Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Equipe-SPF-Henin-26-12-13.jpgLe Secours populaire héninois dispose d’une nouvelle équipe de bénévoles plus motivée que jamais à aider les personnes dans la précarité depuis la mi-septembre. Sous la houlette de Frédérique Vanderlekem, un seul mot d’ordre, nourrir l’estomac mais aussi les cœurs ! Alors, tout ce petit monde se décarcasse pour collecter des denrées alimentaires et mettre en place des ateliers qui aident à reprendre confiance en soi.

Le Secours populaire héninois a été créé en 2011 en tant qu’antenne de Carvin. Cela permettait à l’époque à l’association de démultiplier son action et d’être davantage présente sur le territoire héninois. Elle proposait déjà la distribution de denrées alimentaires et de vêtements mais n’avait pas d’autonomie financière et ne pouvait décider seule de son activité. Depuis 2012, l’antenne est devenue un comité sous la direction d’Aurélia Moniez qui est devenue responsable de son activité et de ses obligations comptables. Depuis la mi-septembre, Aurélia Moniez a mis fin à son bénévolat pour raisons de santé. Frédérique Vanderlekem a pris le relais solidaire et a mis en place une nouvelle équipe de bénévoles, des personnes qui « souhaitaient pleinement et uniquement s’investir pour aider les autres, »

Valoriser son savoir-faire

Au sein de ce comité remis à neuf, plusieurs responsables, bénévoles elles aussi, ont pris en charge des activités qu’elles proposent toute l’année à tous, bénéficiaires ou non : distribution de denrées alimentaires et atelier cuisine pour Lydie Giraudo, distribution habillement et atelier manuels pour Dorothée Fizazi, dons et lots pour Martine Dujardin. « Pour une activité pleine d’entrain, les responsabilités ont été établies en fonction des affinités de chacune », explique Frédérique. « Nous concrétisons nos savoir-faire, et nous échangeons aussi nos petites astuces, c’est motivant ! », renchérit Dorothée, qui se sent revivre à aider les autres et à leur transmettre ses passions. Car il s’agit avant tout de mettre de l’humain et de la bonne humeur dans toutes les actions entreprises, « En plus de l’aide alimentaire, on apporte notre savoir-faire et tous les outils, abordables financièrement pour tous, sont de bons supports pour reprendre confiance en soi », explique Lydie.

Collecter pour aider

En plus des stagiaires qui viennent occasionnellement, une quinzaine de bénévoles œuvrent également pour la collecte de denrées alimentaires dans les supermarchés à Hénin-Beaumont tous les trois mois et pour le démarchage des grandes enseignes, une tâche qui nécessite un moral de vainqueur d’après Frédérique et ses acolytes. « Nous démarchons pour aider les plus démunis, 120 foyers héninois. Les réactions suite à nos appels aux dons sont très variées. Match et Babou nous offrent toujours un bon accueil, mais les grandes surfaces ont du mal à nous ouvrir les portes. Les particuliers aussi sont parfois réfractaires, peut-être parce qu’ils sont trop souvent sollicités par les associations aux mêmes périodes. Mais il y a des dates clef qu’on ne peut bouger et pour lesquelles on sollicite les dons, comme Noël. Nous sommes des ‘guerrières’, nous persévèreront pour que les mentalités évoluent car aider les gens à vivre dignement, c’est notre leitmotiv ! », expliquent les bénévoles héninoises.

ISABELLE CONYNCK

Le Secours populaire est à la recherche de bénévoles, renseignements du lundi au jeudi de 9h30 à 12 h et de 14h à 17h, le vendredi de 14h à 17h.

Légende photo : Lydie, Martine, Dorothée et Frédérique s’activent quotidiennement au profit des plus démunis.


Source : La Voix du Nord
Jeudi 26 décembre 2013

Commenter cet article