Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

logo EscapadeDimanche, sur son blog, Steeve Briois jouait les grands seigneurs et se montrait rassurant. Anticipant déjà le résultat de l'élection, le petit cheffaillon de l'extrême droite locale se voit déjà maire et s'est efforcé de rassurer les acteurs de la culture en promettant qu'il n'y aurait pas de chasse aux sorcières à l'Escapade en cas d'arrivée du F-haine au pouvoir.

"Si les Héninois et les Beaumontois nous accordent leur confiance à la fin mars, notre politique culturelle se fera AVEC l'Escapade et pas CONTRE l'Escapade. Nous respecterons la convention qui lie le centre culturel à la ville, nous ne la remettrons pas en cause, nous n'y ferons pas d'entrisme. La seule chose que nous demanderons à l'équipe en place, ça sera de respecter les électeurs du Front National qui par définition seront majoritaires. Nous ne discuterons pas la programmation de l'Escapade, mais toutefois, il ne serait pas acceptable d'un point de vue éthique qu'elle se mette au service d'appareils politiques quels qu'ils soient : ce n'est pas nous qui le disons, c'est Bernard Bones lui-même. Un centre culturel, ça ne doit pas être aux ordres, ça doit être indépendant, avec tout ce que cela suppose justement en terme de neutralité."

A en croire Steeve Briois, l'Escapade n'aurait donc rien à craindre du FN...

Rien à craindre, vraiment ?

Quand on relit le texte de Steeve Briois, on se dit que rien n'est moins sûr, surtout quand on se rappelle ce que le leader du parti d'extrême droite écrivait sur son blog le 7 février 2007 :

"Serge Lama à Hénin, un grand moment culturel qui nous changera des navets et de la daube gauchiste de l’escapade, haut lieu de l’inculture et de la propagande anti-raciste. Un anti-racisme a sens unique. Les pièces jouées, que personne ne va voir, mettent en scène de pauvres immigrés moqués, insultés et humiliés par les méchants Français colonisateurs, fascistes, racistes, forcément débiles et horriblement chauvins. Il est ensuite question de « préférence nationale », vous devinez l’amalgame et où les scénaristes veulent nous emmener.
Allez, vous reprendrez bien  un peu de repentance et de culpabilisation ?  C’est un cocktail que la mafia socialiste Héninoise a en stock illimité…"

Rien à craindre, donc, à condition que la programmation de l'Escapade respecte les électeurs du Front national... Qu'est-ce que Steeve Briois peut bien entendre par là ?

Quand on relit son texte de 2007, on se dit que demain, dans une ville aux mains du FN, Saverio Maligno ne pourrait plus jouer son "Bashir Lazhar", on devine qu'Abdel Baraka ne pourrait plus jouer "Supplique pour être enterré à Hénin-Beaumont".

Que se passerait-il si l'Escapade persistait à programmer des pièces qui parlent de tolérance ? Steeve Briois ne le dit pas, mais la réponse, on la connaît déjà...  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article