Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos PCF Hénin

Archives

Publié par David NOËL

Le retour de Georges BOUQUILLON dans le « système » ALEXANDRE n'a rien d'une surprise. Déjà, pendant la campagne électorale du mois de juin, le MRC 59-62 avait apporté son soutien à l'Alliance Républicaine, mais ce qui surprend, c'est la rapidité avec laquelle Georges BOUQUILLON vient de retourner sa veste.

Car enfin, Jean-Marie ALEXANDRE a été, de 2001 à 2009, le plus fidèle soutien de Gérard DALONGEVILLE. En 2003, M. ALEXANDRE avalisait un putsch mené par le dalongevillien Richard GONZALES pour débarquer Georges BOUQUILLON du MRC. Par la suite, jamais le soutien de Jean-Marie ALEXANDRE ne fera défaut au Maire d'Hénin-Beaumont.

En avril dernier, Jean-Marie ALEXANDRE aura même été le seul responsable politique du secteur à appeler publiquement ses élus à voter pour le retrait de nos titres d'adjoints à Marie-Noëlle LIENEMANN et à moi-même, une consigne fidèlement appliquée par Richard GONZALES et Danièle FILIPOWICZ. Jean-Marie ALEXANDRE aura soutenu Gérard DALONGEVILLE de bout en bout.

C'est que, au-delà d'Hénin-Beaumont, l'Affaire DALONGEVILLE est révélatrice d'un système, un système notabiliaire et clientéliste tenu de main de maître par des élus qui se comportent en grands féodaux.

En juin dernier, dans le bureau de Catherine GENISSON, première secrétaire fédérale du PS, je lui ai dit les yeux dans les yeux que jamais le PCF d'Hénin-Beaumont ne transigerait avec ce qui nous apparaît de plus en plus comme un système vérolé. Compromis avec Gérard DALONGEVILLE, Jean-Marie ALEXANDRE était persona non grata à Hénin-Beaumont et nous avons demandé à Catherine GENISSON de faire un choix : celui de la révolte et de la mise à bas du système féodal et clientéliste ou celui de la lâcheté et de la compromission. Catherine GENISSON a choisi son camp...

Georges BOUQUILLON, lui aussi, a choisi son camp. Loin de combattre le « système », Georges BOUQUILLON, désormais adjoint au maire et vice-président de la CAHC, réintègre une fédération MRC 59-62 vérolée et tenue par le parrain politique de Gérard DALONGEVILLE. Il succède à Richard GONZALES, le plus fidèle des dalongevilliens,  comme chef de file du MRC 59-62 sur Hénin-Beaumont. Quelle honte pour Georges BOUQUILLON !

Comment ses amis de l'Alliance Républicaine pourraient-ils accepter ce retournement de veste ?

Au passage, on comprend mieux désormais pourquoi Georges BOUQUILLON était si hostile, en juin dernier à une fusion des listes au soir du premier tour. Nous n'étions décidément pas sur la même ligne politique ! Alors que nous combattions l'affairisme, Georges BOUQUILLON, lui, préparait déjà son retour au sein du MRC 59-62 !

La désignation de M. BOUQUILLON comme chef de file du MRC 59-62 sur la 14ème circonscription ne changera rien pour nous. Le PCF d'Hénin-Beaumont dénie toute légitimité à M. ALEXANDRE et à ses représentants locaux que nous ne reconnaissons pas comme des hommes de gauche. Le seul représentant officiel du MRC, mandaté par Jean-Pierre CHEVENEMENT, reste Jean-Pierre POLICANTE avec qui nous travaillons depuis plusieurs années.

Plus que jamais, notre combat contre le « système » notabiliaire, affairiste et clientéliste et pour le redressement de notre ville doit continuer et le PCF d'Hénin-Beaumont continuera de le mener avec détermination.

David NOËL
Secrétaire de section

Commenter cet article

de pire en pire 18/10/2009 13:42


Les membres de la secte A.R. ne semblent pas accepter l'effet boomerang... n'est-ce pas Mr "DE MIEUX EN MIEUX" !
Pourtant vous n'avez pas réagi lors de la campagne aux insultes, aux mensonges, à la tricherie, à la désinformation, aux amalgames et à la trahison de votre liste
deux poids, deux mesures... monsieur l'offusqué !


de pire en pire 18/10/2009 13:39


Que devient Vincent, le mètre-étalon de la connerie ?
A-t-il enfin compris ce que valait son gourou Bouquillon, aprés la trahison, consistant à rejoindre le M.R.C. d'Alexandre, lui qui a beaucoup travaillé pour une liste apolitique avec son pass
P.T.T. ?


