Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

Bayrou-et-Sarkozy.jpgEn votant François Hollande le 6 mai et en refusant, par un engagement personnel, de cautionner la dérive extrémiste de Nicolas Sarkozy, François Bayrou, homme de droite, a exprimé son attachement à des valeurs républicaines. Dans le même temps, il a indiqué qu’il s’opposera à toute tentative de s’écarter des politiques d’austérité imposés à toute l’Europe.

Les réponses apportées par le président du Modem pour lutter contre la crise sont en échec partout en Europe. Mais surtout, son programme pour l'élection présidentielle, bien plus marqué à droite qu'en 2007, se résumait à un plan rigueur particulièrement brutal pour le monde du travail et pour l'écrasante majorité de nos concitoyens qui sont déjà confrontés à tant de difficultés dans leur vie quotidienne.

Après les déclarations de Pierre Moscovici et de Laurent Fabius, proposant le retrait du PS dans la seconde circonscription des Pyrénées-Atlantiques, où François Bayrou est sortant, le bureau national du Parti socialiste doit prendre une décision aujourd'hui.

Ainsi, le choix personnel de François Bayrou pour le 6 mai prendrait les allures d'un petit arrangement pour les législatives et la période qui s'engage, d'une opération purement électoraliste. Le PS ouvrirait symboliquement la voie à une alliance avec un partie de la droite alors que la dynamique de rassemblement, la dynamique de contenus, la dynamique pour gagner et réussir à gauche, est bel et bien présente et possible avec les scores réalisés par le Front de gauche.


Olivier Dartigolles
Porte-parole du PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mouais... 10/05/2012 09:36


En l’occurrence , le candidat PS est maintenu. Donc, il n'y a ni
complaisance, ni alliance. Alors le porte parole du PCF ferait bien mieux de s'occuper de faire un barrage clair, décisif voire définitif à MLP dans notre circonscription en appuyant la
candidature de JL Mélenchon. Attaquer le PS sur une austérité cachée, un soutien sous-entendu, c'est un peu facile quand on attaque pas de manière frontale MLP. A moins que le PS soit plus nocif,
plus dangereux ?