Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

L'annonce du rachat par l'équipementier automobile Faurecia de l’américain Emcon Technologies a quelque chose d'indécent et d'inquiétant, après la longue grève des salariés du site d'Auchel contre un plan social qui prévoyait 179 licenciements et 329 reclassements.

A l'issue d'une lutte héroïque de trois semaines, les 300 grévistes de Faurecia Auchel n'ont rien pu faire pour empêcher les reclassements - 172 personnes seront mutées vers les sites de Marles-les-Mines et 157 vers celui de Hénin-Beaumont d’ici la mi-2010 - mais sont parvenus à sauver 90 emplois sur le site d'Auchel et à obtenir des indemnités de départ décentes.

Sur le site d'Hénin-Beaumont qui a connu 243 suppressions d'emplois ces dernières années (116 en 2006, 64 en 2007 et 52 en 2008), les salariés ont subi des périodes de chômage technique à répétition et craignent pour l'avenir de leur usine.

C'est dans ce contexte qu'intervient le rachat de l'américain Emcon Technologies et la nouvelle n'a rien de rassurant pour le maintien des emplois dans notre secteur.

En rachetant Emcon Technologies, Faurecia deviendrait le leader mondial sur le marché des technologies de contrôle des émissions de CO².

Mais cette stratégie de développement conduit à livrer Faurecia à One Equity Partners, le fonds d'investissement de JPMorgan Chase & Co, et actuel actionnaire de Emcon Technologies, qui détiendra 19 % du capital de Faurecia et disposera de deux sièges au conseil d'administration ainsi que d'un siège au comité stratégique du conseil. PSA, l'actionnaire de référence de Faurecia verra sa participation passer de 71 à 57 % et son PDG n'écarte pas de passer sous la barre des 50 %.

Pour satisfaire ses nouveaux actionnaires, on peut craindre que Faurecia accentue le rythme des suppressions d'emplois et délocalise ses unités de production en Russie, où Faurecia doit ouvrir ses deux premières usines d'ici 2010.

Le PCF se montrera d'une grande vigilance et se battra aux côtés des salariés contre toute nouvelle attaque des capitalistes contre l'emploi et les salariés.


David NOËL
Secrétaire de la Section PCF d’Hénin-Beaumont
Membre du Secrétariat Fédéral du PCF 62


Télécharger le communiqué de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article