Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

CM-21-09-09.jpgDécidément, le courage et l'intransigeance du PCF dérange les duettistes du FN et de l'Alliance Républicaine, qui nous attaquent une fois de plus, dans La Voix du Nord pour Marine Le Pen et sur le blog de l'Alliance Républicaine pour Yvelise Dufresnes.

Marine Le Pen qualifie notre score de "dégringolade" alors que nous obtenons plus de voix qu'aux dernières européennes et qu'aux dernières législatives et présidentielles. Avec 594 voix sur Hénin-Beaumont, le PCF n'a pas à rougir de son score même si nous sommes victimes de l'abstention qui touche particulièrement l'électorat populaire traditionnellement le plus proche du Parti Communiste.
Avec 7,87 % des voix, le score du Front de Gauche sur Hénin-Beaumont est supérieur à nos scores sur Lens, Liévin ou Béthune alors même que je n'étais pas candidat sur la liste du Front de Gauche, le PG ayant souhaité présenter un candidat.
La vérité, c'est que bien que nous soyons en recul, nous résistons dans un contexte ultra particulier où nous avions face à nous la chef de file nationale et ultra-médiatisée du Front National.

Marine Le Pen n'a visiblement pas apprécié notre tract de dernière minute, distribué à plus de 4 000 exemplaires dans les quartiers populaires d'Hénin-Beaumont qui rappelait aux électeurs ce qu'était le programme du Front National : le FN, c'est Sarkozy en pire ! Ce parti national-populiste et xénophobe est le meilleur allié des patrons. Anti fonctionnaires, le FN est pour la retraite à 65 ans. L'extrême droite détourne la colère populaire qui devrait se tourner contre les capitalistes et leurs valets de droite vers son voisin, vers le chômeur, l'immigré, le rmiste...
Nous n'aurons de cesse de dénoncer ce piège. Les retraités, les ouvriers et les chômeurs qui votent Front National votent pour leurs pires ennemis en votant pour cette clique d'extrémistes animés par l'intolérance et la haine.

En tout cas, la parachutée de Saint-Cloud nous aura bien fait rire. Que la truqueuse de débats télévisés nous donne des leçons de bon comportement est déjà drôle en soi, mais qu'en plus elle pronostique ma "disparition" de la vie héninoise, alors là, c'est la franche rigolade... Je suis natif d'Hénin, j'ai grandi à Hénin, j'ai toujours vécu à Hénin et je continuerai à faire du syndicalisme et à militer au PCF quand Marine Le Pen aura quitté Hénin depuis longtemps ! 

Pour la présidente de l'Alliance Républicaine, c'est autre chose. Yvelise Dufresnes, Georges Bouquillon et leurs amis de l'AR portent une lourde responsabilité dans le score anormalement élevé du Front National à Hénin-Beaumont.
Le FN a obtenu 39 % des suffrages en juin 2009, dans un contexte tout à fait particulier avec un maire en prison pour détournement de fonds et corruption. Plutôt que de faire le seul choix intelligent, le choix de l'union avec toutes les forces politiques, l'Alliance Républicaine s'est enfermée dans un isolement incompréhensible. Alors que les électeurs avaient voté pour avoir des élus Verts et des élus d'Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont au conseil municipal, l'Alliance Républicaine s'est emparée de tous les postes.  
On aurait pu imaginer au lendemain des élections que l'AR prenne l'initiative d'une recomposition de la gauche héninoise et d'une véritable réconciliation et le PCF y était prêt. Nous avons immédiatement tendu la main à l'Alliance Républicaine, à condition qu'elle s'explique sur ses relations avec le Front National, qu'elle nous respecte et qu'elle évite de se rapprocher des Alexandre, Kucheida et compagnie.
L'Alliance Républicaine a refusé tout net de s'expliquer sur ses relations avec le FN, a refusé de saisir notre main tendue et a continué à nous insulter en nous traitant de complices de l'ancien maire tout en se rapprochant de ceux qui étaient les véritables complices politiques de Gérard Dalongeville.
On ne pouvait pas imaginer de choix politiques plus désastreux.

