Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

Francois-Hollande-20.jpgL'émission de François Hollande a été un long face à face avec ses échecs. A une chômeuse de 60 ans, il ne propose rien : ni le relèvement de son allocation de solidarité, ni le droit à la retraite à 60 ans. À une patronne qui propose de supprimer 3 millions d'euros de ses impôts et cotisations sociales, il lui donne raison.

François Hollande n'a fait tout au long de l’émission que confirmer les politiques qui nous enfoncent dans l’impasse. On annonçait de nouveaux chantiers, il n’en a annoncé aucun sur les grandes urgences du pays : le chômage, le pouvoir d’achat, la relance industrielle, la transition écologique.

L'annonce vague d'un référendum éventuel sur la création d’un service civique universel ou celle d'une candidature de Paris aux JO de 2024 sont plus apparues comme des sujets de diversion que comme des grands projets de conviction. François Hollande croit en sa politique mais il est le seul dans ce cas.

Après le vide de l’émission de ce soir, il est plus que jamais urgent de préparer une alternative de gauche à l’échec programmé de François Hollande et Manuel Valls.


Pierre Laurent,
Secrétaire national du PCF
Sénateur de Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GB 07/11/2014 17:08


Bin oui, David, je ne suis pas loin de penser comme toi ! Mais quand donc les leaders de partis de gauche critiquant quasi systématiquement Hollande et le PS lui tourneront-ils courageusement le
dos, y compris aux diverses élections ? 

David NOËL 07/11/2014 19:36



Si cela conduit à faire élire Sarkozy ou l'extrême droite, je ne vois pas ce que le monde du travail aurait à y gagner. J'ai toujours été pour la discipline républicaine entre partis de gauche.


En 2012, on a appelé à voter Hollande pour battre Sarkozy et on combat la politique antisociale de Hollande dans les manifs et au parlement.


Ceux qui disent que les électeurs sont incapables de le comprendre prennent les électeurs pour des demeurés.