Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le-Pen-Lang.jpgHeureusement que le ridicule ne tue pas, ou Steeve Briois aurait du souci à se faire ! Dans sa rétrospective d'hier, le leader local du FN fustige notre stratégie de 2008 qui consistait à battre le Front National, puis à constituer un contre-pouvoir dans la majorité de Dalongeville. Pour rappel, cette stratégie a duré six mois avant que Pierre Ferrari ne perde sa délégation d'adjoint et que je sois exclu du bureau municipal pour "manquements répétés à la solidarité majoritaire" dès le mois de septembre 2008.

Quelques lignes plus loin, Steeve Briois passe aux aveux : il admet avoir découvert en 2009 que son grand ami Carl Lang, ex numéro 2 du FN et sur la liste de qui Steeve Briois figurait en bonne place aux régionales de 1998 et aux régionales de 2004 est une "imposture" doublé d'un "paresseux légendaire".

1998-2009 : il aura donc fallu onze ans à Steeve Briois pendant lesquels il a vécu de ses confortables indemnités de conseiller régional pour découvrir que le patron de son groupe à la région était, à l'en croire, un bon à rien. Quel fin limier !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claire 04/01/2010 14:27


Chez les Bouquillon , la devise de la famille est  "Courage , fuyons !"


MARIE 03/01/2010 23:09


courage, fuyons, semble être la devise de Xavier. NON, il ne peut pas expliquer l attitude ignoble de son père!   NON,il ne veut pas voir la vérité!  NON, il ne répondra pas parce qu'il
ne peut pas répondre!!!!


vichy 03/01/2010 22:34


mon cher david,
j'ai l'impresion que briois ,suivant l'exemple de son gourou jean-marie LEPEN,est entrain de nous "diaboliser" son complice bouquillon.
mais que fait l'intermediaire vereux,J.M.G.
lui qui jouait les "mata-hari "entre:
dalongeville-bouquillon-bilde-briois-mouton-etc...en récompence de sa collaboration entre tous ses ripoux,il a failli se retrouver aux relations publiques avec G.B.heureusement,certains membres de
l'A.R.ont mis leurs vétos,au grand désespoir  de G.D.et mr marechal est venu reprendre la voiture attribué à ce condamné par la justice..tiens..tiens..qui se ressemblent,s'assemblent..


vichy 03/01/2010 21:23


ce n'est pas un neo fachiste,c'est tout simplement un pétiniste.
comment va réagir ,xavier,quand il découvrira ce que bouquillon a fait avec le F.N.
des preuves irréfutables circulent.elles sortiront au meilleur moment.xavier prepare nous une réponse qui satisfera tous les électeurs trahis, les engagements réniés,les promesses bafouées.
si tu ne trouves pas,demande à bilde,comme l'a fait ton pere.c'est le seul qui a un cerveau normal à la F.N.A.R.


Claire 03/01/2010 18:22


Et comment va Jean-Marie Alexandre ? Peut-on espérer qu'en 2010 ton père se justifie ?


David NOËL 03/01/2010 21:32



Je ne veux pas te décevoir, Claire, mais ça m'étonnerait qu'il te réponde... Cet individu nous téléphonait, j'ai préparé des conseils municipaux avec lui ; il y a un an de ça, on était ensemble
en train de faire les comptes avec Pierre Ferrari, Patrick Piret, Georges Bouquillon et Alain Alpern pour essayer de provoquer la démission d'un tiers des conseillers municipaux et obtenir de
nouvelles élections. Nous nous sommes rencontrés trois semaines avant les élections pour parler rassemblement au second tour. Le 28 juin, ils arrivent trois points devant nous à 20 % contre 17 %
et depuis lors et bien qu'on ait appelé à voter pour eux,  ce menteur nous qualifie de "complices de Dalongeville" et nous appelle ses "bras droits" alors que de son côté, il rallie
Jean-Marie Alexandre, le pire des barons véreux de la région après Dalongeville et le principal soutien politique de Dalongeville ! Comment veux-tu que Georges Bouquillon explique ça ?
Il y a un an de ça, j'ignorais l'histoire du débat télévisé, j'ignorais l'histoire du recours, je prenais Georges Bouquillon pour un homme de parole, un homme sincère et respectueux des autres.
Manifestement, je me trompais. Cet individu est un fourbe et un manipulateur. 



marie 03/01/2010 17:46


Xavier continue à rabacher les mensonges utilisés par l 'ar depuis le début: Léquipe Dalongeville-Noel-Ferrari.  Il sait tres bien que c'est FAUX!   mais , il n ' a rien d autres à faire
passer.  .Par contre , quand il parle des rapports entre  le fn et l ar, il est plus discret,et parle de "courtoisie"!!!!! INCROYABLE ;Aujourd hui l 'ar  qui se dit républicaine est
plus proche des fascistes  que des VRAIS républicains


