Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Georges BouquillonDans le dernier numéro du magazine municipal "le Mag", dont le dossier est consacré à la culture, Georges Bouquillon, au nom du groupe majoritaire, signe une tribune politique qui soulève plusieurs interrogations.

Conscient du risque pour l'Alliance Républicaine d'apparaître comme un groupe replié sur lui-même et sectaire qui refuserait toute ouverture en direction des autres forces républicaines, le premier adjoint MRC tente de retourner la situation en présentant les propositions de rencontre et de travail en commun des partis républicains non représentés au conseil comme une manoeuvre de division. Surréaliste... Nos propositions d'actions communes ne visent pas à diviser l'AR et ce n'est pas de notre fait si certains y sont plus sensibles que d'autres.

Le premier adjoint explique donc, et c'est positif, que l'AR n'exclut pas dans un avenir indéterminé de s'ouvrir aux autres forces politiques, mais pose des conditions. Il faudrait cesser de les critiquer, alors même que la critique est le seul moyen de faire avancer les choses. D'ailleurs, dans un tract de 2010, la présidente de l'AR elle-même expliquait que le rôle de l'AR était de soutenir la majorité, de ne pas être des godillots et de veiller à l'application de leur programme municipal. Des bonnes résolutions que Mme Dufresnes a visiblement oubliées, l'AR ayant opté pour un comportement de godillots, laissant la majorité remiser son programme dans lequel Daniel Duquenne promettait le respect, la transparence et d'être le maire de tous... au placard.

Exclus de toute commission, de tout groupe de travail depuis 2009, notre critique s'est toujours voulue constructive, mais il est vrai que nous répondons aux attaques dont nous sommes l'objet. Lorsque Daniel Duquenne parlait de respect et de transparence, nous avons cru, naïvement, que l'AR tiendrait ses promesses en respectant les partenaires que nous étions et nos électeurs et en nous associant dans des groupes de travail. Nous attendons toujours...

L'AR n'exclurait donc plus de tendre la main aux autres partis politiques, avec des conditions... Il serait temps, parce que de notre côté, nous leur tendons la main depuis deux ans !

En réalité, plusieurs commentaires parus sur le blog de l'AR disent crûment quelle conception l'AR se fait du travail politique des partis républicains non-représentés au conseil municipal : le modèle à suivre serait celui des Verts et du PRG qui n'ont pas de blog ou ne le tiennent pas à jour, ne commentent pas l'actualité locale, n'envoient pas de communiqués de presse, ne formulent aucune critique publique et ne sont pas présents sur les manifestations locales. A contrario, les mêmes internautes de l'AR se lâchent à notre propos "marre de les voir partout serrer les mains des gens". Etre présent sur le terrain, ce serait être ambitieux, revanchard, manquer d'humilité etc... Il aurait fallu disparaître de la vie politique pour expier la terrible faute d'avoir, en toute bonne foi et par antifascisme, réédité derrière Dalongeville en 2008 l'opération Chirac 2002 contre le FN. Au passage, le Tribunal Administratif, en annulant l'arrêté de retrait de délégation pris par Gérard Dalongeville quand j'ai voté contre son budget, a infligé un cinglant démenti à tous ceux qui prétendaient qu'on ne peut pas être un adjoint critique. Le TA a au contraire considéré qu'un élu doit défendre les intérêts de sa commune, y-compris en votant contre son propre maire qui m'a sanctionné de manière abusive. J'attends toujours les excuses des gens de l'AR qui m'accusaient à l'époque d'avoir "cautionné Dalongeville".


A contrario, il aurait fallu s'abstenir de tout commentaire désagréable quand des responsables politiques qui eux, auraient dû s'excuser, à l'instar de Jean-Marie Alexandre, étaient traités avec tous les honneurs. On croit rêver !
En vertu de quoi, les Verts et le PRG pourraient être accueillis sur la liste de l'AR en 2014. Ils remplissent les conditions posées : ne rien faire et ne rien dire qui puisse fâcher les adhérents de l'AR. Encore faudra-t-il, pour qu'ils obtiennent un strapontin sur une liste de rassemblement menée par l'AR en 2014 que le CA de l'AR vote pour les intégrer, et là, ce n'est pas gagné...

