Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

mlepen.jpgL'hebdomadaire Paris-Match de jeudi dernier consacrait six pages à Marine Le Pen. Le choc des photos : sur les six pages, quatre pages de photos mettent en valeur la députée européenne et conseillère régionale frontiste, en lice pour la présidence du FN et la présidentielle de 2012. De quoi relativiser les plaintes récurrentes du FN de ne jamais passer dans les médias. Marine Le Pen est omniprésente : presse, radio, télévision, elle a micro ouvert sur les plateaux de télé et a droit à des reportages complaisants. Mais Paris-Match, c'est aussi le poids des mots et là, on s'aperçoit que Mariana Grépinet, la journaliste, qui a suivi Marine Le Pen, a du bon sens lorsqu'elle écrit :

"En politique, il y a de pieux mensonges. Au Front national et notamment chez Marine Le Pen, il y a aussi de grosses falsifications. Les chiffres sont loin d’être toujours justes : 140.000 naturalisations (108.274 en réalité) et 50.000 régularisations de clandestins (20.000 d’après les chiffres officiels). Son public est tout ­acquis à sa cause lorsqu’elle se lance dans une diatribe contre l’« islamisation » de la société. Une légère modification du programme d’histoire de collège – on n’étudiera plus Louis XIV en classe de quatrième mais en cinquième et une « ouverture aux mondes lointains » (trois heures par an consacrées au Mali ou au Ghana) – devient dans sa bouche un bouleversement sans précédent : « Ils ont supprimé Charles ­Martel, Louis XIV et Napoléon pour faire apprendre l’histoire du Mali, du Ghana ou de l’Etat du Monomotapa. C’est terrifiant, on n’apprend plus aux enfants l’histoire de France mais l’histoire de l’Afrique. »"

Mensonges et falsifications, c'est la recette bien rodée du Front national et à Hénin-Beaumont, on le sait bien. Comme son compère Steeve Briois, le roi de l'insulte, un politicard qui touche une double indemnité de 4 800 € par mois, qui a été condamné pour diffamation, qui rencontrait la nuit Dalongeville sur le parking de Babou pour faire alliance avec lui contre Darchicourt, Marine Le Pen est une spécialiste de la triche électorale, qui a truqué le débat télévisé de 2008 avec Christine Coget, qui s'en est expliquée et Georges Bouquillon, qui continue de mentir à ce sujet. Nous vous le disions sur ce blog, Briois et Le Pen, c'est menteur et tricheuse !

Les propos de Marion "Tricheuse" Le Pen sur les nouveaux programmes d'histoire témoignent de sa mauvaise foi et de sa nullité. Contrairement à la géographie où les programmes de collège ont été profondément remaniés, les programmes d'histoire ne varient guère : on continue d'étudier des civilisations antiques en sixième, le Moyen-Age et l'époque moderne en cinquième, le siècle des Lumières, la période révolutionnaire et l'âge industriel en quatrième et le vingtième siècle en troisième.
L'empire byzantin et l'empire carolingien, qui étaient auparavant étudiés en début d'année de cinquième avec le monde musulman dans une première partie de programme qui consistait en un tour d'horizon de la Méditerrannée au VIIIe siècle sont désormais étudiés en fin d'année de sixième, à la suite des cours sur la naissance des monothéismes (judaïsme et christianisme) dans un thème sur "les empires chrétiens du Moyen-Age". C'est un choix contestable, mais qui présente aussi une cohérence.
L'Inde et la Chine antiques, qui avaient disparu des programmes de sixième il y a une vingtaine d'année réapparaissent, pour un court chapitre traité en fin d'année, qui permet d'élargir l'horizon des élèves.
Le monde musulman est étudié en début d'année de cinquième, dans un chapitre indépendant. Contrairement aux élucubrations qui traînent sur la fachosphère, aucun professeur ne fait un cours de religion musulmane, mais il s'agit de faire découvrir aux élèves le concept de civilisation. Par ailleurs, la religion est inextricablement liée au politique dans le monde musulman comme en Occident et il faut attendre Machiavel pour penser l'autonomie du politique. C'est une évidence que de dire qu'au Moyen-Age, en Orient comme en Occident, la plupart des hommes sont croyants et l'étude de leurs croyances et de leurs pratiques est une dimension importante de nos programmes.
L'essentiel du programme de cinquième porte sur l'Occident chrétien au Moyen-Age : étude des structures féodales, place de l'Eglise, affirmation de l'Etat royal, expansion de l'Occident.
Un chapitre est consacré à l'étude d'une civilisation de l'Afrique subsaharienne au Moyen-Age : empire du Ghana, empire du Mali, empire Songhaï ou royaume du Monomotapa, au choix. C'est une très bonne chose que les élèves étudient une civilisation africaine. Contrairement aux rumeurs colportées par Marion "Tricheuse" Le Pen, le thème "Regards sur l'Afrique" n'occupe que 10 % du programme d'histoire, comme le monde musulman, alors qu'on nous demande de consacrer 40 % du programme à la marche vers la modernité (XVe-XVIIe siècles), thème à l'intérieur duquel on traite la monarchie absolue, chapitre qui n'est donc plus étudié en début d'année de quatrième, mais en fin d'année de cinquième. Louis XIV est bien étudié en classe, quoi qu'en dise Marion "Tricheuse" Le Pen...

