Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

logo-20-minutes.gifHénin-Beaumont perd la tête
Créé le 10.05.10 à 06h04

Politique
Le maire (DVG) préfère démissionner avant d'être invalidé

Rien ne se passe jamais normalement à Hénin-Beaumont. Alors que le rapporteur du Conseil d'Etat devrait recommander son inéligibilité aujourd'hui, le maire Daniel Duquenne (DVG) a démissionné dès vendredi soir. La majorité municipale, élue en juin 2009 –  à la suite de la révocation de Gérard Dalongeville élu en mars 2008 – face au FN et au PS, a pris les devants afin d'éviter la tenue de nouvelles élections dans une ville où le parti frontiste, mené par la conseillère municipale Marine Le Pen, a recueilli 44,2 % des voix au second tour des régionales de mars.


Le FN reste en embuscade


Duquenne 20 Minutes Lille« Une fois de plus, on refuse que les habitants s'expriment », a fulminé Marine Le Pen tout le week-end. La stratégie du FN était simple : si le Conseil d'Etat suivait le rapporteur public, d'ici à une vingtaine de jours, la liste frontiste aurait démissionné en bloc. Le conseil municipal ne pouvant se réunir au complet pour désigner un nouveau maire, de nouvelles élections auraient été indispensables.

Mais, la majorité municipale a conservé une longueur d'avance, car aucune démission au conseil ne peut être enregistrée après celle du maire. Le coup de Daniel Duquenne, vendredi, force donc les élus FN à conserver leur siège. Et à attendre la tenue d'un conseil municipal extraordinaire, d'ici à deux semaines, pour procéder à l'élection d'un nouvel édile. Des discussions se tenaient d'ailleurs hier en mairie pour savoir qui serait désigné. « Depuis treize mois, c'est le chaos à la tête de la ville, alimenté par l'attitude destructrice du Front national », a réagi David Noël, de la section PC de Hénin-Beaumont, pendant que Pierre Ferrari, tête de liste Union de la gauche en juin 2009, regrettait encore « le temps perdu pour les électeurs ».

De fait, le FN ne compte pas s'en tenir là. Marine Le Pen entend déposer cette semaine une « note » au Conseil d'Etat pour dénoncer la « manœuvre » de la majorité, qui « contourne l'inéligibilité du maire ». Le Conseil d'Etat n'est pas au bout de ses peines.

Olivier Aballain

 



Conseil d'état

Le recours du FN contre l'élection de Daniel Duquenne se base sur l'article L 231 du code électoral, qui déclare inéligibles dans les communes les « chefs de service » de conseil régional, grade occupé (à temps partiel) par Daniel Duquenne à la région.

 

Source : 20 Minutes Lille
Lundi 10 mai 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anonyme 10/05/2010 21:54



mr bouquillon,
demandez à votre instituteur de fils,si le mot "fatigable" existe dans la langue française.
comme adjoint à la communication,vous etes nul.
la prochaine fois,demandez à bilde ,ce que vous devait dire à la télé,vous aurez l'air moins con que d'habitude...



anonyme 10/05/2010 21:43



lu sur le blog d'alain alpern


"et si on parlait des génocides,commis par l'église:les croisades,l'évangélisation(disparition de la civilisation inca) mais surtout les guerres coloniales de la droite(indochine+
algérie,etc,etc)sans oublier l'esclavagisme des memes tristes individus.ce n'est rien à coté des morts communistes,pauvre facho de 21 H 02 qui pose souvent la meme question."