L'Alliance Républicaine nous expliquait l'année dernière que Gérard Dalongeville était le seul responsable de la montée du FN et que leur exemplarité et leur courtoisie feraient automatiquement baisser le Front National. On a vu... A force de mettre le Front National à la table d'honneur, de les présenter à tout le monde dans tous les repas et toutes les assemblées générales d'Hénin-Beaumont, de ne pas leur porter la contradiction en conseil municipal, le FN s'est banalisé et installé dans le paysage politique héninois. Quel échec pour la majorité ! Neuf mois après les élections municipales, le FN réalise exactement le même pourcentage alors que cette fois, le maire n'est plus en prison !

Sourds et aveugles, les dirigeants de l'Alliance Républicaine préfèrent s'en prendre au PCF, au MoDem et de manière générale à tous les représentants d'Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont. A croire que leur seul objectif politique est de "tuer" politiquement Pierre Ferrari, Jean-Pierre Policante, David Noël et Christine Coget.

Pensent-ils quelquefois à travailler pour la ville ? On ne dirait pas...

De fait, l'article d'Yvelise Dufresnes paru hier sur le site de l'Alliance Républicaine est l'exemple même de la malhonnêteté intellectuelle des dirigeants de cette association qui ne connaissent que le mensonge et la diffamation.
Que croit-elle que j'ai ressenti, le 5 mai 2002, lorsqu'il a fallu glisser un bulletin Chirac dans l'urne pour barrer la route à Le Pen malgré la cassette Méry, malgré les emplois fictifs de la mairie de Paris, malgré les faux électeurs de Tibéri, on en passe et des meilleurs... ? Sauf que le 5 mai 2002, il y avait un candidat républicain porteur malgré lui de tout l'héritage de la République et du mouvement ouvrier et un candidat fasciste et il y a fort à parier que les 3/4 des militants de l'Alliance Républicaine ont fait exactement ce que j'ai fait le 5 mai 2002 et ce que j'ai fait en mars 2008 à un moment où personne ne pouvait imaginer que les vagues rumeurs qui circulaient sur Gérard Dalongeville comme elles circulent sur Jean-Pierre Kucheida et Jean-Marie Alexandre étaient vraies.
Dans le contexte de l'époque et malgré lui, le vote Dalongeville était un vote pour la République contre l'extrême droite. 
J'accepte la critique de ceux qui disent qu'un des effets indésirables du vote de Front Républicain pour Chirac a été de conforter la droite dans sa politique de casse sociale. De même, j'accepte la critique de ceux qui disent qu'un des effets indésirables du vote de Front Républicain pour Dalongeville a été de le conforter dans ses dérives clientélistes et affairistes, mais ces effets indésirables n'étaient pas inscrits d'avance et il faut être particulièrement menteur et tordu pour voir dans ces fronts républicains une complicité politique qui n'a jamais existé.
Avec d'autres mots, Yvelise Dufresnes dit exactement la même chose que le Front National quand il parle de "front ripouxblicain" et c'est grave... Si Yvelise Dufresnes considère qu'être antifasciste, c'est être "pourri" qu'elle le dise clairement !
C'est en communiste, en syndicaliste, en antifasciste militant d'une association pour la défense des droits de l'homme que j'ai participé au rassemblement de 2008 contre le Front National, et je n'accepterai jamais que les Dufresnes, Bouquillon et consorts me salissent en me traitant de dalongevillien alors que Georges Bouquillon lui-même a été adjoint de Dalongeville pendant un an et demi. Contrairement à Georges Bouquillon, je n'ai jamais été dalongevillien !
Elu en mars 2008, j'étais interdit d'accès en bureau municipal en septembre pour opposition. Tout le monde à Hénin-Beaumont le sait et les mensonges d'Yvelise Dufresnes ne convaincront personne.
Ces attaques auxquelles nous sommes habitués visent sans doute à faire oublier aux adhérents de l'Alliance Républicaine que, bafouant tous leurs engagements, les chefs de l'Alliance Républicaine ont rallié les parrains politiques de Dalongeville, en commençant par le maire de Souchez, que la rumeur publique accuse de turpitudes comparables à celles de Dalongeville à qui il n'aurait rien à envier en matière de clientélisme... Pourquoi l'AR soutient-elle un tel individu, qui a appelé l'an dernier à virer les opposants à Dalongeville ?

