Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Jacky-Henin-Rouvroy-09-05-14.jpgIls sont venus rencontrer Jacky Hénin, l’eurodéputé sortant, la tête de liste du Front de gauche pour la circonscription Nord-Ouest, hier, au foyer municipal de Rouvroy.

Des sympathisants, des personnes issues du monde de l’entreprise, des responsables syndicaux, des militants d’associations, des individus à la recherche d’un emploi sont venus entendre le militant sur l’Europe, lui poser des questions et entendre ses solutions pour l’avenir.

Le rôle de l’Union européenne, le pouvoir des élus, la solidarité, l’emploi, la formation, tous les sujets ont été débattus sans langue de bois. « On ne peut tout laisser faire sans agir. On a le droit de lutter. Il y a des mouvements qui naissent pour changer les choses. Nous, on est déjà là et on le sera encore », souligne l’ancien maire de Calais, Jacky Hénin.

Reconstruire de nouvelles fondations

Mais comment s’y prendre quand le dernier sondage d’opinion en novembre 2013 pour le compte de la Commission européenne affirme que les Français ne croient plus à cette communauté d’états ou du moins, en méconnaissent les rouages. Le pessimisme s’abat sur la population, notamment à cause de la crise sur l’emploi. Pour Jacky Hénin, « si l’idée de départ était intéressante, la maison Europe, après une multitude de tempêtes économiques, a perdu beaucoup de tuiles. Ses fondations sont poreuses. Il faut donc raser, reconstruire de nouvelles fondations avec l’humain au centre des préoccupations ». Alors, au lieu de juger les élèves européens avec un triple A, Jacky Hénin propose un triple R pour « Refuser l’Europe dans son état présent, Rassembler la population et Reconstruire pour répondre aux nouveaux besoins ».

Un smic européen

Une autre solution, c’est le smic européen basé sur le salaire le plus élevé « pour éviter les dumpings sociaux et fiscaux ». Selon l’élu communiste, il faut organiser politiquement la convergence des salaires et construire une nouvelle Europe car « les grands groupes ont trop longtemps été privilégiés et l’Europe actuelle ne répond pas aux problèmes de l’emploi, de pouvoir d’achat qui sont les préoccupations majeures des gens ».

Et parce qu’il craint que la population ne boude le futur scrutin, parce qu’il est quotidiennement en contact avec des personnes déboussolées auxquelles il souhaite redonner la volonté de voter, il poursuit son engagement en réitérant : « Notre rôle est d’éclairer et de participer. Il y a une partie de la population qui boit la tasse mais ensemble, on améliore les choses. Si nous ne nous occupons pas de l’Europe, d’autres s’en chargeront ! Il ne faut pas boycotter les élections européennes ! Votons et agissons ! ».

ISABELLE CONYNCK

Légende photo : Jacky Hénin, candidat Front de gauche aux Européennes, a présenté sa vision de l’Europe.


Source : La Voix du Nord
Samedi 10 mai 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Diablo 12/05/2014 10:42


Pour mémoire, un article d'Étienne Fajon dans "L'Humanité" en 1957: LIRE ICI

Diablo 11/05/2014 10:11


Une autre solution,
c’est le smic européen basé sur le salaire le plus élevé « pour éviter les dumpings sociaux et fiscaux »...


Il vit dans quel monde M.Hénin
: au pays des bisounours ou alors il nous prend pour des imbéciles. L'UE est une machine de guerre du capitalisme, elle n'est pas réformable et naturellement s'il existe un jour un smic européen
il sera basé sur le salaire roumain ou bulgare et non si le salaire français : c'est la logique implacable de l'UE, celle du capital (cf.statut des travailleurs détachés), n'oublions pas que
l'UE inclut dans ses fondamentaux "la concurrence libre et non faussée" (le capitalisme sans entrave en quelque sorte). En clair, dans l'UE il est interdit par traité, de construire une société socialiste.


Construire des coopérations internationales en europe dans
l'intérêt des peuples nécessite d'abord la sortie du carcan de l'UE (c'est à dire de ses traités). Que l'on retrouve notre souveraineté nationale
sans naturellement entrer en autarcie comme le prétendent les détracteurs de cette ligne politique patriotique, je veux dire les tenants obstinés de l'UE et certains de "leurs idiots
utiles".


Franchement, quand je lis de
tels propos tenus par des membres du Front de Gauche (pour qui j'ai voté à plusieurs reprises) je suis affligé. 


Inutile de préciser que cette
fois ma voix lui fera défaut.


Salut et
fraternité


El Diablo