Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par Solidaires Etudiants

logo Solidaires EtudiantsEn juin 2014, le CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires) de Lille annonçait avoir reçu 66.000 demandes de logement pour 9.300 places. Alors que le Nord–Pas-de-Calais compte près de 160.000 étudiant-e-s, cette région est parmi les moins dotées en logements étudiants CROUS (logements publics à loyers « modérés » réservés aux étudiant-e-s), une situation encore plus problématique quand on sait que notre région est celle qui compte le plus d’étudiant-e-s boursier-e-s.

À la pénurie de logements s’ajoute l’insalubrité de certaines résidences universitaires. Ainsi, les sanitaires et les cuisines communes sont parfois tout simplement inutilisables (fuites, matériels défaillants, manque de personnels de ménage…). Dans certaines résidences, la présence de cafards persiste malgré les traitements réguliers. Faute de fonds publics, les rénovations tardent et, quand elles ont lieu, s’accompagnent de hausses des loyers. Voir notre émission avec la FERUL sur Radio Campus pour plus de détails sordides.

Residence-universitaire.pngEt les étudiant-e-s payent 160 euros par mois pour ça !

En 2014, le CROUS prétend avoir gelé ses loyers. En pratique, cela est faux. En effet, l’abonnement Wifi est devenu obligatoire (9 euros) alors qu’il était auparavant facultatif (14 à 19 euros selon les abonnements). Or, beaucoup d’étudiant-e-s n’avaient pas souscrit à ces abonnements facultatifs en raison du service déplorable fourni par Wifirst (devenu SmartCampus). Même si cela varie selon les résidences et les étages, télécharger une vidéo Youtube est souvent un vrai calvaire. 9 euros de charges obligatoires pour une connexion Internet au rabais, ce n’est pas acceptable.

Enfin, soulignons que les constructions de logements étudiants CROUS, assez rares, se font à présent via des partenariats avec d’autres bailleurs, ce qui n’implique pas les mêmes réglementations au niveau des loyers.

Dans ce contexte, nous revendiquons au niveau national un financement public des CROUS à hauteur des besoins et un plan massif de constructions et de rénovations de logements dignes, sans hausse des loyers. Au niveau local, nous réclamons la gratuité totale de l’accès à Internet en résidence universitaire, et donc la baisse de 9 euros de l’ensemble des loyers.


Source : SUD Etudiant Lille
Mercredi 20 août 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article