Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Dalongeville-et-Chruszez.jpg| HÉNIN-BEAUMONT |

Le lundi 30 mars 2009 fut d'une cruauté impensable... Mais le 31 sera lui carrément assassin.

Tout d'abord pour Philippe Demarquilly qui était arrivé la fleur au fusil à sa convocation au commissariat de Lens où l'attendent des policiers de la division financière du Service interrégional de police judiciaire. L'adjoint héninois à l'urbanisme va vite comprendre qu'il est dans de sales draps.

Ce que les enquêteurs lui reprochent alors c'est d'avoir été le bénéficiaire d'une culbute financière extraordinaire après qu'un terrain qu'il avait acheté à prix modique ait été finalement revendu 200 fois son prix d'achat (774 000 € pour un investissement initial de 3 689 €) après une opportune révision du Plan local d'urbanisme.

Une affaire délicate qui vaudra au Beaumontois quarante-huit heures de garde à vue suivies d'une présentation au Parquet de Béthune qui le mettra en examen pour prise illégale d'intérêt Cette opération, tonne alors son avocat, Franck Berton, « il l'a réalisée en totale bonne foi, dans le cadre d'une opération globale qui ne concerne pas que lui... » En juin 2009, l'avocat lillois aura d'ailleurs le dernier mot puisqu'il réussira à sortir son client de ce mauvais pas en plaidant et obtenant la prescription des faits reprochés à M. Demarquilly. Néanmoins, les 48  heures de garde à vue de ce proche de Gérard Dalongeville auront permis aux enquêteurs de glaner des informations très intéressantes, notamment sur un chef d'entreprise très proche du parti socialiste, déjà entendu à plusieurs reprises par les policiers de la DIPJ.

L'autre coup de boutoir, en ce 31 mars, vient de la fédération socialiste où Catherine Génisson bout de colère d'avoir vu ses consignes bafouées par les socialistes héninois. Ce soir-là, seuls la MRC Claudine Policante, le communiste David Noël et le PRG Jean-Claude Gianuzzi auront finalement suivi les consignes de prudence de leurs états-majors... Devant la presse, Catherine Génisson se refuse à sortir le martinet, se bornant à expliquer qu'elle n'excluait pas des sanctions pour les élus socialistes héninois n'ayant pas suivi la consigne du parti. Mais sans mettre plus que de mesure le feu aux poudres.

Marie-Noëlle Lienemann, elle, prend la tête des légalistes socialistes, avançant déjà sa disponibilité pour occuper le fauteuil de maire ne doutant pas que «  l'État prendra ses responsabilités. » C'est-à-dire, suspendra très rapidement Gérard Dalongeville. Quant au sort des camarades frondeurs, la première adjointe héninoise est moins frileuse que sa « patronne » départementale : « C'est grave ! Il est clair que le PS ne peut rester bafoué en termes d'image et de non-respect des règles ! » L'ancienne ministre donne alors l'impression d'être sûre d'elle et de sa capacité à reprendre les affaires majorales alors même que Gérard Dalongeville, jouant tactiquement la carte de l'urgence, a, programmé dès le lundi 6 avril une nouvelle séance de conseil municipal visant à faire perdre à Marie-Noëlle Lienemann son poste d'adjoint. Et donc d'éloigner sa menace si, d'aventure, le maire d'Hénin-Beaumont était suspendu quelque temps par le Préfet. Il serait alors temps pour le maire de placer un homme (ou une femme) de paille à sa place afin de la lui préserver au chaud. Les noms ne manquent pas tant un cercle d'élus restent alors d'une fidélité aveugle au maire d'Hénin-Beaumont. Une fin de règne à suspense que suit avec délectation, lors de chaque séance de conseil municipal, un Albert Facon, jouissant de chaque moment de cette vengeance tant attendue. « Il faut que la ville soit débarrassée de cet ordonnateur défaillant ! » lance-t-il alors à la cantonade.

Le compte à rebours est enclenché ! •

P.W.

Légende photo : La tête de la première adjointe a été mise à prix par Gérard Dalongeville... Qui la fera tomber en guise de baroud d'honneur !


Source : La Voix du Nord
Samedi 06 octobre 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article