Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Hénin-Beaumont, le 29 janvier 2010

En 2001, Gérard DALONGEVILLE, en campagne pour les élections municipales, promettait une gare TGV à Sainte-Henriette.
En 2010, Daniel PERCHERON, en campagne pour les élections régionales, promet une gare TGV à Sainte-Henriette.
Les grands esprits se rencontrent...

Malheureusement, il y a loin des annonces à la réalité et les promesses du Président de la Région n'engagent que ceux qui les croient.

On vient d'apprendre que la SNCF envisageait de réduire les liaisons TGV entre Lille et Strasbourg et entre Arras et Paris. A en croire la SNCF, ces dessertes ne seraient pas menacées en 2010... mais qu'en sera-t-il en 2011 ?

Face à l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire français, la SNCF veut se débarrasser des lignes « non rentables », alors même que notre région est parmi celles qui contribuent le plus au financement du ferroviaire avec plus de 50 millions d'euros en 2009 pour le TER. 

Avec ces projets de suppressions de lignes TGV, la SNCF et l'État veulent faire de notre région la variable d'ajustement de la rentabilité à toute force, au détriment des missions du service public, comme l'a dénoncé Alain BOCQUET, député-maire de Saint-Amand-les-Eaux et tête de liste du Front de Gauche aux élections régionales.

A la veille de la journée d'action des cheminots le 3 février prochain, les communistes d'Hénin-Beaumont seront lundi 1er février, dès 6h30, devant la gare d'Hénin-Beaumont pour alerter la population des menaces qui pèsent sur le transport ferroviaire dans notre région.

David NOËL
Secrétaire de la Section PCF d’Hénin-Beaumont
Membre du Secrétariat Fédéral du PCF 62

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cimares 31/01/2010 09:16


La Région adore les grands travaux: le tunnel sous la Manche, le TGV, la plateforme multimodale de Dourges, le musée du Louvre à Lens... Fort bien ! Mais les richesses engendrées profitent d'abord
aux entreprises de travaux publics.. Quant aux travailleurs, je souhaiterais disposer d'un autre retour sur investissement que de constater ici les revenus les plus bas de France, pour ne parler
que de cet aspect des choses.
Il est à craindre qu'à nous faire maintenant rêver à Ste Henriette avec la future gare, ce ne soit encore qu'un miroir aux alouettes qui nous permettra de regarder les trains passer.
Il serait grand temps de développer une véritable politique régionale portant sur l'Humain, dont on parle beaucoup s'agissant des groupements associatifs, mais que l'on semble ignorer
individuellement -sauf lorsqu'il s'agit de délivrer quelques prébendes à quelques privilégiés-
Or la République s'est forgée contre les corporations et en faveur de l'individu.
Sur ce dernier point, je crains que la région ne soit très en deça de ce qui se fait par ailleurs notamment à l'égard de ses jeunes.
Plutôt qu'un inventaire magnifié de ce que fait la région, on aimerait disposer d'un tableau comparatif.


anonyme 30/01/2010 11:49


le parrain de dalongeville,PERCHERON connu par seulement 8% des électeurs du nord-pas de calais.honteux....
20 é président sur 22 régions...félicitations dans la nullité...les autres appartiennent à la droite.
qu'il se rassure à hénin-beaumont,il est connu par 100% des héninois.grace à lui, l'éxilé de gérardmer a été installé 2 fois avec l'aide de son baron, alexandre.
le temps est venu de se débarasser de ces gens.les régionales tombent à point...