Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

logo-APSES.gifLe nouveau programme de SES en lycée suscite le scandale à juste titre. Les sciences sociales sont quasi supprimées : ce gouvernement vise à priver la jeunesse d’outils de réflexion pluridisciplinaires sur la société. Pourtant, dans un monde en crise, où explosent le chômage, la précarité, les ravages de la financiarisation, cela appelle une réelle politique alternative ainsi qu’une rupture avec les gestions dominantes. Alors que la révolution informationnelle bouleverse les techniques et la façon de travailler. Alors que monte le besoin d’une mobilité de progrès avec la formation. Toute une génération ne peut être condamnée à accepter, sans possibilités de contester les règles de cette société en crise, et les critères de gestion des entreprises.

La connaissance de la diversité des points de vue est un atout pour l’action des citoyens, la vie dans la cité comme au travail. Comme la capacité à s’interroger sur les formes de relations connues et inconnues, dans un monde en évolution. Dans les nouveaux programmes, l’économie est cantonnée à des outils applicables qui sous couvert d’utilitarisme découlent des conceptions libérales : pas de chômage, pas de crise, pas de conflits, pas de classes sociales, pas de profit etc. Le débat entre les différentes théories est supprimé, alors qu’il est constitutif de l’histoire de la discipline économique, et utile à l’émancipation intellectuelle, comme à l’action


Le PCF se félicite et soutient la proposition de contre-programme de l’Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales, auquel ont contribué de nombreux chercheurs hétérodoxes de renom. De nombreux chercheurs marxistes notamment des économistes marxistes ont été signataires de la pétition. C’est une excellente base pour engager un travail sur l’alternative, qui pourrait être conduit en invitant toutes les bonnes volontés à confronter leurs avis pour un autre programme : ambitieux, formateur, intégrant la controverse et la réflexion.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anonyme 26/02/2010 18:32


incroyable mais vrai !!!.
le site de la ville vient de bouger aprés un mois d'inactivité.le 3é adjoint ,responsable de la comunication,tel une marmotte,se reveille ,trop occupé par la lecture des blogs et par ses réponses
psychanalytiques.il traite d'un sujet prioritaire pour des héninois exsangues:les vacances d'été.comme il ne sait pas quoi dire ni quoi faire,il va bientot nous parler de la recette de la soupe au
choux ou de la façon de planter des poireaux dans un terrain argileux.
décidément,il était meilleur dans l'opposition.


anonyme 26/02/2010 10:31


de mieux en mieux à hénin-beaumont.
des jeunes (voir mineurs)payés par eric MOUTON pour distribué les tracts du P.S.
c'est vrai qu'il est le seul et unique représentant du P.R.G.et que distribué des tracts n'est pas sa spécialité(avec son égo sur-dimentionné ,comme le dit, schruset dans son livre).c'est une tache
indigne pour monseigneur.
pourquoi ne pas avoir demandé à son grand et honnete ami grison,de le faire.c'est impossible quand on a un si gros poil dans la main..
pauvre P.S.local,obligé de s'adresse à des millimicro-partis pour faire leur boulot.ou est donc passé le parti radical socialiste,spécialisé dans les fric-fracs du M.J.S.
c'est ce qu'on appele du militantisme pur et dur !!!!