Xavier 03/01/2010 17:44


Je ne porte pas de jugement définitif à votre égard. Je prétends simplement que votre stratégie ne vous mène nulle part et ne vous permettra pas de renaitre politiquement.
Personnellement, je vous trouverais plus de grandeur si vous reconnaissiez vous étre trompé en 2008 (ne serait-ce qu'en faisant confiance à MNL) et admettiez que le fait de ne pas avoir été réélu
en 2009 est somme toute logique. Cette erreur de jugement, les héninois vous la pardonnerait s'ils vous sentent sincère et vous auriez plus de chances, à mon avis, de revenir un jour aux
affaires.
Après tout, comme dit l'adage,  faute avouée, faute à moitié pardonnée.
là, sans paraitre discourtois, vous donnez l'image d'un revanchard qui n'accepte pas la défaite et  qui use de tous les artifices pour assouvir sa vengeance. ça n'est guère glorieux.


David NOËL 03/01/2010 18:25



Xavier, je te redis ce que j'ai écrit plus haut : je suis un militant communiste, un militant du SNES, un militant de la LDH et les manifestations qui ont eu lieu après le 21 avril 2002 ont été
ma première expérience militante. Est-ce que tu es capable de le comprendre, ça ?
En 2008, j'ai participé à un front républicain pour battre le FN. Nous avons gagné et je ne le regrette pas.
Si une seule seconde, j'avais sincèrement soutenu Gérard Dalongeville et son clan, je reconnaîtrais m'être trompé, mais je ne l'ai jamais soutenu de cette manière, je n'ai jamais collaboré avec
lui ; si j'étais dans la majorité, c'était pour être un contre-pouvoir aux côtés de Marie-Noëlle Lienemann et des autres. J'ai fait toute la campagne 2008 sur le thème "il faut  battre
le FN, mais il faut un contre-pouvoir à Dalongeville". Je n'ai jamais menti, je n'ai jamais trahi les électeurs, les choses étaient claires, nous les disions.
Vous n'avez pas un mot sur les complices de Dalongeville, les Legrand, Deshayes, Chruszez, Martel et cie, vous nous accusez, nous qui avons été les seuls à résister d'une complicité qui à mon
sens n'a jamais existé. La meilleure preuve que cette pseudo-complicité n'a jamais existé, c'est que dès le mois de septembre, j'étais exclu du bureau municipal pour "manquements répétés à la
solidarité majoritaire". En huit ans de mandat, Dalongeville a retiré les délégations de 4 personnes : ton père, Pierre, Marie-Noëlle et moi.

Ce que je comprends en lisant tes propos, c'est qu'il faudrait s'accuser à tort, par pur masochisme, d'une complicité qui n'a jamais eu lieu pour ne pas insulter l'avenir. La défaite, je
l'accepte, je ne suis animé d'aucun sentiment de revanche et je ne suis pas obsédé par les prochaines élections, mais je n'accepte pas d'être insulté et diffamé par quelqu'un qui a un
comportement opportuniste. Que le NPA nous mette dans le même sac que Dalongeville,  c'est regrettable, c'est une erreur politique, mais c'est logique, que ton père avec qui nous
travaillions et avec qui nous avions un accord nous mette dans le même sac que Dalongeville tout en rejoignant Alexandre, c'est illogique, c'est de la malhonnêteté intellectuelle, c'est de
l'opportunisme politique. C'est l'opportunisme et la malhonnêteté intellectuelle que je condamne.
On ne peut pas gérer une commune quand on est opportuniste, quand on ment, quand on est malhonnête. Voilà ce que je crois.



Marcel 03/01/2010 17:32



 Pensée du jour pour Marcel Germe ... Comme dirait l'un de mes amis : " chez Marcel et compagnie ça ne germent pas beaucoup ! "



Claire 03/01/2010 17:27



Ho oui Xavier c'est génial tout le monde s'entend bien ! Papa s'est fait de nouveaux amis au FN ! Le top du top ! Un vrai monde de Bisounours ! Tout le monde il est beau , tout le monde il est
gentil !