David NOËL 18/10/2009 13:40



Aucune idée de ce qu'il devient... Ses commentaires haineux et bourrés de faute nous manquent ! Il faut espérer que tous les militants de l'AR ne sont pas à l'image de ce triste personnage...



anti-bouquillon 18/10/2009 00:26


pourquoi bouquillon est malhonnete et pourquoi,c'est un homme en qui on ne pas avoir confiance.pendant des mois et des années,il a vomi sur jean-marie alexandre(comme le confirme a.alpern) le
traitant de tous les noms....
et aujourd'hui,il le rejoint sans vergogne...
QUELLE MISERE....


David NOËL 18/10/2009 13:50



Je confirme que Georges Bouquillon n'a jamais été tendre avec Jean-Marie Alexandre qu'il critiquait ouvertement. Il m'avait même expliqué avoir été un des seuls à s'opposer à la stratégie du Pôle
Républicain en 2002 et à avoir voté contre la transformation du MDC en MRC.



hopital 17/10/2009 23:40


on a l'impression que la mairie est devenu un centre de gérontologie.
c'était prévisible,aprés l'élection de cette liste de gérontocratie...


anti-bouquillon 17/10/2009 23:29


pour xavier,
 dire la vérité sur ce qui se passe en mairie, c'est diabolisé l'équipe de bouffons en place.éffectivement,tel pere, tel fils
par contre tous les mensonges,toutes les infamies de la campagne de son pere,aidé par bilde,cela ,c'est l'évangile, chez les sectaires et les hommes sans foi,ni loi,qui renient la parole donnée..


Xavier 17/10/2009 11:38


rouge de colère dit tout haut ce tout le monde pense tout bas à Hénin Beaumont
La stratégie suicidaire du "nouvel élan"visant à diaboliser l'équipe en place et ses soutiens est du pain béni pour le FN.
Il est grand temps Monsieur Noel de regarder l'avenir et non le passé.
Vous etes en train de vous tirer une balle dans le pied!!


David NOËL 17/10/2009 11:41



Vous inversez les rôles. C'est la stratégie d'isolement sectaire de l'AR, de mépris des militants intègres d'Un Nouvel Elan et de rapprochement avec les parrains politiques de
Dalongeville qui est du pain béni pour le FN.

J'ai une certitude, c'est que s'il n'y a rien entre le FN et l'AR, le FN gagnera en 2014. Le seul moyen d'empêcher le FN de gagner, c'est qu'il y ait une vraie alternative.



rougedecolére 17/10/2009 11:08


L'avenir s'annonce sombre pour la gauche.

Si Duquenne rejoint le PS, lors des prochaines municipales quelle sera ta position si la direction du PCF te demande de le soutenir ?

Le FN representera le même danger et l'union de la gauche se sera Duquenne avec le MRC, l'AR, le PRG et qui sait d'ici là.

4 ans à se taper de dessus pour ensuite le rejoindre cela serait catastrophique aux yeux de l'opinion.

Je ne vois pas d'issu et 4 ans ça passe trés vite.


David NOËL 17/10/2009 11:22



Ce sont les militants sur place qui décident de leur stratégie, en accord avec la fédération. Du moment que la stratégie choisie ne va pas à l'encontre des valeurs portées par notre parti, nous
sommes libres de travailler avec les alliés que nous voulons.

Personne ne nous obligera à suivre les injonctions de la fédé PS du Pas-de-Calais. Duquenne n'est plus socialiste, il se prétend apolitique, sa liste est bourrée de gens classés à droite
particulièrement sectaires, il nous méprise, il nous a insultés durant la campagne, il se rapproche des parrains politiques de Dalongeville, il légitime le Front National, il ne se bat pas comme
il faudrait pour redresser la ville. Il n'y a aucune chance que nous soyons sur sa liste au premier tour en 2014, surtout s'il a le soutien de Percheron, Alexandre et consorts ! 

Si la situation l'exige, pour barrer la route au FN, il devra peut-être y avoir rassemblement au deuxième tour, mais nous verrons le moment venu qui sera en tête. Il ne vous aura pas échappé que
les sectaires qui étaient anti-fusion, ce n'était pas nous.



