avez qu'à taper sur google indice fonctionnaire" ? Si c'était un trait d'humour, il est plutôt raté... En terme de transparence et de clarté, il reste des progrès à faire !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article