Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Nous reproduisions avant-hier sur le blog du PCF le dernier tract du syndicat Force Ouvrière des Territoriaux d'Hénin-Beaumont qui dénonce le climat qui règne en maire d'Hénin-Beaumont depuis l'arrivée du Front National. Franck Mayeux et ses collègues du syndicat majoritaire dénoncent une chasse aux sorcières, la recherche de boucs-émissaires, l'usurpation généralisée de l'autorité des chefs de service par les élus et le cabinet du maire ainsi que des appels à la délation. Pour FO, on atteint "l'Himalaya du non-respect".

Ces propos n'ont pas été du goût du maire d'extrême droite qui s'est fendu d'une lettre hallucinante au secrétaire de Force Ouvrière le menaçant de s'adresser au personnel et de faire des "révélations" (lesquelles ?). Qualifiant le tract d'"ordurier", Steeve Briois écrit qu'il "met fin à tout dialogue avec l'individu que vous êtes". 

Reponse Briois tract FO Henin novembre 2014 001

FO a répondu point par point à la lettre de Steeve Briois qui ne supporte décidément aucune voix dissonnante.

Après s'être attaqué à la Ligue des Droits de l'Homme privée de local et de subvention, après avoir cessé toute collaboration avec l'abbé d'Hénin-Beaumont au motif qu'il explique dans ses prêches que la xénophobie est incompatible avec les valeurs de l'Evangile, après avoir décidé de ne plus inviter le PCF aux commémorations officielles au motif que nous rendons hommage aux militants antifascistes, c'est maintenant aux syndicats qui dénoncent le climat délétère en mairie d'Hénin-Beaumont que le FN s'attaque.

On se doutait bien que Steeve Briois et son équipe n'étaient pas exactement des amoureux du syndicalisme et du dialogue social, mais là, ça dépasse l'entendement ! Six mois à peine après son arrivée en mairie, le maire d'extrême droite ose écrire au secrétaire d'un syndicat qu'il met fin à tout dialogue avec lui et le menacer d'on ne sait quelles révélations foireuses. Le pilori n'existe plus, M. Briois !

Le PCF d'Hénin-Beaumont apporte son soutien à Franck Mayeux et à l'ensemble des adhérents de FO attaqués par le maire d'extrême droite à travers lui. Au-delà de Force Ouvrière, c'est l'ensemble des syndicats qui sont insultés à travers ce type de propos qui suintent la haine antisyndicale. Le PCF observe que le maire n'a répondu à aucune des interrogations de FO sur le manque de respect, les appels à la délation et la chasse aux sorcières en cours à la mairie d'Hénin-Beaumont.

Les Héninois et Beaumontois sont en droit d'avoir des réponses !

Reponse FO a courrier Briois novembre 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article