Tout cela, les amis de Marine Le Pen auraient pu lui expliquer ou lui noter sur ses fiches bristol Exacompta, sauf que Marion "Tricheuse" Le Pen a un problème avec la vérité. A coups de mensonges, de falsifications, de chiffres truqués ou d'exemples inventés, son seul objectif est de gagner des voix. On peut prendre les électeurs pour des "boeufs", mais un jour ou l'autre, ils se rendent compte de la supercherie. Paris-Match a ouvert un coin de rideau sur la supercherie Le Pen. Sur notre blog, nous continuerons de le faire inlassablement parce que non, les fascistes, les menteurs et les falsificateurs qui sèment la haine ne sont pas les bienvenus chez les ch'tis.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

cimares 10/11/2010 21:01



Bien sûr, M. Noël!  je sors d'une période de stage de 3 jours à l'Institut national territorial de Strasbourg durant laquelle on nous apprend notamment a présenter un CV, bien que par
ailleurs, nous ayons passé les concours pour exercer... mais il faut continuer à "se vendre". Eh bien j'étais abasourdi sur ce qui est devenu l'essentiel: la présentation: le "poids des mots et
le choc de la présentation..." Tout cela pour se mettre au diapason de la "facilité" et pour que le CV soit "accrocheur". On en vient à ne privilégier que la forme, parce que c'est sur la
"présentation" que l'on aura une chance d'être retenu !


Voilà vers quoi tend notre société et nombre de camarades dits de gauche sont les premiers à mettre ce système exclusif de la séduction en oeuvre !


Marine Le Pen a donc de beaux jours devant elle.


 



cimares 08/11/2010 19:51



La difficulté, Monsieur Noêl,c'est que la cohérence de votre discours et la démonstration que vous pouvez apporter ne seront pas reprises par Paris Match...


Lorsque j'irai chez le coiffeur, là où je lis Paris Match, je retiendrai le "poids des mots et le choc des photos" distillés par ce journal qui connait bien son influence et sa capacité de
séduction.



David NOËL 09/11/2010 07:59



Vous avez raison, Cimares. La journaliste a taclé Marine Le Pen, mais ça n'est que quelques lignes sur six pages avec photos à sa gloire. L'attitude de certains médias envers l'extrême droite est
désolante, parce que comme Marine Le Pen le dit, elle assume tout de l'héritage du Front national. C'est là-dessus que les journalistes devraient creuser plutôt que sur la couleur de son
tailleur, vous ne pensez pas ? 



Jean-Eric 08/11/2010 13:48



L'histoire est universelle:elle ne peut que gêner les idéologies nationalistes.


Jean-Eric