Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Famille-Le-Pen.jpgAu Front national, seule l'enveloppe a changé. Le fond nauséabond reste le même.

Il y a ceux qui font mine de croire que la «dédiabolisation» du FN entreprise par sa présidente, Marine Le Pen, est une rupture avec le fonds antirépublicain du parti d’extrême droite. Et puis il y a les propos de son toujours président d’honneur – faut-il le rappeler – qui montrent que le FN de 2013 reste le même qu’il y a quarante ans. Seule l’enveloppe a changé, à l’image des moyens de communication employés : compte Twitter et blog vidéo.

Déremboursement de l'avortement

Sur le premier, Jean-Marie Le Pen vient de rappeler son opposition viscérale au droit des femmes à l’avortement. Le projet de loi espagnol qui prévoit d’interdire l’IVG, sauf dans deux cas extrêmes (le viol et le danger de mort), «prouve que l’on peut agir en la matière avec mesure, intelligence et souci du respect de la vie», écrit-il. Comment ne pas voir l’unité de vues avec sa fille qui proposait, en 2012, de dérembourser l’IVG en dénonçant les «avortements de confort» ?

Sur son blog, Le Pen tourne en dérision la décision de justice qui le condamne à 5 000 euros d’amende pour ses propos tenus sur les Roms, en les répétant sciemment («Nous (les Roms – NDLR), nous sommes comme les oiseaux, nous volons naturellement»). Sa condamnation par la justice de la République ? «Une décoration», affirme Le Pen. Pour lui, désobéir aux lois est un honneur. Qui pourra affirmer après cela que le FN est devenu un parti républicain ?

Sébastien Crépel


Source : L'Humanité
Mardi 24 décembre 2013

Commenter cet article