Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Jacky-Henin2.jpgQuestion écrite à la Commission européenne déposée par Jacky Hénin le 18 décembre 2013


L'entreprise EADS a annoncé la suppression de 5 800 postes en Europe. Avec cette annonce est lancée la négociation d'un plan de compétitivité  pour envisager de diminuer ou de geler les salaires et d'augmenter le temps de travail pour les salariés qui conserveront leur emploi. Le secteur aéronautique et spatial est loin d'être en crise, 30 000 aéronefs sont à construire pour les 20 prochaines années. Les carnets de commandes ne désemplissent pas. L'objectif est clairement affiché : augmenter les dividendes des actionnaires. L'État français et l'État espagnol, qui se sont désengagés récemment du capital de l'entreprise, portent leur part de responsabilité.

Le Parlement européen a adopté le mardi 10 décembre le rapport 2013/2092(INI) qui insiste sur la nécessité d'un politique spatiale européenne ambitieuse. La force de la filière aérospatiale repose sur le savoir-faire de milliers de travailleurs hautement qualifiés. Une politique spatiale et aéronautique ambitieuse doit passer par un investissement public national et européen coordonné de manière efficace, contrôlé par les élus européens, nationaux, locaux et les représentants de personnels.

Comment dans les conditions évoquées, la Commission européenne espère-t-elle mener une coopération européenne permettant la découverte de solutions innovantes et permettant de conserver une indépendance technique européenne vis-à-vis des concurrents américains ?

Alors que le niveau de chômage ne cesse d'augmenter au sein de l'Union européenne, quelles mesures la Commission envisage-t-elle de prendre face à des entreprises, en l'occurrence détenue partiellement par des capitaux publics, qui licencient dans l'objectif d'augmenter les dividendes ?


Jacky Hénin
Député européen PCF

Commenter cet article