Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le MJS, le PCF, le Modem, le PS, le MRC, rassemblés au sein de l’association « Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont » appellent à la mobilisation générale « Pour le respect des contribuables Héninois et Beaumontois ». Entre le populisme de l’extrême droite qui souhaite attaquer l’état bille en tête et l’incompétence de la majorité municipale qui prône l’immobilisme nous avons la volonté d’interpeller Monsieur le Préfet du Pas-de-Calais au travers d’une forte mobilisation citoyenne.

C’est pourquoi une action à dimension municipale sera donc organisée ce samedi 14 novembre à 14h30 devant la Mairie d’Hénin-Beaumont. Un tract contenant une lettre type de « Demande de remise gracieuse de taxe d’habitation » adressé au centre des impôts est actuellement distribuée dans les 12 000 foyers Héninois et Beaumontois.
Cette même lettre (ci-jointe) est également téléchargeable sur le blog de l’association «  Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont » (www.pourheninbeaumont.com) et sur les blogs du PCF, Modem et MJS.

En effet, au lendemain des élections, il est hors de question pour nous d’abandonner notre ligne de conduite basée sur la transparence, la clarté et la vérité. Les Héninois(es) et les Beaumontois(es) ont besoin d’une équipe municipale qui assure le rétablissement de la situation financière, la mise en place d’une gestion normale et rigoureuse pour des services de qualité, un respect scrupuleux des règles et des valeurs républicaines, une vie démocratique sereine ainsi que des projets d’avenir pour la Commune. Mais il faut avant tout des réponses concrètes aux besoins et attentes quotidiennes des citoyens.

Les cafouillages sur l’attribution des délégations, les démissions d’élus, la réorganisation des services municipaux, le versement des subventions aux associations, la hausse des impôts locaux, le tramway, l’avenir de la caserne des pompiers ou bien encore le devenir du commerce du Centre-Ville sans oublier l’ingérence de certains partis politiques proches de Gérard Dalongeville dans la vie de la commune, témoignent d’une certaine fébrilité du nouveau Maire d’Hénin-Beaumont et de son équipe.

Sans entrer dans des polémiques stériles, nous déplorons ces dysfonctionnements qui nuisent plus encore à l’image de notre Cité. Nous attendons que le Maire d’Hénin-Beaumont tire enfin les enseignements de ses erreurs et se mette au travail le plus vite possible. L’association « Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont » exige que l’équipe majoritaire cesse de se défausser et agisse pour redonner à Hénin-Beaumont ses lettres de noblesse. Au lieu de toujours subir Monsieur Duquenne, il faut enfin AGIR !

Alors certes, la politique municipale actuelle crée de lourdes contraintes. Ceci dit et contrairement à ce qu’avance Daniel Duquenne, il est possible d’agir pour desserrer ces mêmes contraintes et faire sauter les verrous. Mais, surtout, il faut en permanence donner à nos concitoyens les informations essentielles sur les grands dossiers en discussion, exposer les enjeux financiers et politiques, les projets en cours d’examen et provoquer des confrontations d’opinions libres. Le Maire a usé de la même pratique que son prédécesseur Dalongeville, en ayant attendu paisiblement que le Préfet augmente les impôts locaux à sa place. Les Héninois et les Beaumontois subissent une nouvelle hausse de la fiscalité sans même que Daniel Duquenne et son équipe n’aient tenté quoi que ce soit pour l’éviter. En optant pour cette stratégie du subterfuge, ce dernier s’enferme déjà dans une logique de mépris vis-à-vis des Héninois, des Beaumontois et se dérobe de ses devoirs d’élu.

Quelques unes de nos propositions d’économies :

- Baisse immédiate des indemnités des élus de 50 %.
- Réduction de moitié des frais de réception.
- Suppression de tous les avantages en nature dont bénéficient certains élus.
- Gel immédiat des postes budgétaires suivants : Cabinet du Maire, Communication.
- Politique d’économie dans tous les services de la ville.
- Réexamen rigoureux et si nécessaire remise en cause des contrats avec le secteur privé.
- Mise en concurrence systématique pour tous les achats et pour tous les contrats.
- Amélioration des partenariats techniques et financiers avec les différentes collectivités (Conseil Général et Conseil Régional)
- Mutualisation de la direction générale avec la CAHC.
- Mise en place de groupements d’achats

Cette nouvelle organisation assurerait la cohérence des actions conduites, la coordination des interventions pour permettre une meilleure gestion des deniers publics.