A force de jouer avec le feu, l'AR risque de payer très cher ses manoeuvres politicardes. Que se passera-t-il aux prochaines cantonales si l'Alliance Républicaine continue de décevoir comme elle le fait depuis neuf mois ?
Au lieu de nous cracher dessus, de nous insulter et d'aggraver les tensions entre nos organisations, et si l'AR s'occupait plutôt de combattre le FN comme nous, nous le faisons ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

une heninoise 20/03/2010 22:26


L'AR, avec Bouquillon continue de faire croire que tu travaillais pour Dalongeville, alors que tout le monde (surtout eux) sait que c est faux : tu t'es toujours battu contre l'ancien maire et tu
étais écarté de tout !
Par contre, aujourd hui, les heninois savent qu'ils ont été trahis par Duquenne, Bouquillon, Binaisse qui travaillent avec les parrains de Dalongeville (Alexandre et Percheron) et qui de plus,
appellent a voter pour eux c'est UN COMBLE ! Leur trahison n'a pas de limite ! Notre ville ne meritait pas ça !


David NOËL 20/03/2010 22:32



Ce pauvre Georges Bouquillon franchit chaque semaine le mur du çon.
Que tu l'acceptes ou pas, Georges, compte sur nous pour rappeler aux héninois que tu as été complice, coupable et responsable en amenant Dalongeville au pouvoir et en le soutenant pendant un an
et demi, compte sur nous pour leur rappeler que tu as pactisé avec l'extrême droite et que tu as fini par te rallier aux parrains politiques de Dalongeville.



octavie 17/03/2010 22:54


mr david NOEL,
je reste persuader que  si le P.C., vous avez mis sur la liste des régionales ,votre score à hénin-beaumont, aurait été multiplié par deux,à la place ,de ce malade des nerfs,et de cet
abruti ,par l'eau de javel,qui sévit à l'escapade.le p.c serait-il atteint de la méme maladie que le P.S.    : l'anti-jeunisme. soyez rassuré,je voterai d'abord pour vous ,et
aussi ensuite pour le P.C.(comme je l'ai fait au premier tour).je ne comprend pas pourquoi,vous qui étes un homme de terrain,vous passez derriére un clown qui fait des discours décalés(qui ne fait
rire que lui )lors du meeting d'alain BOCQUET à hénin-beaumont.
(j'étais présent )et ce clown n'a rien à faire sur votre liste,ni en politique.il vous fait perdre des voix,ce nomade de la politique.
ce rigolo n'a-t-il pas été emmené dans les valises de chruzet.


jean-eric 17/03/2010 12:47


Il serait judicieux de se poser ces questions:
Qui manoeuvrait à l'intérieur de la section PS sous le mandat 2 de Darchicourt?
Qui soutenait les manoeuvres de l'extérieur dans le MRC naissant?
Jean-Eric


marie 17/03/2010 09:49


Gardez votre énergie pour vous battre sur le terrain, david,! ne perdez pas de temps avec des tricheurs, menteurs manipulateurs et soumis comme le sont les membres da l ar! Leur seule préoccupation
est de ressasser le passé en le déformant! Jamais ils n acceptent la vérité: ils sont responsable , aprés 10mois à la tête de la commune de la situation! Leur cible n est pas du tout le fn, comme
ça devrait l être, non, c est le nouvel élan qu'ils veulent tuer en répendant leurs mensonges incessants! Ils ne reculent devant rien: même  produire des faux! ils utilisent les methodes
employées par Dalongeville! Ils se moquent du devenir de notre ville! espérons autre chose que cette équipe de clowns   prete à tout ,pour Henin!!!!


