Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Robespierre.jpgA bout d'arguments, Jean-François Copé s'en est pris ce matin à Jean-Luc Mélenchon auquel il trouve « pas mal de points communs » avec Marine Le Pen.
Faut-il qu'il ne manque pas de souffle pour oser une telle absurdité, lui qui a calqué le programme de l'UMP sur celui du FN pendant la présidentielle.
L'honneur du Front de gauche est de n'avoir pas cédé un pouce de terrain devant l'extrême droite dans une bataille où il n'a guère trouvé d'alliés.

Autre reproche du dirigeant de la droite : celui de faire l'éloge de Robespierre.
Fidèle défenseur des privilégiés, Jean-François Copé reprend l'antienne de la vieille droite maurassienne cuite et recuite qui n'a jamais accepté la Révolution française et la France de « liberté, égalité, fraternité » née avec elle.
La mémoire de Robespierre, avec sa part d'ombre comme de lumière, n'est pas infamante. « Soyons justes enfin, et ne craignons plus de le dire : Robespierre est l'un des plus grands hommes de l'histoire » écrivait George Sand. Plus de deux siècles après sa mort, vérification est faite que la droite ne s'en remet toujours pas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yves Lourdel 23/05/2012 21:23


Voilà un commentaire qui me parait assez judicieux.


Y.L.

fondamentaux 23/05/2012 13:39


Très bien ! Et vous oubliez d'ajouter que se réclamer de Robespierre, c'est faire appel à un citoyen né à Arras et ayant nombre de parenté à Carvin.


Avis à ceux qui se plaignent des parachutages... preuve que ce secteur du Pas de Calais au aussi produit des insoumis.