Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

attacLa mobilisation citoyenne contre la réforme des retraites s'enracine. Les manifestations, massives et unitaires, vont continuer, mais n'ont pas suffi à faire reculer un pouvoir autiste qui gouverne pour les marchés financiers et refuse d’écouter la société.

Soutenus par la très grande majorité de la population, les grévistes et les citoyens engagés dans le mouvement recherchent de nouveaux modes d’action pour se faire entendre. Ils poursuivent la résistance, dans l’éducation nationale, les lycées et universités, la SNCF et les aéroports, les raffineries et les ports, le transport routier, dans d’innombrables grandes, moyennes et petites villes de France. Les actions unitaires et pacifiques de blocage se multiplient, malgré le durcissement de la répression. L’adoption de la réforme par l’Assemblée et le Sénat n’y changera rien. Le vote d'une réforme injuste et illégitime, contre la volonté populaire, est un déni de démocratie inacceptable. Le mouvement social, qui refuse cet état de fait, est profondément ancré dans la société et s'inscrit pour durer.

La première solidarité est bien sûr de participer aux grèves, aux manifestations et aux actions. Mais tout le monde ne peut pas faire grève. La solidarité financière peut être elle aussi décisive. Il faut aider les grévistes à tenir, pour obliger le pouvoir à céder. Les initiatives, déjà nombreuses (voir le site « Solidaires pour une grève efficace » http://www.bizimugi.eu/grevesolidaire), doivent se multiplier.

Les comités locaux d'Attac et tous les adhérents doivent jouer un rôle important dans le développement de la solidarité avec les grévistes dans les jours qui viennent. De nombreux syndicats, d'entreprise, de branche ou au plan national, appellent à la solidarité citoyenne : il faut le faire savoir et organiser partout cette solidarité. Tous ensemble, nous pouvons mettre en échec l'arrogance et le mépris de ce gouvernement.

Quelques adresses utiles pour envoyer les chèques de soutien :

CGT Solidarité Luttes Retraite, CGT, 263 rue de Paris, 93516 Montreuil Cedex

Union Syndicale Solidaires, "Solidarité grévistes retraites", 144 Boulevard de la Villette, 75019 Paris

CGT Chimie (FNIC), 263 rue de Paris, Case 429, 93514 Montreuil Cedex.

Coordination CGT TOTAL, à l'attention de Christine KIPFER, Bureau A0102, 24 cours Michelet, La Défense 10 92069 PARIS LA DEFENSE CEDEX

SUD-Chimie, 6 rue Louis Blanc, 76100-ROUEN

Section CFDT, Raffinerie Total Feyzin, BP 6, 69551 Feyzin, ordre du chèque « Solidarité »

Intersyndicale CGT-CFDT Raffinerie de Grandpuits, 77720 Mormant Cedex (paiement possible en ligne sur le site : http://www.raffineriegrandpuits.fr/)

Attac France,
Paris, le 25 octobre 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article