DLR canal historique 17/10/2009 00:33


David, lache toi ! Dis leur une bonne fois pour toute que tu n'avais pas le choix ! Tu es partis dans l'aventure Dalongeville sur ordre. En effet, le PS avait imposé une union du PCF à Hénin avec
la liste Dalongeville sinon, le PS aurait influer pour faire perdre la mairie de Calais. Résultat, toujours fidèle à lui même, le PS n'a pas tenu ses engagements et vous avez perdu Calais au
profit de l'UMP et toi, tu t'es retrouvé là à avaler moult couleuvres pour rien. Jacky Hénin a perdu et Hénin a également perdu dans ce jeu de dupe. Arrête moi si je me trompe, dans le cas
contraire cesse donc de protéger un PS qui n'en vaut plus la peine !


David NOËL 17/10/2009 09:46



Tu as en partie raison, les fédérations avaient une stratégie départementale d'union (ce qui n'a rien de choquant). Dans de nombreuses municipalités à direction PS, le PC était dans l'union dès
le premier tour et vice versa dans les municipalités à direction PC.
Mais il y a toujours des exceptions qui confirment la règle : il y a eu des primaires sauvages avec des listes PS qui se sont montées dans des municipalités PC comme à Billy-Montigny ou
Evin-Malmaison. De notre côté, l'accord ne concernait pas les ex municipalités PC que le PS nous avait récemment prises comme Carvin ou Montigny-en-Gohelle où les camarades sont allés à la
bataille avec de très bons scores (37 % et 6 élus à Montigny-en-Gohelle par exemple).
Par ailleurs, il y a toujours des particularités locales. A Béthune, par exemple, le PC s'est toujours refusé de se ranger derrière J. Mellick et la fédé PS n'avait pas intérêt à venir nous le
reprocher, leur candidat est l'incarnation de l'affairisme et du clientélisme, donc, il n'était pas question que mon camarade Henri Tobo s'allie avec le PS sur Béthune.

S'agissant d'Hénin-Beaumont, j'avais moins d'arguments pour faire d'Hénin-Beaumont un cas particulier ; personnellement, je pensais que Dalongeville ne valait pas mieux que Mellick, sauf qu'il
n'avait pas encore été condamné et ça fait toute la différence.

A partir du moment où Marie-Noëlle Lienemann se posait en chef de file de la gauche et en garante des engagements de Dalongeville, quitte à aller dans l'affrontement en constituant une fraction
interne, il n'y avait pas de raison de faire bande à part et je devais défendre les fondamentaux de mon parti, c'est-à-dire brandir le drapeau de l'unité et être antifasciste.
Ce n'était pas tellement par rapport à Calais, c'était parce que face à un FN en situation de prendre la ville, un parti qui prend le risque d'ajouter de la division à la division et d'être
accusé de paver la voie au FN se suicide politiquement.
Entre deux maux - l'union derrière Dalongeville ou le risque que mon parti soit accusé d'avoir ajouté de la division à la division et fait élire le FN - j'ai préféré choisir le moindre.

Mais le PS nous a trahis parce qu'il aurait dû soutenir fermement les positions de Marie-Noëlle Lienemann pendant les négociations sur la composition de la liste. 1/3, 1/3, 1/3, les choses
étaient claires et j'étais pour que l'Alliance Républicaine et les proches de Darchicourt soient inclus dans les négociations !
Soit Dalongeville claquait la porte et portait la responsabilité de la division et dans ce cas-là, nous faisions une liste Club des 5/AR menée par Marie-Noëlle et Daniel, soit Dalongeville
acceptait ce qu'on lui proposait et il était minoritaire sur sa liste et sous surveillance étroite. Rapidement, nous aurions eu les preuves de ce qu'il manigançait et nous l'aurions contraint à
la démission.
Non seulement, l'AR a refusé de participer aux négociations avec nous, mais en plus, Dalongeville a fait passer tous les veto qu'il avait mis : sur Régine Calzia (remplacée par Wirtgen),
sur Eric Mouton (remplacé par Jean-Claude Gianuzzi), sur Jean-Pierre Policante (remplacé par Richard Gonzalès), sur des gens comme Jean-Luc Lottegier ou Michel Boulonne... Le PS lui a
honteusement cédé sur tous les points. C'est pour ça que nous en sommes là aujourd'hui.