Et pendant ce temps-là , la population souffre de l'amateurisme de papa and CO' ! Comme a dit Marcel Germe : "heureusement que nous avons pris la mairie" ! Tout à fait Marcel ... ça
bosse dur chez vous ...
Un conseil , prenez un dictionnaire , regardez la définition du verbe "travailler"  et vous verrez que cela ne vous concerne absolument pas ! Ce qui vous correspond le mieux , c'est plutôt
cette définition : AMATEURISME :  Caractère
d'un travail d'individus peu compétents ou négligents



Xavier 03/01/2010 15:46



Voyant que vous n'y tenez plus (voir votre commentaire d'hier), je me vois, afin de vous soulager,  dans l'obligation de vous donner mon
point de vue, monsieur Noel.
La presse relate ce qui se passe réellement. Effectivement, les relations sont apaisées entre la majorité et l'opposition.
Pas de haine, pas de violences verbales. Cela semble étre un problème pour vous, alors que moi je me félicite que l'on puisse débattre sans insulter ni détester son prochain.



L'opposition est dans son role en critiquant la majorité quand cela lui semble nécessaire de le faire. La majorité l’est également lorsqu’elle écoute l'opposition mais qu’elle prend les décisions
qui lui semblent etre les meilleures pour servir au mieux la population, comme ce fut le cas lors du refus de voter la motion FN visant à assigner l'Etat devant les tribunaux. Tout se passe dans
respect des règles du  débat démocratique.


 


La majorité n’est pour rien dans le choix par la population de placer le FN comme seul groupe d’opposition. Bien que fermement opposés aux
idées de ce parti, les élus de l’AR auront une attitude normale vis à vis des élus FN.


 


Il n’y a que les démagos comme vous qui se sentent faussement choqués par cet état de fait.


Vous confondez volontairement courtoisie et connivence. Tout le monde a bien compris ou comprendra très vite que cette stratégie électoraliste
est celle de la dernière chance pour vous. Abandonnés par les électeurs qui vous considèrent comme les complices de Dalongeville, vous jouez là votre dernière carte.


Salir, discréditer, mépriser l’AR afin de la faire tomber. Le malheur, c’est que dans votre aveuglement, vous ne songez pas un seul instant
que votre attitude est criminelle et qu’elle fait inévitablement le jeu du FN. 


 


Ainsi, à force d’essayer de convaincre la population que la majorité est composée de salauds, vous n’allez lui donner pour autre choix que de
choisir entre des gens que vous prétendez malhonnétes et d’autres (vous et vos amis) qui furent des collaborateurs de Dalongeville et  qui ont
participé à ruiner la commune. Je vous laisse deviner qui en sortira gagnant ?


 



David NOËL 03/01/2010 16:50



Xavier, de deux choses l'une : ou le Front National est un parti d'extrême droite populiste, xénophobe,  raciste, antisémite, anticommuniste qui a recyclé des pétainistes et des anciens de
l'OAS, qui défend des révisionnistes, en d'autres termes, un parti anti-républicain haineux qu'il faut combattre.  Ou alors, le FN est un parti républicain tout ce qu'il y a de plus normal
avec lequel vous pouvez entretenir des rapports courtois.

Je te laisse deviner quelle est l'attitude réellement républicaine dans cette affaire...

S'il ne s'agissait que de courtoisie, ce serait déjà critiquable, mais il y a autre chose que la courtoisie, il y a eu collaboration active, au moins à deux reprises, pour la préparation du débat
télévisé de 2008 et pour la rédaction du recours en annulation des élections de 2008. Cette collaboration active vous discrédite à mes yeux et aux yeux de tous les républicains.

S'il n'y avait pas eu cette collaboration active entre votre groupe et le Front National, nous aurions pu tourner la page, nous aurions pu tendre la main, malheureusement, votre incapacité à
assumer vos responsabilités passées vous déshonore.

Au fond, qu'est-ce qui nous sépare ? Nous étions, vos amis et les miens contre le Front National et contre Gérard Dalongeville. Vous avez considéré que le combat prioritaire était le combat
contre Gérard Dalongeville. Nous avons considéré que le combat prioritaire était le combat contre le Front National. Sur le fond, nous étions d'accord, nous ne divergions que sur la priorité.

Les résultats électoraux de 2009 - vous étiez trois points devant nous ! - vous sont montés à la tête. Vous nous avez insulté, diffamé, craché dessus en nous traitant de complices de Dalongeville
alors que trois semaines avant, nous nous rencontrions pour parler du deuxième tour et que vous étiez d'accord pour faire une liste commune au second tour.
Au lieu de ça, vous vous êtes arrangés pour que les partis politiques disparaissent du conseil municipal. Vous avez appelé à tourner la page, mais à condition que que tous ceux qui, comme moi,
Pierre Ferrari ou Jean-Pierre Policante avaient fait passer en 2008 le combat contre le Front National avant le combat contre Gérard Dalongeville - quel terrible crime ! - abandonnent la vie
politique.
Il fallait que nos partis se rallient à vous sans condition et que nous disparaissions en nous accusant d'une complicité imaginaire avec Dalongeville pour vous faire plaisir. Voilà comment vous
avez répondu à notre main tendue, à notre volonté de tourner la page et de se rassembler pour faire avancer la ville. Vous avez fait preuve d'un sectarisme absolu !

