Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Aubry-Kucheida-PS.jpg| PS DU PAS-DE-CALAIS |

La pression est encore montée d'un cran, sur les épaules de Jean-Pierre Kucheida, le député-maire de Liévin. Après les suspicions de financement occulte du Parti socialiste, voilà que sont dénoncées quelques « libertés » qu'il aurait prises avec une carte bancaire de la SOGINORPA. La direction de son parti réagit : Martine Aubry gèle sa désignation pour les législatives et réclame la création d'une commission d'enquête. Le principal intéressé, lui, continue de s'expliquer sereinement.

C'est toujours poisseux, ces rumeurs qui courent avec insistance autour de tel ou tel homme public. Jean-Pierre Kucheida pourrait disserter longuement sur le sujet : voilà des années qu'il est l'objet d'accusations plus ou moins voilées il dit même qu'il en a pris l'habitude.

Mais cette fois, les choses se précisent par l'intermédiaire d'un ex-conseiller régional héninois animateur d'un blog pittoresque et... très bien renseigné.

Alain Alpern a récemment fait référence à des documents internes de la SOGINORPA, l'organisme public qui gère les habitats des anciennes Houillères.

Tout en faisant remarquer que M. Kucheida n'est pas à proprement parler dirigeant de la SOGINORPA (il est président d'EPINORPA, actionnaire à 100 %), le blogueur taquin cite plusieurs messages d'alerte vaguement inquiets de la direction financière.

Le 10 décembre 2007, le directeur financier reçoit de ses services ce mail prudent : « Veuillez trouver ci-joint le fichier des dépenses non justifiées de M. Kucheida, j'attire votre attention sur le fait qu'il y a un solde non justifié de 1 532,91 euros, que la fin de l'année se rapproche à grands pas et que je pense avoir du mal à expliquer aux commissaires aux comptes cette non-justification, ainsi que les dépenses payées aux Émirats arabes unis et les nombreuses factures de parking pour les aéroports parisiens. Pouvons-nous justifier le bien-fondé des déplacements de M. Kucheida en Corse, à Toulouse, la dépense de restaurant du dimanche 27/05/2007 (1 006 euros) et les "1,6 kg poisson du jour" sur la facture de La Rascasse, port de Saint-Florent en Corse, d'un montant de 142 euros payé 145. »

Des voyages

Ces documents de la direction des affaires financières, que nous avons consultés, récapitulent les dépenses du député-maire de Liévin, notamment à la fin de l'année 2007 (9 371,55 euros dont 1 267,91 non justifiés) et 2008 (9 654,12 euros, dont 1 392,04 non justifiés).

Manifestement, M. Kucheida voyage beaucoup, puisque de nombreuses sommes correspondent en effet à des aéroports, mais il déjeune également à de très bonnes adresses, comme Le Meurin à Busnes, sans doute le meilleur restaurant du département, mais aussi chez Marc Veyrat, en Haute-Savoie.

Ce que se demande la direction financière dans ses courriels, c'est le bien-fondé des dépenses. Pour quelles missions de la SOGINORPA M. Kucheida est-il allé à Malte, en Corse, à Annecy ou ailleurs ? « Pouvez-vous me dire si M. Kucheida effectue des voyages d'affaires d'une semaine ? », s'inquiète le directeur financier.

L'intéressé ne s'inquiète guère et semble justifier (voir ci-contre). Mais autour de lui, l'ambiance se tend tout de même considérablement. Et Alain Alpern, sur son blog, précise qu'il a transmis les documents en sa possession à la justice.

Celle-ci, par la voix muette de Frédéric Fèvre, refuse de s'exprimer sur le sujet. On sait tout juste qu'une enquête préliminaire est ouverte sur la suspicion de financement occulte de la fédération socialiste du Pas-de-Calais mais les enquêteurs sont-ils saisis de ces documents et des faits qu'ils pourraient induire ? Mystère.

Individuel

C'est qu'on n'est plus ici dans le cadre d'un éventuel système vaste et collectif rendant opaques les flux d'argent, comme le soulignaient divers rapports de la Cour des comptes et d'experts désignés, mais dans la perspective d'un comportement individuel rapporté à de l'argent public. On en revient donc à ces fameuses rumeurs collant aux basques de l'homme fort du bassin minier, et surtout aux siennes. Mais cette fois, des documents sont produits, dont l'intéressé ne nie d'ailleurs pas l'existence. La justice lui en demandera-t-elle l'explication ?

Par Eric DUSSART et Pascal WALLART



Quand le PS enquête

Après décision du bureau national, le PS va mettre en branle sa procédure éprouvée en 2009 à la fédération de l'Hérault et à l'encontre de son ancien premier secrétaire Robert Navarro. Même chose en 2010 pour le cas des Bouches-du-Rhône et du président du conseil général, Jean-Noël Guérini.

Les deux fois, Alain Richard, sénateur du Val-d'Oise, ancien ministre de la Défense sous Jospin et juge titulaire à la Haute Cour de justice (1978-1993), préside la commission d'enquête. Dans l'Hérault, les conclusions ont abouti à une plainte pour abus de confiance déposée en mars 2011 à l'encontre de M. Navarro (deux ans après le début de l'action interne). Pour les Bouches-du-Rhône, le rapport Montebourg, remis le 8 décembre 2010, puis la commission d'enquête qui suit, connaissent une fortune aléatoire. Après la mise en examen de M. Guérini le 8 septembre, les instances du PS réclament sa démission.
Mais le président du conseil général reprend ses fonctions en novembre...

OL. B.

Martine Aubry a réagi aux « faits graves » évoqués ces jours-ci à propos de certains élus de la fédération du Pas-de-Calais, et notamment Jean-Pierre Kucheida, dont la nomination pour l’investiture dans la 12e circonscription est «gelée »...

 


Source : La Voix du Nord
Vendredi 09 décembre 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article