Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

logo PCF FDGL’appel au boycott des élections européennes lancé par le M’PEP depuis Hénin-Beaumont en présence de Jean-Claude Danglot est une position totalement irresponsable.

Ne pas voter ce dimanche 25 mai, qu’on appelle cela « boycott » ou « abstention », c’est voter pour que rien ne change, c’est voter pour laisser les clés du parlement européen au Parti Socialiste Européen et au Parti Populaire Européen, deux formations qui sont d’accord entre elles pour cogérer une Europe du libre-échange et de la concurrence au service des capitalistes.
Le MEDEF ne craint pas l’abstention, rebaptisée boycott citoyen. Ne pas voter, c’est laisser le patronat continuer à faire ses affaires dans notre dos, démanteler notre protection sociale, casser les monopoles publics, mettre en concurrence les travailleurs entre eux.

Ne pas voter aux élections européennes alors que tous les sondages pronostiquent une percée du Front national, alors que les électeurs d’extrême droite, eux, vont se mobiliser, c’est renoncer à se battre contre l’extrême droite et c’est voter pour que M. Briois - qui n’a aucun programme si ce n’est de repeindre en noir les volets et la porte de la maison Europe et de l’entourer de barbelés - devienne député européen.

Je condamne l’appel au boycott des élections européennes lancé par Jacques Nikonoff et Jean-Claude Danglot dans les colonnes de la Voix du Nord et j’appelle les électeurs de gauche à faire le choix de la vraie gauche, de la gauche qui résiste à l’austérité, de la gauche qui veut abattre cette Europe des patrons pour reconstruire la maison Europe sur des fondations nouvelles, respectueuses des peuples et qui mettront l’Humain d’abord. Cette gauche, c’est la liste du Front de Gauche que mène Jacky Hénin.

Pour le PCF d’Hénin-Beaumont,


David NOËL,
Secrétaire de la section d’Hénin-Beaumont du PCF
Conseiller municipal PCF d’Hénin-Beaumont

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Diablo 22/05/2014 17:57


Votre point de vue est incompréhensible: si on sort des traités (comme vous dites) qui font l'UE on sort, par définition de l'UE de l'euro. 


Par ailleurs, sortir n'est pas se replier et vivre en autarcie, ce n'est pas non plus entrer directement dans le socialisme évidemment.


C'est retrouver notre souveraineté nationale et populaire. Ensuite ça sera au peuple de France libéré du carcan de décider de son avenir en toute indépendance et sans attendre l'aval de
Bruxelles.


Les pays européens peuvent coopérer naturellement entre eux mais pourquoi céder à la supranationalité.


Le PCF n'a jamais eté aussi puissant que quand il a été le défenseur de l'indépendance nationale. Le FN l'a bien compris et il adapté son discours qui trompe bon nombre de citoyens souvent les
plus victimes du capitalisme que bien sûr le FN ne combat pas !!!!    


Alors au lieu de confondre international et supranational, le PCF aurait mieux à faire en changeant de poltique et de stratégie : Pas de libération sociale sans libération nationale....


Il n'en prend pas le chemin et c'est une des causes de son étiolement qu'il ne pourra pas toujours masquer en s'accrochant au PS fédéraliste et atlantiste. 


 


 

David NOËL 24/05/2014 10:46



Mon point de vue, c'est qu'il ne faut pas jeter le bébé de la construction européenne avec l'eau du bain capitaliste, mais je veux comme vous me débarrasser de l'eau du bain et je pense qu'on ne
le fera pas en n'allant pas voter. Par contre, on se donne une chande de le faire en votant pour les listes du Front de Gauche.



Diablo 22/05/2014 15:40


Je vous propose ce petit montage qui vous aidera peut être à comprendre pourquoi les ouvriers ne votent plus pour le PCF, le reste c'est de la littérature... 

David NOËL 22/05/2014 17:32



J'avais vu ce montage sur votre blog, Diablo.


Je suis en désaccord sur l'idée de boycott et sur celle de sortie de l'Union Européenne, pas sur celle de sortir des traités qui font de l'UE une entité capitaliste. Un traité, ça se remet en
cause. La construction européenne en tant que telle n'est pas critiquable, c'est son caractère capitaliste qui l'est. Quant à la sortie de l'euro, c'est une illusion. Le franc n'est pas une
monnaie plus progressiste que l'euro en tant que tel.


Sortir des traités, placer la Banque Centrale Européenne sous contrôle public, instaurer un protectionnisme intelligent pour protéger nos industries... Pour tout cela, il faut que les élus de la
GUE soient plus nombreux et qu'ils soient les relais des luttes des peuples de toute l'Europe.



Diablo 22/05/2014 11:35


Pour compléter l'information de vos lecteurs:


BOYCOTT et MOUVEMENT OUVRIER

Diablo 22/05/2014 11:31


Vous n'excusez cher David Noël, mais votre jugement quant à l'appel au boycott citoyen considéré comme "irresponsable" me fait sourire.


En effet, prétendre que cette démarche favoriserait le FN (argument que toutes les analyses sérieuses réfutent -cf. Le Monde Diplomatique de mai 2014) ne manque pas de sel de la part du dirigeant
d'un section PCF à la stratégie pour le moins incertaine lors du dernier scrutin municipal...


 

David NOËL 22/05/2014 15:12



Aux dernières élections municipales justement, le Front national a fait plus de 50 % à Hénin-Beaumont et l'a emporté au premier tour. Croyez-vous vraiment que ce soit le meilleur signal à envoyer
que d'inviter les électeurs de gauche à s'abstenir pour laisser le Front national, dont l'électorat se mobilisera, faire 55 ou 60 % ?


Le Front national risque d'avoir deux députés européens au lieu d'un dans la région Nord-Ouest. En quoi la gauche radicale sera-t-elle plus forte dans la région Nord-Ouest pour défendre les
cheminots ou les dockers face aux directives de dérégulation si demain, nous perdons notre député européen ?


Enfin, pour ce qui est de notre stratégie municipale, quoi que vous en pensiez, elle nous a permis d'éviter une traversée du désert mortifère pour notre parti et pour sa crédibilité aux yeux de
la population, elle nous a permis de montrer que nous savions nous montrer unitaires et responsables face à l'extrême droite, elle nous a permis d'avoir un conseiller municipal d'opposition dans
le groupe d'union PS-PC-Verts-Alliance Républicaine et d'incarner aujourd'hui la résistance face à l'extrême droite au sein de l'assemblée municipale. Ce n'est déjà pas si mal...