J'ai d'autant plus de mal à comprendre le retour de Georges Bouquillon au MRC 59-62 et le rapprochement de Duquenne avec le PS, puisque comme tu le sais, il se murmure de plus en plus Mme
Duquenne pourrait être sur la liste Percheron aux régionales...
Comme je l'ai écrit plus haut, il y a un système Percheron-Dalongeville-Mellick-Alexandre comme il y a un système Dassault, un système Tibéri, un système Balkany... La liste Un Nouvel
Elan était une liste anti-système ; avec le retour de Bouquillon au MRC 59-62, l'AR s'insère dans le système. Dommage...



anti-bouquillon 16/10/2009 19:47


sachez le fils du pere, que l'on peut faire pleurer de rire ..et c'est votre cas hélas.je voudrais préciser que sous votre(fausse plume) transpire l'esprit tordu et diabolique du 3é adjoint de
duquenne.avec ces gens là , monsieur ,on ne vole pas trés haut..


Xavier 16/10/2009 19:16


à anti bouquillon

Vous remercierez de ma part les "gens que vous rencontrez et qui me connaissent".
Si je  fais  sourire, vous m'en voyez ravi. C'est déjà mieux que faire pleurer!


anti-bouquillon 16/10/2009 19:08


à Xavier de 13 h 14, alias "la voix de son maitre".
Monsieur, les gens que je rencontre me disent que vous un mec bien et intelligent...
A la lecture de vos commentaires, permettez moi d'en douter. Les réponses que vous osez écrire font sourire l'ensemble du microcosme politique héninois. Si votre pere veut se jetter du haut de la
falaise, S.V.P., monsieur le mouton de panurge, ne le suivait pas. Je reste persuader que votre piété filiale vous aveugle, et subit l'influence de votre géniteur, qui dans le domaine de la
manipulation est 3 fois meilleur que... Gérard Dalongeville...


anti-bouquillon 16/10/2009 18:17


Que cet homme se tue politiquement, c'est son problème et tant pis pour lui, mais qu'il coule l'A.R. et Mr DUQUENNE, c'est inadmissible.


Christophe 16/10/2009 18:00


Monsieur Bouquillon a été adjoint en 2001 au 1er mandat de Dallongeville, vous Mr Noël avez été adjoint en 2008 au 2ème mandat de Dallongeville. En 2001 il était impossible de savoir ce qui allait
se passer, par contre en 2008 tout le monde connaissait l'incapacité de Dallongeville a gérer la commune(rapport de la CRC 2004) et vous n'avez pas hésité à participer à sa réélection. Bien
sur je ne parle pas des affaires judiciaires ou je reste persuadé que vous n'avez absolument rien à voir. Je pense que vous comparez ce qui n'est pas comparable. Si ont suit votre raisonnement, Mr
bouquillon est resté dans l'opposition plus de 6 ans, vous 6 mois...
Je précise quand même je ne suis pas pro Bouquillon, FN ou AR.
Je souhaite seulement dire ce que je pense


David NOËL 16/10/2009 18:16



En 2008, ma présence sur la liste n'était pas un soutien à la personne et à l'action de Gérard Dalongeville que j'ai sans cesse critiquée, mais un front républicain contre l'extrême droite dont
je surestimais le score, je l'ai reconnu. 

Par ailleurs en 2008, les derniers éléments tangibles en notre possession pour analyser la véracité des budgets étaient le compte administratif 2006 et le rapport de la CRC en date du 23 juin
2006.

Comme je l'ai déjà écrit, ce rapport n'était pas assassin. Il invitait la commune à "poursuivre l'effort d'économies sur les charges générales et courantes de fonctionnement" et à
"poursuivre les efforts accomplis pour améliorer la fiabilité de ses prévisions et de ses documents budgétaires".

Vérifiez par vous-même, ça se trouve page 6 :
http://www.ccomptes.fr/fr/CRC18/documents/Avis/NPA06-0333.pdf

En d'autres termes, les seules informations fiables que nous avions début 2008 restaient positives. A partir de là, l'idée de constituer un front républicain pour battre le FN à coup sûr et de
peser de l'intérieur en constituant une fraction critique n'avait rien d'absurde.

Georges Bouquillon a eu du courage, en 2002-2003 pour s'opposer à Dalongeville. Cela étant, il n'a pas démissionné non plus, il est resté 6 ans dans l'opposition. Et le fait qu'il ait été viré
par Dalongeville avant nous n'enlève rien au fait que nous aussi, nous nous sommes opposés à Dalongeville. De ce point de vue-là, Georges Bouquillon ne peut se targuer d'aucune supériorité.

