Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

henin-beaumont-mairie.jpgL’action en justice d’un ancien élu PCF d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), David Noël, redonne du crédit à l’action des élus municipaux.

A Hénin-Beaumont, on n’y croyait plus. Des années de pratique politique dévoyée, entre conflits d’intérêts et favoritisme, ont discrédité une partie de la gauche et entr’ouvert les portes de la mairie au Front National. Mais mercredi, un appel d’air venu de Lille a chassé les remugles nauséabonds qui pourrissent le climat politique local.

David Noël, ancien adjoint (PCF) à la Culture d’Hénin, vient d’obtenir gain de cause au tribunal administratif de la région. En avril 2009, il avait été privé de sa délégation parce qu’il avait voté, avec huit autres élus, contre le budget municipal « déficitaire et fantaisiste », rappelle le quotidien local Nord Eclair, présenté par l’ancien maire (PS), Gérard Dalongeville. David Noël avait alors saisi le tribunal administratif.

Même si l’élu ne récupèrera pas son écharpe – une nouvelle élection s’est depuis déroulée dans la ville -, le rapporteur public a donc désavoué l’arrêté municipal qui le sanctionnait. Par là, il reconnaît le bien fondé de l’action de David Noël, mais aussi que la « bonne marche » de l’administration imposait que les élus s’opposent à ce fameux budget. Dans la foulée, le tribunal, qui généralement suit ses conclusions, devrait rendre sa décision courant avril. « C’est un symbole très fort, estime David Noël. La preuve que l’exercice de la démocratie peut avoir le dernier mot au travers du droit. » Pour son avocate, interrogée par Nord Eclair, cela prouve qu’ « un maire n’a pas tous les pouvoirs sur ses élus. On peut s’opposer à certaines pratiques. Ça fait avancer la démocratie locale. »

Aussi dérisoire que puisse paraître ce combat, politique et pourtant mené sur le terrain juridique, il a le mérite d’assainir quelque peu l’image des élus. En affirmant « les vraies valeurs de la gauche », David Noël tord le cou à l’idée qu’à Hénin-Beaumont, seul le FN serait le « chevalier blanc ». Mais sa « victoire » pour l’intégrité, qui fera jurisprudence, passe les frontières du bassin minier. Elle « rejaillit sur le PCF », explique-t-il, sur la gauche en général, et au-delà, sur toute la politique. « Cela prouve la nécessité de lier combat social et combat éthique. Demain, les élus pourront mieux faire entendre leurs voix. »


Grégory Marin


Source : L'Humanité.fr
Vendredi 08 avril 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y


Jusqu'à présent je connaissais lutte économique, lutte politique et lutte idéologique. Voici maintenant  qu'apparait la lutte juridique. Pourquoi pas?


Y.L.



Répondre