Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

mittal-Florange.jpgOn connait dorénavant le scénario de Jean Marc Ayrault. Il annonce un accord avec Mittal pour éviter un plan social et la poursuite de l'activité à Florange. Le scénario du premier ministre a déçu les 650 salariés car il peut tourner vite en mauvais film, ces prochains mois. Comment faire confiance à l'investisseur Mittal et à ses engagements, d'autant que les hauts fourneaux restent fermés et ne redémarrerons pas à court terme ? Comment croire à des investissements de Mittal de 180 millions d'euros en 5 ans bien insuffisants quand le PDG indien ferme depuis des années tous ces sites en Europe ?

Le gouvernement s'est refusé à nationaliser un secteur industriel stratégique. La solution annoncée n'est pas à la hauteur, au vu de l'enjeu industriel. La seule garantie qu'aurait dû prendre le premier ministre aurait été de prendre la main avec une majorité de blocage au sein du conseil d'administration sur la base d'investissements publics, garantissant l'avenir de Florange.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yves Lourdel 01/12/2012 14:49


Allez, je vais être trivial. Les salariés de Florange se sont fait baiser en beauté. Hier matin Montebourg leur apporte du café et des croissants (il avait quand même évité les petits pains au
chocolat) et hier soir Ayrault annonce un accord avec Mittal. Comment s'étonner que certains, y compris syndicalistes, lorgnent dans ces conditions du coté de l'extrême droite.


Y.L.