Rien ne l'obligeait à rejoindre Jean-Marie Alexandre. Georges Bouquillon rejoint le parrain politique de Dalongeville, un homme que nous, nous avons combattu et dénoncé durant la campagne. C'est
un choix politique dont il sera comptable !    



c'est vraiment un nul 16/10/2009 17:41


La condamnation de Bouquillon, qui devient la carpette d'Alexandre, fait l'unanimité.
Toute la presse, tous les partis politiques, tous les blogs, la totalité des blogistes qui font de la politique, tous ceux que j'ai rencontrés ce matin sur le marché, sont unanimes, cet homme vient
de commettre une erreur politique irréversible, une tache indélébile sur ce nom.
Plus que jamais, il a mérté son surnom de... JUDAS DE LA POLITIQUE...


Xavier 16/10/2009 13:02


à Anonyme
Je n'ai pas dit qu'il avait démissionné de son poste d'adjoint mais de son role de militant au sein du MRC. J'aurais du dire il n'a pas repris sa carte d'adhérent au MRC.

a David Noel
On ne peut pas comparer le départ de Bouquillon en 2003 avec celui de Ferrari et le votre. En 2003, on n'en était qu'aux prémices de la "gestion Dalongeville". En 2008, le mal était fait depuis
longtemps.


David NOËL 16/10/2009 18:01



Le mal était peut-être fait depuis longtemps, mais nous n'y avions aucune part, l'acceptation d'un front républicain contre le FN n'a jamais signifié que nous cautionnions la gestion passée et on
aurait très bien pu imaginer que Dalongeville entame un nouveau départ, d'autant plus qu'il avait à faire face à une opposition interne menée par Marie-Noëlle Lienemann.

Donc, je ne vois pas en quoi l'éviction de Georges Bouquillon au cours du premier mandat serait un acte de résistance fort et pas notre éviction à nous, qui a été encore plus rapide que celle de
M. Bouquillon !
Peu importe, Xavier.

Tout ce qui importe, c'est qu'aujourd'hui, Georges Bouquillon a rejoint Jean-Marie Alexandre. Nous, nous avons déclaré la guerre à ces notables malfaisants du style Dalongeville, Mellick,
Alexandre, Cottigny comme d'autres peuvent être en guerre avec le système Dassault, le système Tibéri, le système Balkany.
En rejoignant la fédération MRC 59-62 et Jean-Marie Alexandre, le parrain politique de Dalongeville, Georges Bouquillon nous montre de quel côté il est, mais depuis la campagne, je ne nourrissais
plus d'illusions à son sujet... 



Anonyme 16/10/2009 11:19


Il faut arréter de dire que G.Bouquillon a démissionné et quitté G. Dalongeville!!!

G.B s'est fait virer par G. D de son poste d'adjoint. n'est-ce pas Xavier ??

LA preuve : G.B. a continué de sieger aux Conseils Municipaux jusque 2008!!!


David NOËL 16/10/2009 11:31



Au bout d'un an et demi de mandat, Georges Bouquillon commençait à prendre ses distances avec Dalongeville et a été viré de son poste d'adjoint. Il est alors passé dans l'opposition sans quitter
le conseil municipal où il est resté jusqu'en 2008.

Au bout de six mois de mandat, Pierre Ferrari, qui était dès le départ un adversaire déclaré de Gérard Dalongeville (qui avait monté un piège pour le rendre inéligible !) a été viré de son poste
d'adjoint et est passé dans l'opposition jusqu'à sa démission en mai 2009 pour obtenir de nouvelles élections.

Quant à moi, je n'ai pas été viré tout de suite, mais j'ai été exclu du Bureau Municipal avant d'être viré six mois après. Je suis resté un an dans la majorité municipale, dont six mois exclu du
Bureau Municipal.

Georges Bouquillon, lui, est resté un an et demi... Ce monsieur n'a pas de leçon d'opposition à nous donner, surtout quand il rejoint le parrain politique de Dalongeville !



Xavier 15/10/2009 21:14


Je vous cite:
"Ne manque plus que le retour de Duquenne au PS ! "
Par curiosité, quelle serait la position du PCF si une section PS "pro Duquenne" apparaissait à Hénin ?
Politiquement, ne seriez-vous pas en difficulté ? Préférer une union avec le MODEM plutot qu'une union avec un PS "pro Duquenne" serait sans doute mal vu par vos militants et votre fédération.
Qu'en pensez-vous?


