Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

logo_vdn_carre.gifLes élus réagissent à la mise en examen de Gérard Dalongeville. Ils appellent à écrire une nouvelle page de l'histoire de la ville. Évidemment, pas tous de la même manière.

> Pierre Ferrari (MJS) : « Mes premières pensées vont à la population héninoise trahie et bernée par un maire sans scrupules. Il est temps de faire un grand ménage à Hénin-Beaumont. Si la politique héninoise veut retrouver une légitimité, il faut des élections complètes. Nous appelons à la démission du conseil municipal. »

> Daniel Duquenne (Alliance républicaine) : « L'AR n'a pas attendu des événements judiciaires pour dénoncer et condamner la politique et les pratiques de Dalongeville. L'AR saura prendre ses responsabilités et rassembler les républicains voulant le nouveau départ d'Hénin-Beaumont. En attendant, il importe que celles et ceux qui démontrent leur incompétence en disant qu'ils ne savaient pas, démissionnent immédiatement. Ils sont complètement discrédités. »

> David Noël (PCF) : « Je respecte la présomption d'innocence tout en étant extrêmement choqué par ce qu'on a entendu, les chefs d'accusation sont gravissimes. Il est clair que les Héninois et les Beaumontois ont été trahis. Je n'appelle pas à une démission immédiate du conseil municipal pour ne pas rajouter de la crise à la crise. Si des élections avaient lieu maintenant, la menace du FN apparaîtrait crédible.»

> Christine Coget (MODEM) : « Les faits reprochés à Gérard Dalongeville dépassent ce qu'on pouvait imaginer. Le MODEM entend s'engager clairement vis à vis des Héninois. Le MODEM affiche sa détermination sans faille de lutter contre le Front national mais aussi de répondre à une population qui en a assez de subir. C'est un contrat moral pour lequel j'en appelle à implication de tous les démocrates et de tous les républicains intègres, loyaux et préoccupés de l'intérêt général. »

> Marine Le Pen (FN) : « ... pense que le début de cette saga judiciaire, durant laquelle de nombreux scandales politico-financiers seront révélés, verra la mise en cause du système socialiste municipal dans le bassin minier. Marine Le Pen et Steeve Briois engagent, dès demain matin (hier), une procédure devant le tribunal administratif pour obliger la ville à se constituer partie civile pour rendre aux habitants d'Hénin-Beaumont l'argent des détournements présumés. »

> Marie-Noëlle Lienemann (PS) : « Je respecte la présomption d'innocence mais je suis scandalisée qu'un élu de la République puisse avoir un tel comportement. Cela me fait comprendre pourquoi il m'a privé d'accès aux informations et de possibilité d'agir. Les élus qui l'ont soutenu coûte que coûte sont complices de cette situation, leur éthique devrait les amener à démissionner. Il faut un rassemblement des forces de gauche pour sortir la ville du chaos. Savoir qui va la mener n'est pas mon sujet. Il va falloir reconstituer une section PS. Je vais revenir dès que je peux à Hénin-Beaumont. »


Source : La Voix du Nord
Samedi 11 avril 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article