Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par PCF

avortement-Espagne.jpgLe gouvernement espagnol revient sur le droit à l’avortement. C’est une concession à l’Eglise et à la droite la plus conservatrice, et un terrible retour en arrière.

Promesse de campagne du conservateur Mariano Rajoy, ce projet voit le jour à la veille de Noël et risque fort d’être approuvé par le Parlement, le Parti Populaire y étant majoritaire.

Cette loi, si elle était votée, remettrait totalement en question le droit à l’avortement acquis de haute lutte en Espagne  et replacerait ce pays parmi les pays européens les plus restrictifs en ce domaine.

Les associations féministes et les partis de gauche se mobilisent contre ce texte qui est  le plus prohibitif depuis la fin de la dictature, quand l'IVG était purement et simplement interdite.

Nous voulons les assurer de tout notre soutien. Nous condamnons, avec la plus grande fermeté, cette remise en cause d’un droit fondamental, cette atteinte à la liberté des femmes de choisir d’avoir un enfant ou pas, du moment de leur maternité.

Il est très inquiétant de voir un peu partout en Europe une montée des intégrismes, entrainant une attaque frontale contre la liberté et l’autonomie des femmes.

Le PCF appelle les démocrates de tous les pays d’Europe à exprimer leur colère contre cette loi inique et leur solidarité à l’égard des femmes et des hommes en Espagne qui revendiquent le droit à l’IVG. Les Espagnoles doivent pouvoir décider : non à la remise en cause de l’interruption volontaire de grossesse.


Laurence Cohen,
Responsable nationale du PCF «  Droits des femmes/ Féminisme » ;

Gilles Garnier,
Responsable national « Europe » du PCF et membre de la direction du Parti de la Gauche Européenne ;

Anne Sabourin,
Membre de la direction du Parti de la Gauche Européenne.

Commenter cet article