Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par Dorothée FIZAZI

Collecte-SPF-migrants-photo-VDN-20-06-14.jpgDans leur infortune, voilà qui a du leur mettre un peu de baume au cœur. Les migrants de Calais et les associations qui les soutiennent ont lancé un appel aux dons il y a un peu plus d’un mois (juste avant l’évacuation d’un camp décidé par la préfecture).

« Nous avons besoin de produits d’hygiène, d’alimentation, de vêtements, de couvertures », indiquent Sonia et François, de l’association Calais ouverture humanité.

Message reçu 5 sur 5 à Hénin-Beaumont où le Secours populaire a rempli pas moins de sept caddies de vêtements grâce à un vaste élan de générosité, et sans toucher à son stock. Quelques couvertures aussi, « pas assez par rapport aux besoins », glisse une militante locale. On pense que ces vêtements serviront surtout à partir de l’automne… Dès maintenant en fait. « Pour vous il fait chaud, mais nous n’avons pas l’habitude de ces températures, pour nous il fait froid », explique Ramzy, un réfugié syrien, engoncé dans son sweat à capuche.

Ce don de fringues est la première action concrète suite à l’appel des bénévoles qui, plus que jamais, ont le sentiment d’être les seuls à se préoccuper du sort des migrants (ils seraient 900 recensés à Calais, principalement dans un centre associatif). « Les pouvoirs publics font la sourde oreille, les migrants n’ont pas d’autre choix que de rester. Ils ont essayé de trouver d’autres endroits où s’installer mais la municipalité les empêche de s’installer dans des endroits abandonnés. »

Les dernières annonces de la préfecture incitant les migrants à demander le droit d’asile ne les convainquent pas. Quant à l’Angleterre, but espéré des voyageurs, elle maintient sa politique de fermeté. Reste les habitants, et là, les signaux sont plus encourageants : « Il y a énormément de demandes de gens qui veulent faire un geste mais ne savent pas comment faire. Ils ont peur d’aller sur le camp. » Le Secours populaire continue la collecte.

Christophe LE COUTEUX

Légende photo : Une énorme cargaison de vêtements a été offerte par le Secours Populaire. Les migrants manquent de produits d’hygiène, de soins.


Source : La Voix du Nord
Vendredi 20 juin 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article