Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

lutte-2.jpgLa recommandation de la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) d’exclure la lutte du programme des Jeux olympiques à partir de 2020 n’est pas acceptable, nous comprenons la colère d’un grand nombre de pays et de la fédération française. Depuis toujours, la lutte fait partie de l’histoire des Jeux olympiques, antiques et modernes. Elle est implantée dans deux cents pays et constitue le sport national principal pour bon nombre d'entre eux, offrant l'unique possibilité de représentation d'athlètes de ces pays aux Jeux olympiques. Elle contribue ainsi à l'universalité de ceux-ci.

Les justifications de Monsieur Mark Adams, porte parole du CIO, laissant entendre que « la question n’est pas de savoir ce qui ne va pas avec la lutte mais ce qui est bon pour les Jeux», sont inacceptables et montrent à quel point la marchandisation du sport fait des ravages. Il est grand temps de libérer le sport et ses manifestations internationales de la domination de l’argent.

La lutte doit conserver sa place aux Jeux olympique et ne peut être opposée à un autre sport quel qu’il soit. Le Parti communiste français est à la disposition de la fédération française pour soutenir toutes les démarches nécessaires au maintien de la lutte comme sport olympique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article