Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Dalongeville-20-minutes.jpgJustice : La ville vit au rythme des soubresauts de l'affaire Dalongeville

Son ombre plane toujours sur la ville. Près de 20 mois après la chute de Gérard Dalongeville, l'ancien maire mis en examen pour détournement de fonds publics, l'abcès n'est toujours pas crevé à Hénin-Beaumont. Lundi, son retour en prison après un premier séjour de sept mois derrière les barreaux avait un petit goût de « retour vers le futur ». En avril 2009, Dalongeville, ex-PS, avait, en effet, lourdement chuté de son piédestal de la mairie.

La gauche se déchire

Pour le maire actuel, Eugène Binaisse, pour « dissiper le malaise, il faudra que la justice passe » avec le procès, attendu à l'automne. « On a trop parlé de cette affaire et Dalongeville est toujours présumé innocent », rappelle Jean-Pierre Moquet, le trésorier d'Hénnium, une association locale. Dans l'ex-cité minière, l'ancien maire est toujours une figure centrale. « Personne ne reste insensible à son sort », nuance Eugène Binaisse.
Mais il n'y a pas que Gérard Dalongeville qui divise. La majorité municipale (Alliance républicaine) peine à s'imposer. En plus de l'opposition FN, elle s'attire aussi les foudres d'une partie de la gauche locale. « Mon regret, c'est que l'Alliance républicaine a trahi ses électeurs en se rapprochant des proches de l'ancien maire », tacle David Noël (PC). Il pointe le rôle de la fédération socialiste du Pas-de-Calais, « un système qui mêle clientélisme et affairisme ». La « fédé » va d'ailleurs être attaquée en justice par Pierre Ferrari, ancien candidat à la mairie (PS). Il estime qu'on l'empêche de recréer une section à Hénin. « C'est le malaise du système socialiste, il est temps de récurer les écuries », jubile Steeve Briois (FN). Catherine Génisson, présidente de cette « fédé » la défend, mais confirme qu'il y a « beaucoup d'histoires à Hénin ».


Gabriel Thierry


Source : 20 Minutes Lille
Jeudi 09 décembre 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

errema 11/12/2010 18:14



je ne comprends pas que vous répondiez , ou simplement laissiez de tels stupides messages , ils proviennent du parti anti démocratique polluant dès qu'il le peut tous les blogs , oui les
commentaires sont ceux d'un abruti mais dans ce parti , y a t il autre chose ?



jojo 10/12/2010 22:40



voila ton patron mr l ancien adjoint à la culture  vous allez le voir à  longeness ou allez vous faire un séjour commme lui les électeurs de toute façons ne veuillent pas de vous en
mars  c est la capote assurée



David NOËL 11/12/2010 10:52



Pauvre abruti... Je me suis opposé à Dalongeville dès le début de mon mandat, il m'a viré pour opposition et s'il y a eu de nouvelles élections, c'est parce que nous avons démissionné pour faire
tomber les dalongevilliens dont je n'ai jamais fait partie. Moi, je combattais la peste FN et le choléra dalongevillien.


Depuis cinq ans que je fais de la politique, il y a des choses dont je suis fier, mais ce dont je suis le plus fier, c'est d'avoir empêché le FN de prendre la mairie et d'avoir fait tomber
Dalongeville et sa bande.