Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par PCF

Cavanna.jpgCavanna pratiquait l’humour vache avec tendresse ; ses coups de gueule étaient aussi des coups de cœur. Fils de « rital » immigré à Nogent-sur-Marne, il était imprégné de la banlieue populaire qu’il vivait comme un espace de liberté et de fraternité. De sa réquisition au STO et de la déportation de sa première femme à Ravensbruck, de son engagement un temps aux côtés des communistes, il avait gardé le refus de l’autorité bornée, la résistance aux idées toutes faites et à l’ordre des puissants.

A Hara Kiri comme à Charlie Hebdo, il a inventé avec quelques complices une nouvelle presse, irrévérencieuse, passant tout au crible de l’ironie, qui a marqué des générations de lecteurs. Il savait le faire en se gardant toujours du côté des humbles et s’il bousculait la langue, c’était en la respectant comme en témoignent les romans qu’il nous laisse.

Censures, amendes, menaces n’ont jamais fait trembler la moustache blanche de celui qui « bossait comme un malade » mais se « marrait comme un fou ». Il va manquer à notre humanité.


Pierre Laurent,
Secrétaire national du PCF
Sénateur de Paris

Commenter cet article