Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par FSU

Logo-CGT-FSU-Solidaires.jpgDéclaration commune CGT, FSU et Solidaires


Les organisations syndicales françaises CGT, FSU et Solidaires condamnent avec force la guerre menée par le régime Assad contre le peuple syrien.

Elles dénoncent ce régime sanguinaire qui a causé depuis vingt et un mois plus de 40 000 morts, contraint plus de 440 000 Syriens à se réfugier dans les pays limitrophes et qui a enfoncé le pays dans une logique de guerre.

Elles appellent la communauté internationale à redoubler d’efforts et de détermination pour que soient enfin respectés les droits humains et que cesse cette barbarie.

Face à cette tragédie, les Syriens ont besoin d’une aide humanitaire internationale. Les trois organisations françaises demandent aux gouvernements et aux instances internationales de mettre en œuvre des plans d’actions afin d’aider les populations de façon directe, sans intervention militaire étrangère et hors de tout contrôle de l’actuel régime syrien et de ses alliés.

Les syndicats français réaffirment leur solidarité avec le peuple syrien qui aspire à un régime démocratique, au respect des droits et des libertés publiques.

Ils saluent son courage et demandent que les responsables de crime contre l’humanité commis en Syrie répondent de leurs actes devant la justice internationale.

Ils se déclarent déterminés à agir pour une meilleure information sur la situation en Syrie et solidaires des Syriens en lutte contre la dictature et pour la démocratie.

Ils s’engagent enfin à soutenir les mouvements syndicaux indépendants qui émergent en Syrie.


Montreuil, le 5 décembre 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GILLERON Bernard 11/12/2012 11:47


Ainsi à votre tour vous vous alignez sur les menées étasuniennes!


L'Iraq et la Libye  ne vous ont pas suffi? Il faut à présent chasser aujourd'hui Bachar et demain, avec l'a participation d'Israel, annéantir l'Iran?


La position des organisations signataires et de vous qui la relayez est similaire à celle des pays de l'OTAN et des socio-libéraux au pouvoir en France.


Quant au peuple syrien dont vous vous gargarisez, il n'est pas mieux représenté par les mercenaires étrangers armés par le Qatar, l'Arabie Saoudite la Turqui(membre de l'OTAN) que par Bachar El
Assad dont on attend toujours les preuves tangibles des massacres de civils (cf. la position du représentant de l'ONU lors des massacres d'Houla).


Je me tatais encore pour le vote au congrès: je sais maintenant que le texte alternatif co-signé par David Noël n'aura pas ma voix.

David NOËL 11/12/2012 18:22



Oui, eh bien, moi, je trouve la position des syndicats signataires de ce texte tout à fait correcte. Il n'y a dans ce texte aucun appel à une intervention militaire étrangère et aucun soutien aux
djihadistes, par contre, un soutien au peuple, aux syndicalistes syriens et aux défenseurs des droits de l'homme. La Syrie est une dictature et on ne peut pas justifier toutes les dictatures au
nom de l'anti-impérialisme.


Je suis signataire d'un texte alternatif pour le renforcement et le réarmement idéologique de mon parti, contre la dilution dans le Front de Gauche, pour la défense de l'industrie en posant la
question du protectionnisme, mais je suis aussi syndicaliste, membre de la Ligue des Droits de l'Homme et d'Amnesty International. Le soutien aux diverses dictatures prétendument communistes ont
plus fait pour faire reculer les idées communistes au sein de la jeunesse et du monde du travail que toutes les attaques de la droite. Sur ce point, je partage globalement ce qui est écrit dans
le texte alternatif numéro 2.


Oui, il faut que le PCF redevienne marxiste, mais un marxisme pas dogmatique, un marxisme ancré dans son temps et qui permette d'analyser et de comprendre le monde. Oui, il faut garder l'idéal
révolutionnaire. La révolution de 1917 a ébranlé le monde et tenté de le transformer, mais le communisme sans les droits de l'homme, ce n'est pas le communisme, c'est une déviation bureaucratique
et autoritaire dans laquelle je ne me reconnais pas.


J'espère que le peuple syrien chassera Bachar El-Assad et je n'ai pas une ligne à enlever à ce communiqué de la CGT, de la FSU et de Solidaires.