Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le dernier communiqué du Front National que commente ce matin La Voix du Nord est particulièrement choquant et révélateur des méthodes de l'extrême droite : la délation et le flicage.

L'ex-maire d'Hénin-Beaumont appartient désormais au passé. Mis en examen pour détournement de fonds, faux en écriture et corruption, il a été placé en liberté sous contrôle judiciaire après neuf mois de détention préventive. Sous le coup d'une assignation en résidence dans les Vosges, il ne pourra plus revenir à Hénin-Beaumont.

Pour les Héninois et Beaumontois, la page Gérard Dalongeville sera définitivement tournée à l'issue de son procès que nous attendons avec impatience. Gérard Dalongeville devra dire la vérité et, s'il est condamné pour ses actes, rembourser jusqu'au dernier centime d'argent détourné.

Ses rêves de retour politique se sont évanouis avec la décision du Conseil d'État de ne pas donner suite à sa demande d'annulation du décret présidentiel de révocation pris en mai 2009 et nous nous en félicitons. Gérard Dalongeville a fait trop de mal à cette ville et à ses habitants pour espérer un jour revenir.

Pour autant, Gérard Dalongeville n'a pas moins de droits que n'importe quel autre citoyen.  Il est présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable par un tribunal. C'est pour cela que le communiqué du Front National est particulièrement choquant et déplacé. Obligé de trouver un emploi dans le cadre de son contrôle judiciaire, Gérard Dalongeville a le droit de travailler sans être fliqué et dénoncé par le Front National en des termes particulièrement abjects. On ne peut pas tout dire en politique et comparer Gérard Dalongeville à Marc Dutroux, condamné pour pédophilie, séquestration, viol et assassinat dépasse les limites du tolérable. Ce n'est pas la première fois que Marine Le Pen et ses sbires franchissent la ligne jaune.

Après la condamnation de Steeve Briois pour diffamation envers une journaliste de France 3, le truquage d'un débat télévisé avec l'Alliance Républicaine, une fausse accusation de népotisme à l'encontre d'Albert Facon pendant la campagne régionale, le F-Haine persiste et signe...

Décidément, les méthodes de l'extrême droite ne changeront jamais.       

David NOËL
Secrétaire de la Section PCF d’Hénin-Beaumont
Membre du Secrétariat Fédéral du PCF 62

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article