Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

Visite-Hollande-Alger.jpgFrançois Hollande se rend aujourd'hui à Alger. Il est vraiment temps de construire une relation franco-algérienne d'égalité et de maturité. 50 ans après l'indépendance de l'Algérie, l'avenir commun a besoin d'un regard français exigeant et lucide sur la vérité de son propre passé colonial, mais aussi sur l'intérêt des deux pays à tisser les liens nécessaires d'un véritable partenariat humain, social, culturel, politique, économique… La visite de François Hollande à Alger doit être l'occasion de refonder le rapport entre la France et l'Algérie et pour cela de reconnaître enfin la réalité du colonialisme et des crimes d'État qui l'ont caractérisé.

L'État français, par la voix de ses plus hauts dirigeants, n'a jamais eu le courage d'assumer clairement, pour la dignité de la France, une aussi lourde histoire. François Hollande doit le faire maintenant. C'est à lui de tendre la main et de prononcer solennellement les mots pour cela. Au cours de cette visite d'État il doit montrer la hauteur de vue qui s'impose pour reconnaître la blessure historique infligée à la nation algérienne par 130 ans de domination et de violence coloniale et par 8 ans de répression et de guerre. Un geste de cette portée montrerait une volonté de faire reculer tous ceux qui, dans notre pays, instrumentalisent le passé colonial pour nourrir le racisme, les haines et les idéologies les plus réactionnaires. Cela grandirait la France, et sa voix dans le monde n'en serait que plus respectée.

Une nouvelle période de l'histoire franco-algérienne doit s'ouvrir pour permettre de régler l'ensemble des questions bilatérales mais aussi pour chercher des convergences face aux crises et aux problèmes des relations internationales et régionales que ce soit au Sahara occidental ou au Mali.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yves Lourdel 19/12/2012 23:03


Ce que je vais dire peut paraître décalé ou utopique, mais j'ai toujours pensé que la France et l'Algérie (et pourquoi pas la Tunisie et le Maroc?) auraient pu construire ensemble une
puissance économique considérable, et nous auraient évité d'aller nous fourvoyer dans une Union Européenne dominée par l'Allemagne, le libéralisme et le capital. Mais bien sur il y avait la
volonté d'émancipation de ces peuples à laquelle l'aveuglement colonnialiste n'a pas su répondre.


Yves Lourdel