Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Pessin-15-03-03--illustration-11-.jpgLe 47ème Congrès de la CGT, qui se tiendra du 24 au 28 mars à Montpellier, devrait être déterminant pour les mobilisations à venir : depuis le congrès de Strasbourg de février 1999, Bernard Thibault a su faire évoluer la CGT, qui a intégré la Confédération Européenne des Syndicats en mars 1999 et a rompu les derniers liens organiques qui l'unissaient au Parti communiste.

En quatre ans, les effectifs de la CGT sont passés de 653 000 à 685 000 cotisants. Pour la direction de la CGT, cette progression des effectifs vient sanctionner une stratégie d'ouverture et de rapprochement avec la CFDT, parfois contestée à la base par une partie des militants. De fait, le rapprochement de la CGT et de la CFDT s'accompagne d'une montée en puissance de SUD et de la CNT qui s'opposent vigoureusement à ce qu'ils considèrent comme un syndicalisme d'accompagnement des réformes.

En dépit de ces critiques, la direction de la CGT entend poursuivre la mutation de la centrale : c'est ainsi que la prochaine commission exécutive fédérale passera de 90 à 50 membres, et s'ouvrira aux femmes et au secteur privé, traditionnellement peu représentés dans les instances dirigeantes du syndicat.

La CGT parviendra-t-elle à poursuivre sa mutation sans pour autant abandonner toute radicalité ? C'est là tout l'enjeu de ce 47ème Congrès qui suscite déjà l'attention - et la crainte - de la classe politique et du MEDEF...

David NOËL


Source : Le Bretzel
Numéro 11, avril 2003

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article