Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le PCF d'Hénin-Beaumont déplore le spectacle auquel nous avons assisté mercredi soir avec l'implosion de la majorité municipale à l'occasion d'une délibération sur une subvention exceptionnelle pour le Stade Héninois, qui aura vu le premier adjoint MRC, Georges Bouquillon et le maire divers-gauche soutenu par le PS, Eugène Binaisse, s'affronter avec des mots très durs.
Mis en minorité par une coalition MRC-FN, Eugène Binaisse a invité son premier adjoint à aller retrouver ses amis du FN tandis que Georges Bouquillon et son équipe quittaient la salle. Avec 15 élus majoritaires du côté du maire et 12 du côté du premier adjoint, les deux hommes ayant étalé devant le FN et devant la presse toute l'étendue de leur inimitié, transformée en véritable haine, la ville d'Hénin-Beaumont est devenue ingouvernable.

Il faut d'urgence retrouver la raison. L'implosion de la majorité municipale issue des élections partielles de 2009 est une folie totalement suicidaire, à quelques mois des élections présidentielles et législatives et face à un parti d'extrême droite dont les leaders d'opérette jouent abusivement les chevaliers blancs.
Quelle mouche a piqué les élus de la majorité pour prendre le risque d'ouvrir un boulevard au FN, alors même que le climat d'affaires profite chaque jour un peu plus au parti d'extrême droite ?

Le PCF d'Hénin-Beaumont appelle tout le monde à la raison. Hénin-Beaumont ne doit pas connaître une nouvelle crise politique. C'est par le haut, qu'il faut en sortir. Depuis près d'un an, le PCF plaide pour une table ronde des partis républicains qui mette à plat les divergences et les convergences afin de pacifier les relations entre les uns et les autres et de créer les conditions d'une unité fructueuse, une démarche appuyée par la LDH.
Le PS et le MRC doivent prendre leurs responsabilités, cesser de soutenir tel ou tel clan, et travailler enfin, comme nous les y avons invités, dans le sens de l'intérêt général.

Le quotidien des Héninois, c'est le chômage, c'est la précarité, la casse de l'emploi industriel, les franchises médicales, le recul de l'âge du départ à la retraite... C'est sur ce terrain qu'il faut mener la bataille idéologique, loin des guerres picrocholines entre forces de gauche qui font le jeu du Front National, notre ennemi commun qui est plus que jamais l'ennemi de la classe ouvrière et l'ennemi d'Hénin-Beaumont.


David NOËL
Secrétaire de la section d'Hénin-Beaumont du PCF
Membre du Secrétariat Fédéral du PCF 62


Télécharger le communiqué de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article