Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

usine FralibVous trouverez ci-dessous la lettre envoyée par Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF à François Fillon, Premier Ministre, à propos du conflit social en cours à l’usine Fralib de Gémenos.

« L’usine Fralib appartient au groupe Unilever. Depuis plus d’un mois, 80% des salariés de cette usine sont en grève. Ils revendiquent une augmentation de salaire de 200 euros par mois. La direction refuse cette demande et propose quant à elle 16 euros supplémentaires.

Les organisations syndicales de l’usine ont récemment porté à ma connaissance les éléments suivants : en 20 ans la productivité par salarié a augmenté de 50 % et dans le même temps un salarié payé en 1989 46 % au-dessus du SMIC n’est plus payé aujourd’hui que 3,5 % au-dessus du SMIC ; les profits du groupe sur la période 2007-2008 ont conduit au versement de plus d’un milliard de dividendes aux actionnaires.

Au regard de ces éléments, vous conviendrez qu’il est pour le moins surprenant que la direction de l’entreprise refuse d’accéder à la demande des salariés, qui ont vu leur pouvoir d’achat dégringoler de façon radicale. La crise qui traverse notre pays et le monde est le témoin des graves conséquences de telles stratégies d’entreprise.

J’aimerais par ailleurs, Monsieur le Premier Ministre, attirer votre attention sur le système de « profit split » mis en place par le groupe par l’intermédiaire de la société Unilever Supply Chain Compagny (USCC) domiciliée à Schaffhausen. Ce système permet à Unilever de s’affranchir de la fiscalité française pour un montant pouvant atteindre 67 millions d’euros annuels.

Aussi, Monsieur le Premier Ministre, je vous demande d’intervenir pour que toute la lumière soit faîte sur ce système mis en place par le groupe et d’interpeller d’urgence la direction d’Unilever France pour favoriser la tenue d’une table ronde en vue d’un règlement du conflit. »


Marie-George Buffet,
Secrétaire nationale du PCF
Paris, le 15 avril 2010.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

martin 04/05/2010 18:49



A moins de devenir tous actionnaire de votre boite et je rejoins le commentaire precedent , il est difficile de partager les richesses entre tous .Mais il est vrai que les écarts sont
considérable . Je m'etonne toutefois de la dureté de ce mouvement car selon mes dire " et je vous pose la question " votre salaire le plus bas serait de 1600 euros net avec une moyenne de 2200
euros POUR 33 HEURES EFFECTIVE . Vous auriez en outre touché en début d'année une prime de participation de 11000 euros . Il est vrai que la plupart d'entre vous tourne en 3/8 mais cela n'a
jamais tué personne . Le pire dans tout cela c'est que vous faite actuellement une quette pour boucler vos fin de mois à de pauvre gens " peut-être chomeur " qui vous donne de l'argent les yeux
fermés . Ou va aller cet argent? sera t-il redistribué équitablement comme pour votre revendication ?. Vous les délégués ne pensez vous pas que vous risquez de vous tirer une balle dans le pied
ou de tuer la poule aux oeufs d'or , car vu de l'exterieur je pense que vous faite partie avec Eurocopter d'une des meilleure boite de la region . Allez donc faire un tour à Pole Emploi .
Pour le mots de la fin etant moi-même délégué CGT "je paye ma cotisation depuis 10 ans " j'espere que vous n'avez pas pas posée vos heures de délégation pendant la gréve .
Revendiquer OUI !! mais revendiquer JUSTE !!



David NOËL 05/05/2010 08:12



Parlez-vous bien de la même entreprise que Marie-George Buffet ? Les salariés de Fralib sont payés 3,5 % au-dessus du SMIC alors que la productivité a augmenté de 50 % !


Quant au commentaire précédent, il évoque l'augmentation des indemnités des élus d'Hénin-Beaumont...



jean-eric 18/04/2010 10:07



Les méthodes n'ont pas changé.


Je reconnais cependant que Gérard Dalongeville était plus virulent face à Marion Lepen.


Jean-Eric



un héninois baisé 18/04/2010 09:48



mr BOUQUILLON,
mr BINESSE,
mr DUQUENNE,
augmenter les impots de 10 %,il y a peu,puis augmenter son salaire de 22 % ,est-ce bien raisonnable !!


question posée par un héninois baisé.



une heninoise 18/04/2010 09:06



Terrible, les tours que peuvent provoquer la mémoire!


Il est effarant de voir comment la municipalité actuelle reproduit aujourd hui ce qu'elle reprochait hier à Dalongeville !



info-ville 18/04/2010 08:33






http://alliancerepublicaine.typepad.fr/mon_weblog/2008/11/la-colère-des-communaux-cest-toujours-aux-mêmes-de-se-serrer-la-ceinture.html

Article datant du 24 novembre 2008
paru sur le blog de l'AR



A la base de cette grogne,les problèmes sont nombreux : dialogue social en panne, détérioration des conditions de travail,
fonctions non-reconnues,  nomination d'agents de  catégorie C sur des postes de cadres A .


Il est bien loin l'esprit de  concertation prôné par Mr Chruszez ,le bras droit du maire.


Selon l'un de ses adhérents  reçu par Daniel Duquenne, l'UNSA n'est pas dupe : Quand DALONGEVILLE déclare ne pas
avoir de moyens supplémentaires pour répondre aux doléances , parallèlement il augmente son propre
salaire de  plus de 35 % ! 


Bref, ce sont toujours  les mêmes qui se serrent la
ceinture.


Ecoeurement et dégoût laissent place à la colère: Une colère bien légitime devant un  cynisme
prêtant à penser que le maire considère que tout lui  est dû,que tout lui appartient, y compris le personnel communal.


Les communaux seraient  "à bout".Plusieurs demandes de rendez-vous ont fait l'objet d'une fin de non recevoir.
L'UNSA serait prête à réagir si un rendez vous n'est pas fixé avant Jeudi!


Une manifestation serait programmée.


Daniel DUQUENNE et l'Alliance Républicaine soutiennent le personnel communal dans cette démarche fort  légitime
pour la qualité  du service public et pour le bien des Héninois.


Mêmes méthodes qu'auparavant


 








David NOËL 18/04/2010 08:47



Intéressant, cet article. L'Alliance Républicaine fait aujourd'hui ce qu'elle reprochait à Dalongeville de faire hier. Ils s'augmentent de 22 % pendant qu'ils fliquent le personnel municipal,
ferment des services, s'attaquent aux primes des employés municipaux malades et aux associations accusées d'être "assistées".


L'Alliance Républicaine est une imposture politique.