Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Communique-Dominique-Watrin-28-10-14.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mdr 01/11/2014 11:04


 normale quant on place marine tondlelier

David NOËL 01/11/2014 12:20



Vous racontez n'importe quoi !


La fermeture programmée du service de diabétologie n'a rien à voir avec Marine Tondelier, c'est une décision de l'Agence Régionale de Santé pour faire des économies alors que l'hôpital d'Hénin
est en déficit en raison des investissements mal maîtrisés de l'ancien directeur.


Au conseil municipal de juin, Marine Tondelier a présenté au nom de notre groupe une motion pour maintenir la diabétologie à Hénin. Philippe Kemel et Dominique Watrin sont intervenus chacun de
leur côté auprès de Marisol Touraine pour obtenir de l'ARS une aide, que l'ARS conditionne à un plan d'économies.


Dominique Watrin et moi avons rencontré les syndicalistes. Nous réclamons l'étalement de ce plan d'économies et le maintien d'un service de diabéto opérationnel à 9 lits d'hospitalisation, avec
son chef de service titulaire. On demande à Philippe Kemel et à Marine Tondelier de nous suivre, nous et les syndicats sur cette revendication et de ne pas s'en laisser conter par les promesses
du directeur de l'hôpital de mettre à disposition 5 lits de diabéto dans un service de gériatrie. 5 lits de diabéto dans un service de gériatrie, ça veut dire qu'il n'y a plus de service de
diabéto, qu'il n'y a plus de chef de service diabéto, mais des médecins vacataires, c'est le démantèlement d'un service de proximité qui est utile aux patients du territoire.


Qu'a fait Steeve Briois sur ce dossier ? Rien du tout ! Au conseil municipal de juin, vous y étiez, je crois, Bruno Bilde et Steeve Briois ont amendé notre motion en disant qu'on était trop
négatifs, qu'on reprenait les arguments des syndicats sans prendre en compte ceux de la direction et qu'il était nécessaire de faire des économies.


Au conseil de surveillance du mois se septembre, Steeve Briois a quitté la séance après l'élection de Marine Tondelier, montrant par là qu'il n'en avait strictement rien à f..... de l'hôpital, de
l'avenir de la diabétologie, des conditions de travail des salariés et du bien-être des patients. Si nous réussissons à sauvegarder un service de diabétologie opérationnel à l'hôpital Charlon, ce
sera grâce au combat des personnels et de leurs syndicats, grâce à la mobilisation des patients et au soutien des élus, notamment des communistes.


Le Front national aura été inutile du début à la fin sur ce dossier, mais si vous, vous avez des éléments sur l'action du Front national pour sauver le service de diabétologie à Charlon, on
serait curieux de les entendre, moi, comme les syndicalistes qui lisent mon blog...