Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

valenciennes-tram.JPGC'est un certain David Maubert, directeur du SMT Artois-Gohelle qui le dit dans le dernier numéro de la lettre du maire : « A ce stade d’avancement du projet, un travail fort de concertation a été réalisé sur le territoire par le SMT, auquel s’ajoute une communication importante de la ville d’Hénin-Beaumont avec notamment une exposition. Dans d’autres agglomérations en France, porteuses du même projet, la concertation n’est pas allée aussi loin. Par ailleurs, avec ce nouveau temps de concertation qui s’ouvre du 25 Octobre au 30 Novembre, et ensuite l’enquête publique, de nouvelles plages de dialogue vont avoir lieu pour enrichir et améliorer le projet. »

L'autosatisfaction du SMT et de la municipalité sur la question du tramway fait peine à voir... Contrairement à ce qu'avance le directeur du SMT, la municipalité n'a pas du tout entrepris un travail fort de concertation, elle a constitué, avec beaucoup de retard, une commission bidon de manipulation politicienne dont l'objectif était de séduire les Verts et le PRG, d'essayer de diviser le Nouvel Elan et d'obliger les autres partis républicains à s'asseoir à la même table que le FN à qui on déroulait le tapis rouge. Le FN en a d'ailleurs profité pour se rapprocher de Patrick Nanin. Le PCF n'a pas été invité à cette commission et au vu des circonstances, il n'était pas question pour nous d'y aller.
Ce n'est pas en s'autocongratulant que la mairie et le SMT vont permettre à la population d'adhérer au projet de tramway du bassin minier et la réunion de concertation qui a eu lieu le 25 novembre à la salle des fêtes n'a pas permis de rassurer les commerçants et les habitants venus s'informer.
Faute d'un discours clair, c'est une autoroute qu'on ouvre aux démagogues du FN qui après avoir voté pour le tramway en janvier 2008 veulent maintenant organiser un référendum contre le tramway.

Le projet de tramway est pourtant un beau projet qui peut permettre le désenclavement de notre secteur, mais qui pose un certain nombre de questions auxquelles on n'apporte pour l'instant pas de réponses satisfaisantes.

Il faut partir de la géographie pour comprendre les choses : depuis 20 ans, la France connaît un accroissement de la métropolisation qu'on n'arrêtera pas. Près de 80 % des Français vivent en ville. Notre région compte plusieurs aires urbaines de toute première importance :
- l'aire urbaine de Lille-Roubaix-Tourcoing est la 4ème de France, elle compte 130 communes et plus d' 1 140 000 habitants.
- l'aire urbaine de Douai-Lens est la 11ème de France, elle compte 105 communes (63 dans le Pas-de-Calais et 42 dans le Nord) et 546 000 habitants.
- l'aire urbaine de Béthune est la 33ème de France, elle compte 73 communes (70 dans le Pas-de-Calais et 3 dans le Nord) et regroupe 266 000 habitants.

Après la métropole lilloise, le valenciennois et le douaisis, les deux lignes de tramway qui relieront Liévin à Noyelles-Godault et Béthune à Bruay doivent permettre de mieux structurer l'offre de transport dans le bassin minier. Le PCF y est évidemment favorable. Le tramway offre un avantage indéniable par rapport aux bus en terme de régularité et de réduction de la pollution. C'est un projet majeur qui va de pair avec celui du RER Lille bassin minier avancé avec un peu de précipitation par le président de la région, mais qui devrait révolutionner l'offre de transport dans notre région.

Dans les villes, le tramway, contribuera à embellir les grandes artères, obligera les municipalités à redéfinir leur plan de circulation et sera associé à des pistes cyclables pour rendre nos villes plus propres et plus agréables en limitant une circulation automobile bruyante, anarchique et polluante.

Le tramway pose pourtant un certain nombre de problèmes : il y a d'une part la question de la durée des travaux, de la gêne occasionnée et de l'indemnisation des commerçants. C'est la principale inquiétude des commerçants héninois qui ne veulent pas du tramway dans les rues étroites du centre ville où se trouvent les principaux commerces. Ni le SMT, ni la mairie ne les ont rassurés sur ce point.

L'autre question est celle de la desserte des quartiers périphériques. Il faut exiger des garanties du SMT sur la desserte des quartiers populaires.

La proposition de tracé de tramway réalisée par la commission transport du Nouvel Elan présidée par Christine Coget est une proposition intelligente, fruit d'un travail de concertation avec les commerçants auquel le PCF a participé et d'une réflexion collective. Notre proposition de tracé évite l'hypercentre, tout en prévoyant des arrêts à proximité immédiate du centre ville.

Evidemment, l'AR et ses rois de la concertation, dont l'amateurisme et l'incompétence exaspèrent les habitants d'Hénin-Beaumont, nous en veulent particulièrement d'avoir réussi ce qu'ils ont été incapables de faire : rencontrer des gens, les écouter et élaborer un tracé de tramway alternatif. C'est donc sans surprise que l'on a découvert dans La Voix du Nord de vendredi que Georges Bouquillon était partisan de ne pas envoyer au SMT notre proposition de tramway alternatif, tandis qu'Eugène Binaisse, moins sectaire que son premier adjoint, le faisait sans enthousiasme.

Sur ce dossier, ce sont les habitants d'Hénin-Beaumont et les commerçants qui risquent de faire les frais de la nullité de la municipalité. Le PCF d'Hénin-Beaumont se montrera très vigilant et défendra les intérêts de notre ville et de ses habitants.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

cimares 14/12/2010 07:29



Une affirmation, même écrite, n'est pas une démonstration !


Je sais qu'on aime bien se féliciter du savoir faire notamment en matière de communication. Mais il ne faut pas confondre avec propagande.


Pour ce ui concerne la concertation liée à la réalisation du tram, d'autres ont fait beaucoup mieux. Il sufit de comparer avec ce qui s'est fait dans d'autres régions de France.


Mais tout le monde sait bien que nous avons, dans le Pas de Calais, les meilleurs représentants du peuple!  Est-ce la raison pour laquelle le parti d'extrême droite y arrive en deuxième
position à hauteur de 30% des électeurs ?


Mais en observant la situation héninoise la faute revient sans doute au jeune Ferrari . Il suffit de l'exiler et tout ira mieux.


Ben voyons; observez la grande autorité morale de ceux qui se réunissent pour aboutir à ce résultat: J'en suis à relire la fable de La Fontaine; "les animaux malades de la peste"? Vous savez bien
que le désastre a pour origine la grave faute de l'âne.



cheforever 13/12/2010 14:11



Heureusement les conseils de quartiers reactivés, comme promis en juin par dalongenesse en cette fin 2010, ont pu aider les élus que la France entière nous envie à prendre les
bonnes décisions pour les boeufs héninois.