Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

agent-sportif.jpgLa proposition de loi qui vient d’être adoptée par l’Assemblée nationale visait officiellement à lutter contre les dérives qui touchent le sport, en encadrant la profession d’agent sportif. En réalité, notamment grâce aux amendements introduits par le gouvernement, elle va conduire à mettre un peu plus à mal encore l’unité du mouvement sportif. En renforçant l’autonomie des ligues, c’est la fracture entre sport amateur et sport professionnel qui s’aggravera. Ce texte restreint, en outre, de manière considérable le champ des sanctions applicables à ceux qui, aujourd’hui déjà, sont des acteurs zélés du sport business. Enfin, en favorisant la rémunération des agents par les clubs, cette loi permettra aux clubs d’échapper au paiement des cotisations sociales.

Quel est donc l’intérêt d’un agent, s’il n’est pas là pour conseiller le sportif et protéger ses intérêts face aux clubs ? Seul le sportif ou la sportive doit rémunérer son agent, pour garder la maitrise de sa carrière et de sa vie sociale. Cette loi fait de l’agent un courtier qui placerait les joueurs vedettes comme on échange des marchandises : nous ne pouvons souscrire à cette vision du sport.

Les Député-e-s communistes et républicains ont voté contre ce texte qui vise à distribuer des cadeaux aux grands clubs au nom de leur compétitivité. Le sport, facteur d’épanouissement des individus, qu’ils soient amateurs ou professionnels, telle est notre conception pour laquelle nous continuerons de nous battre dans les collectivités locales comme au plan national et au niveau européen.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

waassoc 13/06/2018 23:42

merci pour ce petit article très sympa sur ce nouveau style de courtier