Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Alain AlpernAveugle et indécent, Alain Alpern, un des principaux responsables du climat politique pourri de ces dernières années à Hénin-Beaumont, continue de donner des leçons sur son blog.

Au lendemain des élections cantonales de 2011, plusieurs responsables politiques dont Alain Alpern avaient été conviés à des tables rondes au siège de la LDH. L'objectif d'Alain Pruvot et de ses amis était de contribuer à la pacification du débat politique pour permettre un rassemblement de tous les républicains qui fasse échec au Front national.

Incapable de s'engager à cesser les polémiques stériles, Alain Alpern, le lendemain de la première table ronde des républicains récidivait en lançant une nouvelle polémique contre Eugène Binaisse.

Après avoir combattu deux maires condamnés par la justice, Jacques Mellick et Gérard Dalongeville, l'ancien conseiller régional socialiste s'est lancé dans une incompréhensible croisade anti-Binaisse.

Je m'étais rendu, fin 2012, au stade Birembaut pour vérifier les allégations d'Alain Alpern sur une histoire de fausses factures autour d'une clôture ; j'en étais reparti convaincu que sur le blog d'Alain Alpern, les montagnes accouchaient toujours d'une souris.

Conforté par ses dizaines de commentaires anonymes quotidiens, Alain Alpern a, malgré tout, continué son travail de sape. Alors que certains, à l'image de Patrick Piret ou de Pierre Ferrari mettaient en valeur sur leurs blogs le travail des associations héninoises, le dynamisme de la ville, les victoires des sportifs, Alain Alpern a continué à critiquer, à dénigrer et à démolir jour après jour.

Paradoxalement, Alain Alpern prétendait combattre l'extrême droite. Il est pour le moins curieux de combattre l'extrême droite en accréditant tous les jours la thèse frontiste du "tous pourris", en tapant tous les jours sur les militants républicains, en laissant des fachos et des aigris anonymes multiplier les commentaires odieux sur les militants républicains.

Parmi les aigris anonymes, certains sont bien reconnaissables, à l'instar de l'inénarrable Jean-Pierre Policante. Conseiller municipal délégué aux sports de 2001 à 2008, Jean-Pierre Policante, qui ne s'est pas fait remarquer pour ses interventions particulièrement combatives contre Gérard Dalongeville, c'est le moins qu'on puisse dire, a été l'homme de main de Jean-Marie Alexandre lorsque le patron du MRC a "putsché" Georges Bouquillon, en 2003.
Désormais grimé en "résistant" Jean-Pierre Policante ne sait que haïr : il hait la "mafia socialiste" avec les mêmes mots que le FN, il hait le MRC. En 2012, séduit par Jean-Luc Mélenchon, il a voulu adhérer au PG qui n'a pas voulu de lui.
Incapable de faire de la politique, d'animer une organisation, d'organiser une conférence, d'écrire un communiqué de presse, Jean-Pierre Policante se complaît depuis plusieurs années dans le rôle de corbeau et laisse libre cours à ses haines. Tout le monde y passe : Eric Mouton, Patrick Piret, Christine Coget, Pierre Ferrari... Je ne suis que le dernier en date à subir les commentaires anonymes, mais reconnaissables de ce triste individu qui a élu domicile sur le blog d'Alain Alpern.