Télécharger la lettre de demande de remise gracieuse de taxe d'habitation
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jeje 15/11/2009 20:01


ne vous enerver pas monsieur noel !!!!
moi je ne vous ais pas insulte
ce qui me revolte est que meme si vous ne les avez pas votez vous auriez tres bien pu les refuser
mais bon vous n etes pas le seul
pour ce qui est de monsieur briois je n ais aucune affinite particuliere avec lui
en politique voici ma pense il y a des bonnes idees a prendre partout aussi bien a l extreme gauche qu a l extreme droite
mais je pense aussi que dans une ville il y ne faudrait pas politiser et etre sans etiquette c est peut etre utopique mais c est possible
quand on vote pour un maire on vote pour un homme pas pour un parti


David NOËL 15/11/2009 20:17



Je me suis abstenu. Dans les 27 élus du groupe majoritaire, nous avons été deux à nous abstenir, Pierre Ferrari et moi.
Comprenez que je suis passablement énervé de lire Briois écrire que j'ai approuvé une augmentation de 35 % de mon indemnité, parce qu'il y a des héninois qui croient que j'ai touché 300 € en
plus. C'est complètement faux et c'est insultant, ça ne vise qu'à nous salir, à nous faire passer pour des margoulins intéressés alors que j'ai toujours été un militant de base désintéressé.
Briois a bien des procédés de facho.

Non seulement, je n'ai pas approuvé, je me suis abstenu, mais cette délibération n'a pas donné un centime supplémentaire aux adjoints, les taux sont restés les mêmes. Simplement, jusqu'en 2008,
il y avait dans les 14 adjoints 3 démissionnaires qui avaient gardé leur titre d'adjoint, dont Georges Bouquillon, bien content de garder son titre d'adjoint et qui n'a jamais écrit à la
préfecture pour redevenir simple conseiller municipal, il a conservé son titre d'adjoint jusqu'au bout.
En 2008, Dalongeville est réélu et les 14 adjoints touchent une indemnité, voilà ce qui s'est passé.
Lorsque je me suis aperçu que les indemnités d'adjoints avaient augmenté en volume en octobre, j'ai refusé de cautionner et je me suis abstenu.
En bureau municipal, en présentant le BP 2009, Dalongeville a fait la proposition de baisser les indemnités des élus pour mieux la retoquer, j'ai été le seul à la reprendre au bond, j'ai plaidé
sans succès pour une baisse des indemnités des adjoints. Autant pisser dans un violon. Nadine Tavernier et Jean-Pierre Chruszez s'y sont opposés, en disant que c'était du populisme et que c'était
les mêmes arguments que l'AR...



jeje 15/11/2009 17:31


- Baisse immédiate des indemnités des élus de 50 %.
n est ce pas vous qui avez vote du temps de dalongeville pour une augmentation des indemnites des elus tout en sachant que henin avait deja des soucis financiers
votre salaire de prof d histoire ne vous suffit il pas ?


David NOËL 15/11/2009 18:31



Jamais de la vie, je n'ai pas voté l'augmentation des indemnités des élus, en octobre 2008, je me suis abstenu. Allez regarder sur les comptes-rendus de conseils municipaux sur le site de la
mairie. En octobre 2008, j'ai refusé de voter cette augmentation en volume des indemnités des élus (les taux, eux, n'avaient pas bougé).
Briois est un menteur, c'est tout. Malheureusement, il y a beaucoup d'andouilles qui croient ses sornettes ! 



cimares 10/11/2009 09:44


M. Noël, bonjour.
Vous évoquez dans votre article du jour les "cafouillages dans la reorganisation des services ".
Avez vous des informations précises ? En son temps, j'avais proposé que soit développé une politique de formation généralisée sous la houlette du CNFPT. Etait aussi rappelé le sens de
l'organisation des services administratifs et techniques. L'intérêt de disposer d'un véritable équilibre entre les catégories.
Or, le déficit d'information fait que personne ne connaît ni l'organigramme des services ni la structure des personnels.
On sait par ailleurs que les services techniques ne disposaient même plus du matériel leur permettant d'exercer ! (d'où l'appel au grand frère de la Vie Active, qui -soit dit en passant- n'a pas
vocation à procéder à ce genre de chose qui s'apparente à un détournement des missions de l'association.
Je sais que vous n'êtes pas élu et qu'il vous est difficile d'obtenir les infos, mais si vous évoquez les cafouillages, c'est bien parce qu'il y a quand même des infos qui transparaissent.
Alors, si vous les aviez, faites en profiter vos lecteurs. J'ai déjà rappelé le déficit d'information sur le blog de l'AR en précisant qu'il valait mieux communiquer sans honte, mais cela semble
dépasser l'entendement.