David NOËL 15/10/2009 21:43



La fédération socialiste peut bien faire ce qu'elle veut, mais la gauche est rassemblée à Hénin-Beaumont au sein de l'association Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont qui réunit des
socialistes, des communistes, des chevènementistes et des centristes.
Nos partenaires socialistes, ce sont les militants du MJS et les militants socialistes d'Un Nouvel Elan. Si une section PS pro-Duquenne apparaît avec le soutien de cette fédération PS
complètement vérolée tenue par les Percheron, Mellick, Cottigny et consorts, ça ne changera absolument rien. Nous ne considérons pas Daniel Duquenne comme un partenaire fiable, il n'a pas le
respect de la parole donnée, il a trahi tous ses engagements, il nous insulte, il méprise notre parti. En plus de ça, il se montre complaisant envers le FN.
La fédération PS peut créer sur le papier toutes les sections qu'elle veut, mais les vrais socialistes, ils sont avec nous à Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont.

Ma fédération le sait et laisse notre section travailler avec les partenaires de son choix du moment que le combat associatif commun ne se fait pas au détriment du combat pour le développement du
Parti Communiste à Hénin-Beaumont (et ce n'est pas le cas !).
Quant à participer à un front républicain avec le MoDem, ma fédération considère que c'est une nécessité tant qu'on aura à combattre un Front National puissant et une fédération PS mouillée dans
l'Affaire Dalongeville.



Jean-Eric 15/10/2009 18:57


Petit rappel historique : le CERES devnu MDC doit son existence à Guy Mollet. L"ancienne SFIO avait fort à craindre de l'arrivée de militants issus dela CFDT et du PSU dans la construction du
PS.
Pour les camarades du PCF: comment expliquez-vous l'élection de Jean-Marie Alexandre pour son premier mandat au Conseil Régional ?

Amicalement, Jean-Eric.


David NOËL 15/10/2009 20:42



Jean-Eric, tu ne peux pas me reprocher une alliance qui date de 1998. A l'époque, Rémi Auchedé était notre chef de file aux régionales. Il ne t'a pas échappé qu'il a depuis quitté le PCF. En 2002
déjà, il était passé au Pôle Républicain et appelait à voter Chevènement. Aujourd'hui, notre fédération n'entretient aucune relation avec le MRC 59-62.

Par contre, on ne peut pas en dire autant du PS fédéral. Quant à l'Alliance Républicaine, n'en parlons pas : après le tract de soutien du MRC, après les pelouses d'Hénin tondues par les employés
de La Vie active, après la présence de Jean-Marie Alexandre au Conseil municipal, c'est le retour de Georges Bouquillon au MRC ! Ne manque plus que le retour de Duquenne au PS !



rougedecolére 15/10/2009 18:45


C'est bizarre il y a le même style de photo sur le blog du facho briois avec derriére vous le MRC Alexandre ??


David NOËL 15/10/2009 20:15



Oui, en 2008, Jean-Marie Alexandre soutenait Dalongeville. Il le soutenait aveuglément. Il a fait partie de ceux qui ont tout fait pour nous empêcher de faire une liste contre Dalongeville, il a
flingué Jean-Pierre Policante en l'excluant de la liste d'union alors que Jean-Pierre aurait été au combat avec Pierre et moi contre les dalongevilliens s'il avait été dans l'opposition interne
avec nous.

Au lieu de ça, Alexandre l'a exclu de la liste et remplacé par le dalongevillien Gonzalès. Lors de la conférence de presse où la photo a été prise, Alexandre nous a imposé la présence de la femme
de Gonzalès que personne n'avait jamais vue en lieu et place de Jean-Pierre, qui n'avait pas été invité, comme représentante du MRC. A ce moment-là, j'ai su que Jean-Marie Alexandre était un
tordu de la pire espèce.
Au cours de la conférence de presse, je n'ai d'ailleurs pas manqué de le tacler comme un certain... Steeve Briois l'avait repris : "Et les divisions sur l’union de la gauche commencent déjà à
éclater entre Alexandre du MRC et Noel du PCF." (Blog du FN, 21 janvier 2008)

Aujourd'hui, c'est Georges Bouquillon qui rejoint Jean-Marie Alexandre... Il faut vraiment avoir peu d'honneur... 



LILOU 15/10/2009 16:56


Ils savaient sur qui miser!!!!! la preuve! Aujourd hui ,Bouquillon trahit deux fois:  il rejoint un groupe politique (alors que l ar se disait apolitique) et de plus, il rejoint le mrc avec à
sa tete, le parain de dalongeville,jmAlexandre!!!!! quelle honte!!!!!