Parmi les autres commentateurs anonymes du blog d'insultes et d'attaques personnelles d'Alain Alpern, nul doute qu'on trouve un ou deux militants du PG... Ces derniers, gauchistes sectaires à Hénin-Beaumont, ont tenté en vain de convaincre les communistes qu'il fallait s'allier aux municipales avec le MRC de Jean-Marie Alexandre.
Une semaine avant le premier tour des municipales, les militants du PG distribuaient un tract anti-PCF avec les bras du MRC. J'ai moi-même croisé Eric Daussin un dimanche matin qui distribuait les deux tracts du PG et du MRC en même temps. On a les alliés qu'on peut.
Les militants du PG ne sont cependant pas contre toutes les alliances avec le PS. A Harnes, leur tête de liste, Corinne Taté a ainsi refusé de faire une liste Front de Gauche ; les gens du PG ont présenté leur propre liste de division du Front de Gauche et appelé à voter PS au 2ème tour plutôt que PCF. On n'a pas entendu Dominique Alavoine et Jean-Pierre Carpentier dénoncer cette trahison du Front de Gauche, ils étaient trop occupés à expliquer que dans une ville où le Front national est majoritaire depuis les législatives de 2012, refuser la division et choisir d'envoyer aux électeurs un message d'unité était une "trahison". Les attaques inqualifiables du PG contre le PCF à trois semaines du premier tour, leurs accusations contre les militants communistes accusés d'aller à la gamelle ont très certainement nourri l'abstention. Bravo...

Alain Alpern qui distribue les bons points sur son blog et nous accuse la Ligue des Droits de l'Homme et moi d'être "indécents" et d'avoir contribué à la victoire du FN au premier tour appelait de son côté... à voter blanc ! Décidément, l'indécence, n'est pas de notre côté...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christine Coget 11/04/2014 10:08


Aigri par ses différentes tentatives manquées de prendre le leadership du "rassemblement" républicain, Alain Alpern a glissé lentement mais sûrement dans l'anti-Binaisse primaire.


Dès lors, la machine de casse en règle était en marche. Rien de ce qui était proposé par la majorité d'Eugène Binaisse n'a trouvé grâce à ses yeux... Rien! Tous les points négatifs résultaient de
l'incompétence du maire et de son équipe. Tous les points positifs étaient minorés et critiqués pour la forme. Même la très consensuelle opération HB La Plage a été selon lui un fiasco... 


Comme tu le dis si bien dans ton article David, ce triste individu a développé et alimenté chaque jour durant le sentiment du "Tous pourris" cher au FN. En écrivant ses articles approximatifs, en
se proclamant "Observateur avisé de la situation héninoise", en validant tous ces commentaires ignobles sur toi, sur moi, sur d'autres acteurs républicains héninois, il a légitimé un peu plus le
vote FN.


Rien de très étonnant quand on connaît un peu son passé à Béthune. Le beffroi en tremble encore...


J'adhère totalement à tes propos David, et je te soutiens dans ta volonté de remettre, chaque fois qu'il le faudra, la vérité en place.

David NOËL 11/04/2014 14:22



Sur le blog d'Alain Alpern, les cons sont de sortie et les cons, ça vole en escadrille. Ils en sont maintenant à parler de la couleur de la voiture de ma compagne...


Il faut dire qu'en matière de connerie, l'exemple vient d'en haut. Il y a deux semaines, quand j'ai appelé Alain Alpern pour lui dire que son blog pourri était devenu un repaire de fachos et
d'aigris où les insultes, les attaques personnelles, les moqueries sur la famille ou la vie privée étaient devenues la norme, Alain Alpern m'a affirmé qu'il ne se sentait pas le droit de censurer
des commentaires et qu'il n'était pas évident de repérer si un commentaire était pertinent ou pas.


Les bras m'en sont tombés ! Je crois qu'Alain Alpern a besoin d'une nouvelle paire de lunettes ou d'un cerveau.



dorothée fizazi 11/04/2014 10:06


alain alpern vous faites que critiquer, mais avez vous fait quelque chose vous? david essaie de changer les choses a son age mais vous il a fallu que vous atteignez vos 70 ans.il est facile de
critiquer derriere un pc mais d'agir non.

David NOËL 11/04/2014 14:47



Alain Alpern et les gens qui le soutiennent sur son blog en postant des commentaires anonymes - mais tout le monde reconnaît le style de Jean-Pierre Policante ou celui de cette cancanière de
Claire Boutillier - sont des gens qui ne savent que dénigrer, médire, cracher sur les autres.

Ils n'ont pas compris cette règle de base de la politique qu'on ne fait pas gagner son camp en crachant sur les autres. Mais sont-ils encore dans le même camp que nous ? Voulaient-ils vraiment
une victoire de la gauche aux élections ?

