Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Photo-VDN-conf-de-presse-07-02-15.jpgAu nom du retour à une éthique politique, un respect des autres élus et une sérénité qui font souvent défaut à Hénin-Beaumont, Philippe Kemel et une solide brochette d’élus de l’agglomération en appellent aujourd’hui à des pratiques plus « républicaines ». Haussement de ton…

Jusqu’ici, le député Philippe Kemel s’était bien gardé de mettre les pieds dans le plat héninois. Mais aujourd’hui, le Carvinois, avec à ses côtés les maires de Montigny, Dourges, Évin-Malmaison, Libercourt, Courcelles-les-Lens ou encore le conseiller général Jean-Marie Picque, estime que les choses sont allées trop loin. Et décide de mettre sur la place publique son malaise et sa profonde réprobation « face au harcèlement et au lynchage permanents contre la personne d’Eugène Binaisse et plus largement son groupe d’opposition… En ce sens-là, la cérémonie des vœux héninoise a d’ailleurs été inacceptable ! »

Si le député de la 11e est le premier à reconnaître et respecter la victoire de Steeve Briois et de son équipe, il en appelle à la raison afin que ses voisins héninois respectent désormais les valeurs républicaines et une éthique politique ces temps-ci mise à mal. Et il n’est pas le seul…

« On n’est pas là pour étaler nos états d’âme mais pour défendre la République… Les citoyens ne veulent pas vivre dans la division, mais juste vivre ensemble… L’invective et l’insulte ne tiennent pas lieu de programme ! » poursuit Stéphane Filipovitch, néo-conseiller municipal héninois qui a, en décembre dernier, vécu un baptême du feu assez pénible. Mais explique rester déterminé à « privilégier la sagesse et la volonté de rester force de proposition » plutôt que de participer à cette escalade verbale, « semant la zizanie dans l’espace public là où il ne devrait y avoir place que pour le débat ».

Fébrilité

Autre regard que celui de l’écologiste Marine Tondelier expliquant que, alors qu’on aurait pu s’attendre à faire face à une majorité sereine, « cette attitude qu’a aujourd’hui le FN, aussi bien contre la presse que l’opposition municipale, est quelque part un aveu de faiblesse et de fébrilité… »

Un courroux que Philippe Kemel « et tous les élus qui souhaiteront s’y associer » comptent prolonger par un courrier adressé prochainement à Steeve Briois afin que raison soit retrouvée.

En ajoutant combien il était détestable d’ainsi s’acharner sur la personne d’Eugène Binaisse, profondément touché par ce dénigrement systématique mais pas abattu pour autant : « Il a eu le courage de prendre les affaires en mains alors qu’il n’avait pas pour objectif de devenir maire. Mais il a redressé financièrement la ville d’Hénin-Beaumont quoi qu’on en dise. Et ça, personne ne pourra jamais lui retirer ! »

Pascal WALLART

Légende photo : Une « rénovation de la pratique politique » locale que le député socialiste appelle de ses vœux.


Source : La Voix du Nord
Dimanche 8 février 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article