Le CA de l'AR a ainsi voté avant les élections de 2009 contre une alliance avec Pierre Darchicourt, contre une alliance avec Alain Alpern, contre une alliance avec les Verts, contre une alliance avec Pierre Ferrari et contre l'intégration d'Eric Mouton sur leur liste avant de voter entre les deux tours des élections de 2009 contre une fusion avec la liste de Pierre Darchicourt, contre une fusion avec la liste de Pierre Ferrari, contre une fusion avec la liste des Verts et contre une fusion avec la liste de l'UMP, alors que MM. Duquenne et Bouquillon avaient négocié avant le premier tour un accord de fusion réciproque qui leur aurait permis d'intégrer n'importe quelle liste arrivée devant la leur !

Autant dire que le "deal" proposé en filigrane par Georges Bouquillon dans sa tribune du magazine municipal nous laisse songeurs : cinq ans de silence et d'inactivité contre une éventuelle intégration sur une liste de rassemblement conduite par l'AR en 2014, à condition que le CA de l'AR l'accepte, ce qui est sans garantie, le CA de l'AR ayant refusé toutes les propositions de travail en collectif et d'alliance jusqu'à présent au profit d'une liste 100 % AR. Du point de vue des militants de l'AR qui lorgnent déjà sur une place d'élu aux prochaines élections, on les comprend : pourquoi donnerait-on à un allié critique une place qui pourrait revenir à un militant fidèle ?

Les choses sont claires et l'AR ne veut manifestement pas de rassemblement, ou alors, nous avons mal compris Georges Bouquillon et son article dans "le Mag".

De notre côté, nous restons convaincus que l'heure n'est pas aux marchandages politiques, mais à l'action pour améliorer la vie quotidienne des Héninois et des Beaumontois. Nous réitérons donc nos propositions de travail collectif adressées à la municipalité et à ce jour restées sans réponse : création d'un groupe de travail des partis républicains sur le redressement de la ville, création d'un groupe de travail des partis républicains sur les grands projets (tramway, etc...), espace d'expression dans le bulletin municipal, collectif contre le Front national... Voilà des propositions claires et nous attendons une réponse de l'AR. Si la réponse est "non, non, non et non, allez-vous faire foutre !", au moins, les choses seront dites et Georges Bouquillon n'aura plus à dépenser son temps et son encre à rédiger des tribunes inutiles dans le bulletin municipal...    

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

les collabos non merci 13/07/2011 14:47



pas d alliance avec les complices d un maire voyou



David NOËL 13/07/2011 16:53



Un maire voyou, que moi, j'ai fait condamner devant un tribunal après qu'il m'ait viré pour m'être opposé à son budget truqué et avoir dénoncé son sytème corrompu... Mon action pour le combattre
a été autrement plus efficace que la tienne.



Oscar 10/07/2011 14:51



J'ai lu ton article David, les militants de l'A.R ne sont pas bêtes, pourquoi attribuer une part du gâteau à un allié critique, pour se priver eux et voir ainsi diminuer leur force. Ils n'en
n'ont rien à faire des Héninois et Beaumontois, ils n'en n'ont rien à cirer des propositions de travail collectif que tu leur propose David, et c'est dommage, mais tu les changeras pas.



Motivé 10/07/2011 12:58



David, 


J'ai rencontré récemment des proches de Jean-Marie Alexandre. Ils disent que si l'on ne fait pas d'alliance au premier tour des prochaines élections municipales, la mairie d'Hénin-Beaumont va
tomber dans l'escarcelle du Front national.


S'ils le disent, Georges Bouquillon doit le savoir aussi.



Emmanuelle 10/07/2011 10:15



Excellent article David , comme toujours d'ailleurs ! Tout est dit !!



David NOËL 10/07/2011 11:07



Merci Emmanuelle.