Un héninois, un vrai lui 17/03/2010 06:53


Je persiste et signe. David Noel a été Dallongevillien.
Quelle est la différence entre 2001 et 2008 ?
Là est la question à se poser;
2001: Gérard est nouvelement élu, aucun passé politique avec de telles responsablités ( certains éléments de gauche se sont laissés avoir : bouquillon mais aussi les verts et sans
oublier les communistes)
2008: après des rapports de la CRC accablants, une augmentation faramineuse des impôts locaux et fonciers certains pseudo -responsables politiques locaux suivent le gourou
Dallongeville en toute connaissance de cause car vous pouviez lire les rappoorts de la CRC à ce sujet.

Les pseudos repantis veulent maintenant montrer l'exemple et renverser la situation locale.
Ecoutez et lisez les interviews des héninois : la plupart des héninois qui ont voté  FN ce dimanche ne parlent pas de l'AR mais du passé Dallo,ngevillien et de le pseudo gauche cavaird dont
vous avez fait parti.

La vague bleu blanc rouge qui se met en place dans le bassin minier est due à l'ensemble des élus et maire du secteur qui n'ont jamais dénoncé les magouilles, bassesses et complicités de
Dallongeville.
De ce fait, Henin est devenu le laboratoire du FN.
Si on avit eu des élus de gauche, des vrais, de vrai communistes qui auraient crié au scandale dès 2004, le FN serait actuellement à 20% sur Henin et peut être encore moins car Marine de ce fait
aurait déposé sa valise dans une autre ville......


David NOËL 17/03/2010 07:19



Vous persistez et signez dans le mensonge. Marie-Serge Opigez a démissionné du conseil municipal début 2005, nous avons exclu nos adjoints dalongevilliens. Depuis que je suis arrivé à la section
en 2005, je n'ai jamais cessé de me battre contre Dalongeville.

Ce n'est que sous la pression médiatique nationale que nous avons conclu un front républicain avec Dalongeville à un moment où il n'y avait rien de plus que des rumeurs et un dernier rapport de
la CRC qui faisait état d'un redressement de la situation avec encore quelques points d'interrogation.

Si nous avions refusé le Front Républicain en 2008 et que le FN l'avait emporté, j'imagine déjà ce qu'auraient été les articles du Monde et de Libé sur la nullité de la gauche locale qui a donné
la victoire au FN en refusant de s'allier avec le maire en place. C'est pour cette raison là que nous faisons un front républicain, par esprit de discipline républicaine et par antifascisme, des
notions qui sont totalement étrangères à l'Alliance Républicaine, ça c'est sûr.

Il n'y aura jamais de réconciliation entre nous tant que vous persisterez à faire l'amalgame et à nous salir. Georges Bouquillon a été dalongevillien pendant un an et demi, je ne l'ai jamais été,
j'ai participé à un front républicain et j'étais viré pour opposition au bout de six mois !
"Gauche caviar" !!! ? Je crois rêver ! Je milite depuis dix ans dans le mouvement syndical et dans le mouvement antilibéral et je n'ai jamais voulu avoir un poste comme ces gens de l'AR aux dents
qui rayent le parquet qui voulaient être hégémoniques et avoir 27 postes.
Georges Bouquillon, ça fait vingt ans qu'il est élu ! Le voilà adjoint au maire, vice-président de l'agglo, bras droit d'Alexandre qui pourrait donner des leçons de clientélisme à Dalongeville et
ce sont ces gens-là qui viennent nous donner des leçons ?
Le 6 avril dernier, Jean-Marie Alexandre a appelé ses élus à virer les opposants à Dalongeville. En le soutenant, l'AR soutient le parrain politique de Dalongeville, quelle honte ! M'attaquer
alors que j'étais viré pour opposition au bout de six mois et rallier Alexandre qui a soutenu Dalongeville pendant huit ans et appelé à me virer, voilà le vrai visage de l'AR : c'est la
malhonnêteté intellectuelle permanente.

Si aujourd'hui le FN ne baisse pas sur Hénin-Beaumont, c'est parce que l'AR le banalise et le conforte et que le spectacle des divisions, du sectarisme et de l'incompétence que donne l'AR
consterne notre population.