Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

logo PCF62La Fédération du Pas-de-Calais du Parti Communiste condamne avec la plus grande fermeté l'agression commise dans la nuit de samedi à dimanche par cinq habitants d'une résidence de Montigny-en-Gohelle contre plusieurs policiers appelés pour un tapage nocturne, agression doublée d'une tentative de meurtre contre un policier.

Fort heureusement, grâce au sang-froid et au professionnalisme des policiers, on a pu éviter le drame et les auteurs de ces actes ont été arrêtés et mis en examen. Le PCF 62 apporte son soutien aux fonctionnaires de police choqués et blessés et leur souhaite un prompt rétablissement.

L'incident de Montigny-en-Gohelle est révélateur de l'échec de la politique de Nicolas Sarkozy en matière de sécurité. En trois ans, Nicolas Sarkozy a supprimé 9 000 postes de policiers et gendarmes et 3 500 postes supplémentaires doivent être supprimés d'ici 2012 ce qui ramènerait les effectifs au niveau de 1997.
La gendarmerie d'Hénin-Beaumont a fermé en 2003 et les postes n'ont jamais été remplacés. Au contraire, les effectifs policiers ont continué de baisser. La nuit, il n'y a plus que deux équipes police secours de deux policiers pour toute l'agglomération de Lens-Hénin qui compte 34 communes et 300 000 habitants, une situation dénoncée en vain par les syndicats de policiers. 

Parallèlement, la droite au pouvoir a supprimé 40 000 postes dans l'Education Nationale et démantelé les services publics de proximité.

Ne reculant devant aucune démagogie, les ministres sarkozystes accusent les municipalités de gauche d'être responsables d'une situation qu'ils ont eux-même créée et veulent maintenant sanctionner les villes qui ne mettraient pas en place de vidéo-surveillance. On croit rêver !

La Fédération du Pas-de-Calais du PCF dénonce l'échec de la politique sarkozyste de sécurité et appelle le gouvernement à changer de logique et à mettre en place rapidement une politique basée sur la prévention qui passe par l'arrêt des suppressions de postes de policiers et gendarmes, le maintien des services publics de proximité et la création de lien social dans les quartiers.


David NOËL
Membre du Secrétariat Fédéral du PCF 62


Télécharger le communiqué de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yves LOURDEL 21/08/2010 23:31



Au moins vous vous n'êtes pas "aveuglés" comme l'écrit aujourd'hui Hortefeux dans Le Monde.


Y.L.



Yves LOURDEL 20/08/2010 22:20



Bon, pour une fois je vais être désagréable (en essayant de ne pas exagérer). Je reviens d'Hénin où j'ai vaguement entendu parler de cette histoire (comme sur France Info d'ailleurs). Mais,
bof..., j'avoue que ce communiqué du Parti me laisse pantois. Plus de forces de police, c'est plus de répression, plus de chasses à l'homme, plus de rafles et plus de risques de bavure, non?
Alors les Roms et les gens du voyage avec une carte d'identité française, aujourd'hui montrés de doigt, persécutés et pourchassés, apprécieront. Quant au "sang-froid et au professionnalisme" des
policiers, les jeunes des banlieues apprécieront aussi.


LOURDEL Yves



David NOËL 20/08/2010 22:53



Je suis d'accord avec ce que vous dîtes sur les roms, mais ici, il s'agit d'autre chose.


Les policiers ont tout de même été braqués par une femme ivre qui s'est emparée de l'arme de service d'un des agents et a tenté de tirer par deux fois. Heureusement que les policiers n'ont pas
riposté. Cette affaire aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus dramatiques, donc oui, je crois qu'il faut se féliciter du sang-froid et du professionalisme de ces agents et qu'on ne peut
que témoigner notre sympathie à des policiers qui ont été blessés et frappés en intervenant sur un tapage nocture et une bagarre dans un quartier. 


Je préfère les moyens humains pour faire de la prévention à la vidéosurveillance...