Si encore vous étiez sincère dans votre démarche, mais votre sectarisme est le sectarisme des menteurs et des malhonnêtes.

Xavier, comment peux-tu penser et écrire que moi, le militant communiste, le syndicaliste du SNES, le militant de la LDH dont les manifs du 21 avril 2002 ont été un des premiers engagements, que
moi qui ai été viré par Dalongeville au bout de six mois pour "manquements répétés à la solidarité majoritaire", je serais un collaborateur de Dalongeville coupable d'avoir participé à
ruiner la commune et que je devrais me retirer de la vie politique, et en même temps, justifier et défendre le ralliement de ton père à Jean-Marie Alexandre, maire de Souchez, vice-président de
la région, patron du MRC, un baron mafieux complice de Mellick et principal complice et soutien politique de Dalongeville pendant huit ans ?

Dalongeville a reconnu que nous étions ses opposants. Chruszez nous qualifie de conspirateurs de la première heure. Que te faut-il de plus ?
Jean-Marie Alexandre a trahi ton père, soutenu Dalongeville pendant huit ans, appelé à me virer parce que j'avais voté contre le budget truqué de Dalongeville. Que te faut-il de plus ?

Je ne cherche pas du tout à convaincre la population que la majorité est composé de salauds, il y a des gens biens à l'Alliance Républicaine, mais ceux qui nous ont insulté pour rallier Alexandre
et lui faire des courbettes sont des salauds malhonnêtes et menteurs, oui, je le pense.



jaures 03/01/2010 13:51



formidable la désinformation du F.N.issue de goebbels.
quand le fils de megret dit qu'il haissait carl lang,vous devait le croire, sinon vous serez victime d'un détail de l'histoire.
mais quand david noel,dit qu'il a combattu dalongeville,au point de se faire virer au bout de 6 mois(non pas 11 ans de lacheté chronique)cela lui est reproché.telle est la caractéristique de
l'extrémisme de droite.



jaures 03/01/2010 13:29


briois est pareil à la maffia socialo-mrc.de son ami et complice G.B.à qui il va bientot couper la tete,au détriment des adhérents de l'A.R.

"faites comme je vous dit,mais pas comme je fais"


jaures 03/01/2010 13:21


mr binesse,
à juste titre ,vous signaliez l'état des trottoirs de la rue roger salengro et surtout ceux de l'école OCTAVE LEGRAND,quand vous veniez accompagner votre petit fils à l'école.
aujourd'hui,grace à vous et à votre équipe nous cumulons,verglas,neige,et défections.félicitations à vous et à votre équipe,nous pensions avoir connu le pire avec la maffia dalongeville.mais vous
etes encore plus incompétents..


jaures 03/01/2010 13:09


après avoir trahi le pen ,puis megret,maintenant carl lang, ce personnage condamné par la justice pour diffamation,ressemble étrangement au troisieme adjoint du malheureuX D.D.

il est aujourd'hui en position de force pour " toucher..couler"son complice G.B,grace à b.bilde.des documents prouvant leurs connivences vont bientot prouver leurs félonies.est-ce les cachets
pris pour dormir (ou autre chose)qui font tituber le traitre devant le perron de la mairie...


on ne nous dit pas tout 03/01/2010 12:14


exact, monsieur Noel. Comment Briois va t il justifier l injustifiable? COMMENT EXPLIQUER SON COMPORTEMENT, lui qui ne cesse de vous prendre pour cible?


marie 03/01/2010 11:32


BRAVO,David! Vous l avez dit": heureusement que le ridicule ne tue pas". Que pourrait répondre M Briois a cette "revelation"? Comment expliquer sa démarche alors qu'il fustige la vôtre? 
...........


David NOËL 03/01/2010 12:10



Vous avez remarqué comme Briois s'enfonce dans sa réponse ? Il nous explique que Carl Lang et lui ne se sont jamais aimés et que c'était notoire.
Mais alors, pourquoi accepter de repartir avec lui aux régionales de 2004, si ce n'est pour les indemnités ? Pourquoi rester ONZE ANS dans le même groupe que lui sans jamais le critiquer ?
Briois a commencé à critiquer le patron de son groupe en 2009 quand il a refusé de céder la place à Marine Le Pen, qu'il a été exclu et qu'il a créé son propre parti, mais pendant ONZE
ANS, Briois, le roi du courage, n'a rien dit contre son pote Lang ! Voilà qui en dit long sur la duplicité de ce personnage...