Mon parti, c'est le PCF et mon camp, c'est la gauche. Le PS et les Verts sont des alliés, pas des ennemis. Avec le PS et les Verts, il y a plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui
nous divisent et nous avons des ennemis communs : la droite et le FN. Avec nos différences, nos sensibilités, parfois nos désaccords, nous avons cependant le même objectif : gérer ensemble une
commune dans l'intérêt des habitants, faire progresser la justice sociale et la démocratie.

Quel a été l'objectif d'Alain Alpern ces dernières années ? Il a mené une croisade anti-Binaisse outrancière, démagogique, a alimenté le soupçon, les rumeurs, les procès en opportunisme sur tout
le personnel politique local.

Au lieu de s'en prendre à moi, Alain Alpern ferait mieux de balayer devant sa porte... Moi, j'ai appelé à l'unité de la gauche contre le FN, lui, il a appelé à voter blanc !



ALPERN Alain 10/04/2014 16:48


Il faudra perdre cette habitude, David, de trouer un bouc-émissaire, à chaque fois que tu te fourvoyes. Tu aurais pu apporter quelque chose à HB, mais tu t'es trompé trop de fois et, à chaque
fois, parce que le Parti t'en a donné l'ordre :


- en 2008, tu as rejoint Dalongeville, alors que tu savais quel maire il était. En cours de mandat, tu nous a joué le rôle du résistant intérieur, ce qui en a fait fait rire plus d'un alors que
c'était pitoyable !


- en 2009, pas de chance, tu joues dans la mauvaise équipe qui perd et tu la quittes.


- dès 2011, dans ton blog, tu critiques la gestion municipale par l'incompétent Binaisse, entouré de sa non moins compétente équipe et on pouvait penser alors que tu avais compris qu'il fallait
envisager autre chose pour combattre le FN. Mais à l'intérieur de la médiation exercée par la LDH, tu pousses à soutenir le maire.


- puis en 2013, tu fais une précampagne au sein du Front de Gauche, que tu laches quelques jours avant les élections, dans des conditions indignes. On peut dire qu'il n'y a eu qu'un seul tour à
HB le 23 mars parce que tu as écoeuré tellement de militants qu'ils se sont abstenus !


Mais la désignation d'un bouc-émissaire n'a qu'un temps, David. Personne n'est dupe de ta recherche effreinée d'un poste, ni de ton obéissance aveugle au Parti


Comme je te l'ai déjà recommandé, laisse ta place, pendant quelques années, à d'autres qui ne se sont pas compromis comme toi. Le temps efface les choses et dans les années 2020, espèrons que les
gens auront oublié ton comportement.


J'ai combattu Mellick, Dalongeville, Binaisse et le FN (et Kucheida) et je peux me regarder dans la glace. Si des gens comme toi n'avait pas soutenu à fond Dalongeville et Binaisse, on n'en
serait pas là...

David NOËL 11/04/2014 08:34



A deux reprises, j'ai participé à des listes de front républicain contre le FN. L'unité de la gauche face à l'extrême droite, ce n'est pas et ça n'a jamais été pour nous les communistes, un
ralliement au PS pour des places. Ça, c'est ce que le FN a intérêt à faire croire et que tu n'as cessé de relayer stupidement.


On ne fera pas reculer le FN en dénigrant les autres et en tenant comme tu le fais le discours du "tous pourris". Tu as nourri le FN, tu as appelé à voter blanc ! Si des électeurs du PG se sont
abstenus et ont contribué à la victoire du FN, c'est de leur responsabilité à eux. Moi, je n'ai pas appelé à m'abstenir, mais à l'unité de la gauche. 


Tant mieux si tu es fier de ton action. Tu as réussi à faire battre Binaisse. Bravo... Je préfère être à ma place qu'à la tienne. 


 



anonyme 10/04/2014 13:39


bien résumer la situation monsieur noel, il faut remettre les choses a leur places