Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par SUD Etudiant

logo-SUD-Etudiant-Lille.pngLa traditionnelle enquête annuelle de l’UNEF sur les « frais illégaux » pratiqués par les universités révèle que l’Institut du Marketing et du Management de la Distribution (IMMD), rattaché à Lille 2 et basé à Roubaix, pratique des frais supplémentaires dits « illégaux » de 700.

Cette pratique des frais illégaux n’est malheureusement pas nouvelle et son illégalité fait débat, sauf que das le cas de l’IMMD, ces frais ont disparu.

Mais peu importe : le problème n’est pas la légalité/illégalité de ces frais mais leur existence même. SUD Étudiant est la seule liste à ne pas avoir voté pour le règlement des études de l’IMMD, mais d’autres problèmes existaient.

Les universités ont trouvé des parades légales ou à la limite de la légalité pour déroger à la réglementation nationale. Et il ne faut pas oublier ici tous les établissements non réglementés, qui sont de plus en plus nombreux, qu’ils soient privés (EDHEC, ESJ, la Catho...) ou publics (IEP de Lille, pourtant lui aussi rattaché à Lille 2).

Résoudre ce problème est simple : il faut instaurer la gratuité totale des études supérieures. Cela nécessite une rupture dans la politique actuelle de l’État et notamment un réengagement financier massif.

L’existence de frais d’inscription, même réduits, marque une individualisation, une volonté de sélection sociale et une marchandisation des études. Ces frais sont d’ailleurs, selon une interprétation stricte, anticonstitutionnels.

Pour une université publique, gratuite et démocratique !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article