Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Jean-Haja-2.jpgJean Haja, on le sait, n’a jamais été de ceux qui font là où on leur dit de faire. Qui caressent dans le sens du poil ou parlent couramment la belle langue de bois qui fait de nombre de politiques des polyglottes patentés… Non, ses amis et surtout ses ennemis le savent bien, le Rouvroysien est plutôt du genre entier et son langage « cash » fait souvent grincer des dents.

Depuis 2008 et le putsch interne ayant amené Jean-Pierre Corbisez à la présidence de la CAHC, l’élu communiste a souvent montré colère et agacement en conseil communautaire et plus souvent montré des dents que patte blanche. Quitte à être catalogué comme un éternel empêcheur de tourner en rond…

Un agacement récurrent qui aujourd’hui tourne en sourde colère, le maire de Rouvroy exprimant de plus en plus ouvertement son exaspération de vivre dans une agglo à deux vitesses « où certains ont accès à l’information et les autres non alors qu’on devrait tous être traités de la même façon ce qui n’est pas le cas aujourd’hui ! ». Et celui qui est également conseiller régional de pester face à une dérive qui fait que « bientôt je saurai que certaines réunions sont retardées ou avancées, en lisant la presse, c’est vous dire ! » La communication au sein de l’agglo, Jean Haja en pointe l’incohérence : « Les commissions sont aujourd’hui fortement désinvesties, ce qui est grave, mais les gens ne pouvant pas toujours se mobiliser du jour au lendemain au gré des innombrables reports… » Et de citer l’exemple récent d’une signature de convention PSLA, « où l’on a reçu l’invitation la veille pour le lendemain. Cela ne peut pas durer ainsi ! »

D’autant que l’impasse sur l’information va, selon l’élu, bien au-delà de l’agenda : « Lorsqu’il y a une vente de terrain sur la zone de la Chênaie, en tant que maire j’ai à donner mon avis, or, il y a peu, j’avais donné un avis négatif sur une implantation et la CAHC a tout de même donné son autorisation. Mais sans m’en avertir puisque je ne l’ai appris qu’en recevant la demande d’étude du permis de construire ! »… « Aujourd’hui, le quotidien de nos relations avec l’agglo, ce sont des problèmes récurrents de retards, d’oublis, de dysfonctionnements… Et d’informations qui nous tombent dessus au dernier moment comme, voici quelques jours à Euralens, où j’ai appris que le Parc des îles faisait partie de la seconde vague de labellisation Euralens. Daniel Percheron m’a alors demandé quelques mots sur le dossier, j’ai juste pu dire que je découvrais là l’information. C’est normal ça ? » La pré-campagne communautaire est lancée…

P. W.

Légende photo : « On devrait tous être traités de la même façon ce qui n’est pas le cas aujourd’hui ! »


Source : La Voix du Nord
Jeudi 14 novembre 2013

Commenter cet article