Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Andre-Chassaigne-10.jpgLes dix députés du Front de gauche et cinq élus divers gauche d'outre-mer ont annoncé lundi 25 juin la constitution d'un groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR) à l'Assemblée nationale.

Le Front de gauche ne disposant pas des 15 élus nécessaires pour le faire seuls, le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne avait annoncé mardi 19 juin qu'il pourrait constituer un groupe avec des élus "progressistes" d'outre-mer dont il prendrait la présidence. C'est désormais chose faite, après de longues tractations, sur fond de lutte larvée avec le PS.

Lors d'une conférence de presse au siège du Parti de gauche lundi matin, Jean-Luc Mélenchon avait ainsi accusé les socialistes de vouloir "faire disparaître le Front de gauche"."Le PS tente un par un d'empêcher les députés ultramarins de constituer notre groupe" à l'Assemblée, dénonçait M. Mélenchon "Le groupe aura lieu" même si "les socialistes ont décidé de détruire tout ce qui n'est pas eux", avait-il assuré.

"UN POSITIONNEMENT DE CONSTRUCTION"

Ce groupe, qui reprend la dénomination GDR (Gauche Démocrate et Républicaine) utilisée dans la précédente Assemblée, comprend donc les dix députés Front de Gauche et cinq députés ultra-marins : Huguette Bello (La Réunion), Alfred Marie-Jeanne (Martinique), Jean-Philippe Nilor (Martinique), Gabriel Serville (Guyane) et Bruno Nestor Azerot (Martinique).

Avec un groupe, le FG pourra, avec plus de moyens pour se faire entendre, participer aux débats dès la session extraordinaire de juillet.

Président de ce nouveau groupe, M. Chassaigne avait indiqué dès le 19 juin qu'il se considérait "clairement dans le cadre de la majorité de gauche", mais avait cependant reconnu "ne pas encore savoir" s'il voterait la confiance au gouvernement après le discours de politique générale que prononcera, début juillet, le premier ministre Jean-Marc Ayrault. "On ne va pas passer notre temps à dégoupiller des grenades pour les jeter dans les jambes des ministres, on a un positionnement de construction, pour faire évoluer dans le bon sens les textes qui vont nous être soumis", avait encore dit l'élu auvergnat.

Sous la précédente législature, le groupe GDR rassemblait 24 députés, des communistes, des apparentés PC, des membres du Parti de gauche et des divers gauche ultramarins. Les quatre élus écologistes l'avaient quitté à l'automne dernier pour rejoindre les non-inscrits. Désormais au nombre de 17, les écologistes ont constitué leur propre groupe. La nouvelle législature s'ouvre mardi.

Légende photo : Le député du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, va prendre la tête du nouveau groupe GDR. | AFP / PIERRE VERDY


Source : Le Monde
Lundi 25 juin 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yves Lourdel 26/06/2012 16:09


Un grand bravo à A.C. pour cette fois ci, mais comment fera-t-on la prochaine fois? La volonté d'hégémonie du PS est vraiment sans limite. On l'a encore vu aux derniéres législatives avec leur
refus de tout accord avec le FDG.


Y.L.