Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Logo LDHAlors que la crise financière et économique s’approfondit de jour en jour, l’extrême droite, comme dans les années 30, multiplie provocations et initiatives scandaleuses.

C’est ainsi que ce vendredi 23 septembre à Auchel les identitaires de la « Maison de l’Artois » ont appelé à un rassemblement au Monument des Mineurs à 17 heures, ce qui est d’autant plus scandaleux que les nazis avaient violemment réprimé les mineurs résistants par la déportation, la torture et la mort. La Fédération du Pas-de-Calais de la Ligue des droits de l’Homme condamne avec vigueur cette provocation.

En déposant une gerbe à la mémoire des 218 fusillés de la Citadelle d’Arras le 18 septembre dernier, la Fédération a voulu témoigner une fois encore de sa fidélité aux idéaux de la Résistance. Cette fidélité implique que l’on se dresse aujourd’hui pour dénoncer les menées extrémistes qui visent à troubler l’ordre républicain et mettent en péril la démocratie. Il est de la responsabilité des pouvoirs publics de faire en sorte que toute violence soit évitée.

Il en va de même pour la manifestation prévue à Lille le samedi 8 octobre prochain, manifestation d’envergure nationale où défileront des groupes connus pour leur extrême violence sur le thème « Non à l’islamisation » et qui sera suivie d’une « fête du cochon » dont le caractère provocateur n’échappe à personne.

Enfin nous venons d’apprendre que le secrétaire de la section du Parti communiste d’Hénin-Beaumont était assigné le 15 novembre prochain devant le Tribunal correctionnel de Paris par Steeve Briois et Marine Le Pen qui lui réclament chacun 13 000 euros sous prétexte de diffamation : il lui est reproché d’avoir publié des textes sur son blog (issus notamment du Canard enchaîné et du dernier livre de Caroline Fourest). C’est parfaitement intolérable, de surcroît venant de ceux qui insultent régulièrement les démocrates : ainsi le maire Eugène Binaisse s’est-il trouvé récemment qualifié d’« Eugène Biznaisse » et, il y a quelque temps, la LDH était qualifiée de « ligue des cloportes » et son président de section de « gauchiste défroqué ». Même si la LDH n’entend pas tomber dans le piège des provocateurs, la solidarité s’impose naturellement face à toutes ces manifestations d’intolérance extrémistes.

La Fédération du Pas-de-Calais de la Ligue des droits de l’Homme continuera à exercer sa vigilance et à condamner toutes les tentatives de mettre en place des politiques discriminatoires. Elle poursuivra ses efforts pour contribuer à réaliser l’union des forces de progrès afin de faire barrage aux mouvements d’extrême droite.


Fait à Arras, le 22 septembre 2011,


Alain PRUVOT
Président de la Fédération LDH du Pas-de-Calais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article